Affichage des articles dont le libellé est yoga. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est yoga. Afficher tous les articles

lundi 28 janvier 2019

L'authenticité plutôt que la perfection





J'ai passé la semaine dernière à bosser et faire du yoga sans mettre le nez hors de chez moi. Du coup, je n'avais rien de sympa à poster sur Instagram, et même si ce n'est pas du tout une obligation, ça me manquait. N'ayant personne sous la main pour me prendre en photo, je me suis dit que j'allais apprendre à me servir de la fonction retardateur de mon Lumix et immortaliser les poses un peu difficiles de mes séances quotidiennes de yoga. La planche latérale, par exemple. Ou le danseur. J'ai fait plusieurs essais pour obtenir des clichés satisfaisants et... j'ai eu honte à l'idée de les poster. Je n'ai pas une silhouette athlétique ni plaisante à regarder, et ces postures, je suis capable de les faire, mais je ne les réussis pas spectaculairement bien non plus. Alors que sur Instagram, c'est plein de vingtenaires élastiques comme du chewing-gum, avec des cuisses fuselées et un ventre concave. D'ailleurs, me suis-je dit tristement en pianotant sur mon iPad, il suffit d'aller voir le hashtag du challenge en cours d'Adriene.

dimanche 20 janvier 2019

3 idées fausses sur le yoga



Source: Lululemon


Le yoga, c'est pour les gens souples
Quand toutes les publicités pour des écoles, des sites internet ou des magazines de yoga montrent des pratiquantes contorsionnées comme des pretzels dans des postures qui défient simultanément les lois de la gravité et la configuration du corps humain, c'est facile de se décourager avant même d'avoir commencé. En réalité, le yoga, c'est 90% de mouvements accessibles à n'importe qui, à condition de ne pas vouloir les exécuter parfaitement ou à fond dès le début. Des vieillards de plus de 90 ans font du yoga. Des personnes en chaise roulante font du yoga. Le principe de base, c'est de bouger en accordant son souffle à ses mouvements. Vos poumons fonctionnent? Vous pouvez faire du yoga. Vos poumons ne fonctionnent pas? Vous n'êtes pas en train de lire cet article, donc peu importe. Et si vous êtes raide comme un bout de bois, vous allez constater une amélioration encore plus rapide et plus spectaculaire que que les pratiquants croisés avec un chewing-gum. Vous avez peur de vous sentir ridicule? S'il y a une communauté où les gens sont bienveillants et ne jugent pas les autres, c'est bien celle du yoga. Au pire, commencez chez vous avec des vidéos faciles. En plus, le yoga boostant l'estime de soi et l'auto-compassion, il vous aidera à accepter vos limites et à ne plus craindre le ridicule dans quelque domaine que ce soit. 

jeudi 8 novembre 2018

Yoga With Adriene: mon coup de foudre bien-être




La vidéo d'Halloween 

Développer une pratique quotidienne du yoga est un de mes objectifs récurrents depuis des années, mais aussi un de ceux qui se dérobent à moi le plus obstinément. J'ai pris mon premier cours en salle il y a plus de 20 ans, et depuis, je n'ai pratiqué que de manière sporadique, alors même que je suis absolument convaincue des bienfaits du yoga - dans l'absolu mais surtout pour moi. Physiquement, je sais que ça m'aide à préserver ma souplesse articulaire, à dénouer les tensions induites par mon mode de vie ultra-sédentaire et les nombreuses heures passées chaque jour assise devant un ordinateur, et que même si les types de yoga que j'affectionne ne sont pas les plus toniques, ils sollicitent un peu ma musculature et contribuent à renforcer mon core. Mais la vraie magie du yoga, c'est ce qu'il me fait mentalement: il me rappelle de respirer profondément, apaise mes angoisses, me permet de prendre du recul vis-à-vis de mes soucis, ramène mon esprit dans une réalité aussi concrète qu'immédiate et le reconnecte à mon corps.

lundi 3 septembre 2018

Pour une fois que j'étais motivée pour bouger...





C'est la rentrée, et j'ai vraiment besoin de me remettre à bouger. Récemment, j'ai donc décidé de tester une nouvelle salle et un nouveau type de cours: le yoga restauratif. Non, je n'imaginais pas un seul instant qu'on allait nous nourrir la tête en bas; j'espérais juste un enchaînement de postures apaisantes pour les organes, ou peut-être une forme de stretching tonique. 

lundi 23 octobre 2017

Pour dénouer les tensions du corps: le yin yoga



Au printemps dernier, je cherchais un autre type de yoga que l'aerial pour diversifier ma pratique. Je connaissais déjà les formes les plus répandues telles que le hatha (classique), le bikram (dans une salle chauffée à 40°), l'ashtanga (une même séquence répétée plusieurs fois) ou le vinyasa (ultra tonique), et j'avais envie d'autre chose. Ma salle proposait des cours de yin; j'en ai essayé un. Ca m'a tellement plu que depuis, je pratique régulièrement seule chez moi. Du coup, j'ai eu envie de vous le faire découvrir aussi. 

mardi 27 septembre 2016

J'ai (enfin) testé: l'aerial yoga chez Santidas Yoga




J'en rêvais depuis le printemps 2014: samedi, avec Chouchou, je suis allée tester un cours d'aerial yoga chez Santidas Yoga, près du métro Art-Lois. Le principe? Exécuter des postures de yoga classiques, mais en suspension dans les airs ou avec le soutien partiel d'une sorte de grand hamac. Les photos vues sur internet me laissaient penser que ce serait tout à fait mon genre d'activité, physique et ludique à la fois. Et de fait, j'ai absolument adoré! Même si je suis arrivée pas du tout habillée comme il aurait fallu: j'étais en brassière de fitness, il me fallait un T-shirt pour éviter les brûlures dues au frottement du tissu sous les aisselles; j'étais pieds nus et il me fallait des chaussettes pour pouvoir glisser sur le plancher lors de certains mouvements. Par chance, j'ai pu emprunter le premier à Chouchou qui en avait un de rechange, et les secondes à la salle qui doit avoir l'habitude que les nouveaux élèves viennent sans. Pour le reste, j'avais misé sur un collant de fitness plutôt qu'un pantalon de yoga, et c'était un bon choix car le pantalon de yoga plus flottant m'aurait sans doute un peu gênée. 

Le cours commence très doucement. Après que Santi, notre professeur, a ajusté la hauteur des hamacs en fonction de celle des participants (en principe, la courbe du bas doit arriver au niveau des hanches), nous grimpons dedans et nous replions complètement à l'intérieur, de sorte qu'ils forment un cocon autour de nous. C'est très étrange au début. On se balance un peu, on n'a pas l'habitude et on craint d'avoir mal au coeur - mais finalement, ça va. Après cette première prise de contact, on attaque les postures proprement dites. Au début, je trouve ça gentillet et pas très tonique, mais plus le cours avance, plus ça se complique. L'équilibre est pas mal sollicité, et ça tire énormément sur les bras pour moi qui ai autant de force qu'un spaghetti trop cuit à ce niveau. Il ne faut pas non plus avoir peur de décoller du sol pour se lancer dans les airs sans rien maîtriser au début (cela dit, on est à moins d'un mètre de hauteur, donc rien de très effrayant). Santi passe dans les rangs pour nous aider, rectifier notre position si nécessaire ou nous permettre de l'approfondir si elle sent qu'il y a de la marge. Comme en yoga classique, chacun a toujours le moyen d'adapter l'exercice en fonction de son niveau de souplesse. Par contre, même s'il n'y a pas de pré-requis pour assister au cours, j'ai trouvé que maîtriser déjà les postures de base était un vrai plus pour réussir à les exécuter correctement avec la difficulté supplémentaire de la suspension. 





Le clou de la séance, c'est une inversion: on se retrouve la tête en bas, les jambes repliées avec les plantes de pied qui se touchent en position du papillon, et on reste aussi longtemps qu'on veut/peut. La prof demande comment on se sent, et je réponds: "Comme Batman!". J'échange un regard avec Chouchou qui se balance dans le hamac voisin, et on jubile comme deux andouilles. Après ça, on remonte dans le hamac, en position allongée cette fois, pour la phase de retour au calme. C'est vraiment spécial mais je trouve ça très plaisant. Et je suis beaucoup plus crevée que je ne m'y attendais; d'ailleurs le lendemain, je me lèverai avec de grosses courbatures aux épaules et derrière les cuisses. Chouchou, qui a des problèmes de dos, rapporte que la séance lui a fait un bien immense en étirant et en réalignant ses vertèbres. Une fois n'est pas coutume, je suis totalement conquise! Le soir même, j'achète une carte sur internet et je réserve ma place pour le cours suivant - il n'y a que six hamacs, donc la salle ne peut pas accueillir davantage d'élèves. Maintenant, il va falloir envisager de muscler mes biceps en chamallow pour soulever tout ça un peu plus gracieusement...

Rue de la Loi 28
1040 Bruxelles
Métro Arts-Loi
Mardi 13h30, jeudi 19h30, samedi 12h30
Les cours durent une heure et doivent être réservés à l'avance;
ils sont payables sur place en liquide ou par carte sur internet
Un cours seul: 15€
Une carte de 10 cours: 120€