Affichage des articles dont le libellé est vie quotidienne. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est vie quotidienne. Afficher tous les articles

dimanche 19 janvier 2020

La semaine en bref #106




Lundi:
J'appelle l'URSSAF Limousin dès l'ouverture, à 9h pile. La première fois, je fais un mauvais choix sur le menu numérique et le bouzin me raccroche au nez après m'avoir renvoyée vers leur site internet. La seconde fois, je tombe sur une dame très aimable qui effectue mon changement de nom tout de suite et me fournit l'adresse mail à laquelle écrire pour moduler à zéro les acomptes qui me sont réclamés. Vu je suis parano (et Dieu sait que les circonstances le justifient...), je vais quand même doubler ma démarche d'un courrier recommandé.
 Comme les petits commerçants de Monpatelin sont fermés le lundi, je traîne mon caddie rose jusqu'au supermarché le plus proche. L'avantage, c'est qu'il y a dix fois plus de choix qu'à la supérette de l'église. L'inconvénient, c'est qu'il y a aussi dix fois plus de saloperies industrielles et d'aliments interdits pour moi, ce qui met ma volonté à rude épreuve. (Mais OK, ces quatre mousses au chocolat ne contiennent ni fromage ni charcuterie.)
 Miracle: j'ai reçu un très gros virement, non seulement sans avoir à le réclamer, mais quinze jours plus tôt que je ne l'attendais dans le meilleur des cas. Deux miracles du Nouvel An dans la même journée, c'est limite chelou, non?

lundi 13 janvier 2020

Les conversations absurdes #83


MOI: Si je passe la commande maintenant alors que je ne suis pas à Bruxelles, tu te chargeras de la réception? 
CHOUCHOU: Non, je laisserai les livreurs devant la porte et je ferai des petits avions avec les avis de passage. 
MOI: Tu vis avec moi depuis beaucoup trop longtemps; mon sarcasme commence à faire vases communicants...

dimanche 12 janvier 2020

La semaine en bref #105




Lundi:
★ La première migraine de l'année ne se sera pas fait attendre. Je mobilise toute mon énergie pour bosser comme prévu - et après ça, j'avoue qu'il ne m'en reste ni pour aller marcher, ni même pour faire ma séance de yoga.
★ Histoire de contrebalancer, je reçois une bonne nouvelle de boulot: l'essai envoyé vendredi dernier est "très concluant"; je récupère donc une trad jeunesse courte et sympa qui vient s'insérer dans mon premier trimestre désormais bourré à craquer.
★ De joie, je commande un grand tapis bleu clair pour notre salon. Il a juste les bonnes dimensions, l'air bien moelleux, et il est soldé à -70%. Ce serait bête de ne pas en profiter.
★ Si comme moi, vous flippez à mort devant l'actualité internationale du moment, conseil d'amie: n'essayez surtout pas de regarder "Years and years". Le premier épisode n'est pas encore fini que me voilà recroquevillée en PLS autour d'une plaquette de Xanax.

Mardi:
★ Sans surprise, j'ai passé une mauvaise nuit. Mais Chouchou, lui, va passer une mauvaise journée, car il se fait un tour de reins en allant à la salle de bain.
★ Histoire de sortir un peu de la maison, je vais relire une des deux trads que je dois rendre avant la fin du mois au Léopold Café Presse le plus proche. C'est drôle: tous les gens qui papotent par deux sont dans la salle de devant, alors que dans la salle du fond, nous sommes trois nanas seules, chacune en train de bosser sur son Mac avec un air hyper concentré. Encore plus drôle: nos mecs respectifs nous rejoignent à quelques minutes d'écart.

Mercredi:
★ En allant à la Poste pour expédier un colis Momox, je remarque les sapins alignés devant les maisons de la rue derrière chez nous, et je me dis: "Zut, ça aurait fait un bon plan pour ma seconde vidéo du jour". Je me décide à redescendre en fin d'après-midi, après avoir terminé mon quota de pages: le camion du ramassage est passé entre-temps. Damned. Il va me falloir un peu de temps pour intégrer ce nouveau rituel à mon quotidien et développer les réflexes qui vont avec. 
★ "Bonjour Armalite, et meilleurs voeux pour 2020! Merci pour la relecture d'épreuves que tu as effectuée pendant les fêtes; tu trouveras ci-joint des corrections à valider pour lundi." Je, je.
★ Patreon refusant de me laisser accéder à mon ancien compte inactif depuis deux ou trois ans, je me décide à en créer un autre pour soutenir la charmante Rebecca de A clothes horse, une des Instagrameuses qui m'inspire le plus. Elle me donnerait presque des envies de nature...

Jeudi:
★ J'ai du boulot par-dessus la tête, mais je me lève tard et après m'être colletée avec les sites de la SNCF et de TUI pour tenter de planifier mes prochaines allées et venues entre Toulon et Bruxelles, je suis totalement vidée.  Du coup, je ne fous rien le matin et je dois mettre les bouchées doubles l'après-midi. Pas bravo.

Vendredi:
★ Après des semaines d'empêchements divers et variés, j'arrive enfin à me traîner jusque Chez ta mère pour le banh mi du vendredi midi. Aujourd'hui, ils n'ont que des penne aux champignons. Le frigo est vide, et je n'ai pas le temps de déjeuner dans un "vrai" resto. Je rebrousse chemin dépitée. Finalement, Chouchou rapporte des plats du Iyagi, un Coréen qu'on voulait tester depuis plusieurs mois. 
★ Pour la... 37ème fois à vue de nez, je transpire à grosses gouttes afin de remettre d'aplomb une timeline de thriller complètement foireuse, et je m'interroge: bordel, mais que foutent les éditeurs américains? Je ne parle même pas des autres incohérences du texte, aussi nombreuses que souvent flagrantes. Je pense néanmoins avoir fait du bon boulot, et j'envoie ma traduction finie à l'éditrice avec autant de satisfaction que de soulagement. 

Samedi:
★ C'est officiel: j'ai réussi à tuer une piléa. Oui, la plante qui pousse si facilement et si vite qu'on s'étonne qu'elle n'ait pas encore colonisé la lune. Il m'aura fallu presque deux ans, mais le résultat est bien là. Au fond du salon, la nouvelle monstera tremble en contemplant son avenir.
★ J'ai tellement l'habitude des meubles Ikea que je ne m'attendais pas à recevoir une table basse en kit sans trous pour les vis. Une fois de plus, c'est la seconde épouse de Chouchou qui va nous dépanner en nous prêtant sa perceuse.
★ Au Comptoir Rodin, le propriétaire nous reconnaît et nous informe qu'il a tellement aimé les photos prises par Chouchou qu'il les joint désormais à toutes ses communications officielles - par exemple, l'article sur les meilleurs brunchs de Bruxelles qui sortira bientôt dans Femme Actuelle. Crédit photo? C'est quoi ça?
★ Nous sommes très contentes de papoter avec nos amies G et D pendant que leur adorable petit garçon explore la salle, examine les couverts et tente d'escalader les sièges sans embêter personne. Si contentes que lorsque nous rentrons à la maison, il est... 16h30, quand même.
★ Non seulement l'amie suisse qui porte le même prénom que moi a déjà reçu le tablier brodé, mais elle a tenu sa promesse de se photographier nue avec. Oboï. Je ne pensais pas que ce cadeau pourri me procurerait tant d'authentique joie. 

Dimanche:
★ Une navette Bruxelles-Charleroi + un vol Charleroi-Hyères réservé il y a une semaine + un taxi Hyères-Monpatelin m'auront coûté 80€, soit le même prix qu'un billet de train Bruxelles-Toulon pris des mois à l'avance. J'ai gagné sur le temps de trajet, et au lieu de m'émerveiller en voyant la mer apparaître sur la droite à Cassis, je me suis émerveillée en voyant les marais salants et la côte se découper en contrebas à l'atterrissage. L'un dans l'autre, pas une mauvaise opération.
★ Non seulement l'URSSAF m'a envoyé un appel de cotisations comme si j'étais encore en BNC alors que je ne le suis plus depuis 3 ans, mais elle l'a envoyé au nom de... mon ex-mari, dont je suis divorcée depuis 22 ans (et dont je n'avais de toute façon jamais pris le nom). Je ne sais même pas par quel miracle ce courrier a atterri dans ma boîte à lettres. Mon facteur doit être devin.
★ En échange du tablier brodé, mon amie suisse m'a envoyé douze plaques de chocolat protégées par une couche anti-incontinence. Propre, a-t-elle néanmoins eu la bonté de préciser dans le petit mot d'accompagnement. J'attends avec impatience Noël 2020 pour échanger mon prochain cadeau pourri contre une meule d'Etivaz que je n'aurai pas le droit de manger.

vendredi 10 janvier 2020

Les conversations absurdes #82


MOI: Tu pètes vraiment beaucoup depuis ce matin.
CHOUCHOU: Je crois que ce sont les oignons rouges d'hier soir. 
MOI: Ah bon? Parce que moi, ils me filent des brûlures d'estomac, et je kiffe pas trop de me réveiller avec leur arrière-goût dans la bouche. On les supprime de nos recettes? 
CHOUCHOU: Si tu veux. 
MOI, solennelle: Oignons rouges, les aventuriers de la tribu ont décidé de vous éliminer, et leur sentence est irrévocable.

mercredi 8 janvier 2020

Les conversations absurdes #81


Chouchou possède le super pouvoir pourri "Dispersion de nourriture". Régulièrement, je retrouve des miettes dans sa poche, un petit pois derrière son oreille, un bout de jambon collé sur son omoplate... Mais cette semaine, nous avons atteint un nouveau level.

Echange de messages privés:

MOI: Il y avait ceci sous ta chaise.
La zone de contamination s'étend.
CHOUCHOU: J'en suis fort marri.
MOI: Je suis assez intriguée par la présence d'un morceau de courgette parfaitement cuit mais n'ayant de toute évidence jamais touché la passata. Qui, que, comment?
CHOUCHOU: Il y a peut-être un portail dimensionnel entre la poêle et le dessous de ma chaise?
MOI: L'espace-temps a fini par warper dans l'appartement. Je suppose que ça devait arriver un jour. 
CHOUCHOU: Il y a un objet gravitationnel très dense quelque part qui plie l'espace et crée un wormhole.
MOI: ...LE CHAT EN CERAMIQUE!
CHOUCHOU: C'est lui! Jetons-le vite avant qu'il n'ouvre un trou noir qui avalera tout l'univers depuis Ixelles.
MOI: Nous n'avons plus le choix. Si ta mère se vexe, nous lui dirons qu'il en allait de la survie de l'univers.

dimanche 5 janvier 2020

La semaine en bref #104




Lundi:
30 pages de traduction + 150 pages de relecture d'épreuves: je me lève à 7h30 pour reprendre le boulot sur les chapeaux de roue. Même pas mal. La belle lumière hivernale aide beaucoup. 
 Je vois passer sur Twitter des bilans de la décennie écoulée - les gens qui énumèrent les grands changements dans leur vie depuis début 2010. Moi j'ai toujours le même mec, le même nombre d'enfants, le même boulot et les mêmes apparts. (Par contre: moins un père et moins deux chats, aucun des trois n'ayant été remplacé.) Dois-je en déduire que j'ai gaspillé mon temps?
 Chaque fois que Chouchou annonce qu'il met les princesses à cuire, j'ai des visions de Blanche-Neige et Cendrillon marinant dans une cocotte-minute. Alors que c'est juste le nom des haricots verts en Belgique.

lundi 30 décembre 2019

La semaine en bref #103




Lundi:
Pour positiver une journée plutôt ratée à Rotterdam, je dirais que nous avons quelques bonnes photos, plus de 16 000 pas au compteur et aucun problème de train à déplorer.
 A la Gare du Midi, un gamin de 13 ou 14 ans, très pâle et visiblement mal nourri, me demande si j'ai une pièce pour lui. Sachant mon porte-monnaie vide, je marmonne "Désolée" en détournant les yeux. Cinquante mètres plus loin, je me souviens qu'il me reste un billet de 5 euros dans une poche. Je reviens sur mes pas, mais le gamin a disparu. Son visage me hante toute la nuit. 

dimanche 22 décembre 2019

La semaine en bref #102




Lundi:
 Les Jules & Jenn que j'avais commandées sont super belles mais trop étroites pour moi. Je les renvoie à regret. Ma quête de baskets à scratch en cuir noir se poursuit.
 A partir d'octobre 2020, il y aura des vols directs Bruxelles-Singapour. Clairement, l'univers conspire pour que je retourne là-bas. Je me verrais bien y fêter mon demi-siècle...
Ce soir, je tente une recette de Nigella Lawson. Chouchou ne la connaissait pas, et à voir sa tête devant la vidéo, je sens bien que je l'ai perdu.
 N'empêche que malgré mes craintes concernant la cuisson (réduite de deux heures à une seule pour la partie à 160°), mon poulet est hyper réussi et parfaitement savoureux. Zéro féculent et des tonnes d'ail: je pense que ça deviendra un classique de la maison. 

dimanche 15 décembre 2019

La semaine en bref #101




Lundi:
 Je reçois un virement au titre du droit à la reprographie pour les années 2017 et 2018. Ouah, 19,03€! Chouchou, fais tes bagages, on part fêter Noël à Singapour!
 Une manoeuvre malencontreuse efface tout le billet consacré au tome 4 de "La Passe-Miroir" que je m'étais tellement embêtée à rédiger et que je révisais une dernière fois avant publication. Tant pis, je n'ai pas le courage de recommencer. 
La SNCF invite les voyageurs munis de billets pour les prochains jours à renoncer à leur voyage et à se faire rembourser d'avance. Soit, mais le lien fourni mène à un formulaire qui refuse de reconnaître mon numéro de réservation; l'appli Oui.SNCF me dit qu'un incident technique l'empêche d'accéder à ma demande, et le chatbot Twitter me répond complètement à côté de la plaque. Moi je dis: c'est pas gagné.
 Le vent est tellement violent ce soir à Monpatelin que même avec des bouchons d'oreille et la couette rabattue sur la tête, je l'entends encore. J'arrive néanmoins à m'endormir assez vite, ce qui est toujours très bon signe quant à mon état mental.

samedi 14 décembre 2019

Les conversations absurdes #80


MOI, me pavanant devant le miroir de notre chambre avec ma nouvelle robe Son de Flor: Regarde comme elle est bêêêêêêlle! Regarde comme elle touuuuuuurne! 
MOI: OK, it's a keeper. Je la range direct dans la penderie. 
MOI, me débattant pour ôter la superbe robe: Par contre, c'est la galère pour la mettre et surtout pour l'enlever. La taille coince au niveau de la poitrine. Il n'y a pas de fermeture éclair, et le lin n'est pas du tout une matière élastique. 
CHOUCHOU, doctement: Mais tes boobs le sont.

dimanche 8 décembre 2019

La semaine en bref #100




Lundi:
★ Livraison de mon lave-vaisselle. Au premier coup d'oeil, je constate que le panier (fixe) de dessus est tellement bas que mes assiettes plates ne rentreront pas dans celui de dessous. Mais après avoir mis des années à me décider pour en acheter un, j'ai la flemme de le renvoyer et de tout recommencer à zéro. De toute façon, quand je suis seule, je salis surtout des mugs, des bols et des couverts.
★ Arrivée du thé vietnamien à la fleur de pamplemousse envoyé par Shermane. Je le goûte immédiatement. Sur une échelle de 1 à 10, 1 étant le Lipton jaune et 10 le You Zi Hua Cha, je lui attribue un petit 9. Autrement dit, il fera très bien l'affaire, d'autant que le vendeur est disposé à me l'envoyer par la Poste quand j'aurai épuisé ce premier sachet. Hourra!

dimanche 1 décembre 2019

La semaine en bref #99




Lundi:
Après plus de deux mois de vaines tentatives pour donner notre ancien canapé-lit, nous nous résignons à appeler les encombrants afin qu'ils viennent le chercher. Ils promettent de passer "entre 7h et 14h" dans une dizaine de jours. Merci d'avance à la Seconde Epouse de Chouchou, qui va venir l'aider à descendre le bouzin sur le trottoir à une heure où l'aube n'aura pas encore blanchi la campagne.
 Chouchou a reçu les verres progressifs commandés pour une bouchée de pain chez Polette, et ils lui conviennent parfaitement. J'espère qu'il en ira de même pour moi l'an prochain.

lundi 25 novembre 2019

La semaine en bref #98




Lundi:
Histoire de ne pas trop déprimer pendant les fêtes, je nous réserve une chambre au superbe hôtel 1898 The Post, un jour de semaine entre Noël et le Jour de l'An. Je suis sûre que Gand sera encore plus belle à cette période de l'année!
 Pour la première fois de ma vie, je vais donc utiliser une bouillotte, non pas pour soulager mes douleurs d'endométriose, mais pour remplir sa fonction première: réchauffer mes draps glacés avant de me glisser dedans. 

mercredi 20 novembre 2019

Les conversations absurdes #79


Chouchou a reçu un nouvel objectif spécial portraits. Il fait des tests et s'extasie sur les performances du bouzin. 
CHOUCHOU: Tu te rends compte? Même dans cette lumière merdique, on distingue chacun des pores de ton nez!
MOI: Le monde avait-il réellement besoin de ça?

dimanche 17 novembre 2019

La semaine en bref #97




Lundi:
 La première crève de la saison débute innocemment, par une narine gauche bouchée sans raison apparente. Cette nuit, pour une fois, c'est peut-être moi dont les ronflements empêcheront Chouchou de dormir.

mardi 12 novembre 2019

Les conversations absurdes #78


MOI: Tes nouveaux followers risquent d'être bien déçus. Tu les as appâtés avec des bombasses vingtenaires nues alors qu'à partir de lundi, tu ne publieras de nouveau que les photos d'une quinquagénaire dodue emmitouflée jusqu'aux oreilles. 
CHOUCHOU: Tu te fais une fausse idée de mes followers. J'ai beaucoup de gens de notre âge. 
MOI: ...Et les hommes de 50 ans ne s'intéressent pas du tout au corps des femmes de 20, c'est bien connu. 

lundi 11 novembre 2019

La semaine en bref #96





Lundi:
Alors que j'attends le métro à Trône, un monsieur aux cheveux teints en orange me demande avec un fort accent indien: "Doubroukèr?" en désignant le panneau d'affichage sur lequel ne figure aucune station de ce nom. J'essaie de lui expliquer que De Brouckère est sur l'autre ligne et qu'il faut changer à Arts-Loi, mais visiblement, il ne comprend pas l'anglais. Et il traîne une énooorme valise. Du coup, je renonce à rester sur ma ligne jusqu'à Rogier, et je l'accompagne à sa destination. Tant pis pour Waterstones: ce n'est pas comme si je manquais de bouquins à lire! 
 Je retrouve Nelly au Peck 47 pour lui donner les poêles en inox achetées il y a quelques années, et dont nous n'avons jamais su nous servir correctement. Elle et son chéri cuisinent beaucoup; ils en feront sûrement un meilleur usage! En échange, elle m'a apporté des cannelés maison. Je lui dis que je les dégusterai demain; elle me suggère d'en goûter au moins un ce soir, "pendant qu'ils sont bien craquants". Puis nous passons une soirée agréable à discuter autour d'un burger. 
 Mon métro de retour tombe en panne à Parc, et après 20 minutes d'attente vaine, je me décide à finir le trajet à pied. On est mal récompensée de ses bonnes actions, je vous jure. 
 Arrivée chez nous, je dispose les cannelés sur une jolie assiette et j'attends Chouchou (qui avait un événement pro ce soir) pour les partager avec lui. Quand il vient s'asseoir face à moi, il est déjà en train d'engloutir le deuxième. Je pousse les hauts cris. "Mais je croyais que tu avais mangé les tiens et que les autres étaient tous pour moi!" se défend-il. Du coup, obligée de me jeter dessus pour en avoir. "Au moins un ce soir", tu parles: ils ont tous disparu en 5 minutes.

dimanche 10 novembre 2019

Les conversations absurdes #77


CHOUCHOU: Une des modèles que j'ai photographiées hier à la Brussels Tattoo Convention a partagé ma publication. Résultat: j'ai touché 1500 personnes au lieu de 30 d'habitude, et j'ai 32 likes de plus sur ma page Facebook Monsieur Tout-Le-Monde. Et tout ça en quelques heures!
MOI: La fâmâpoâl, c'est toujours vendeur. 
CHOUCHOU: Du coup, j'ai une suggestion pour remonter les stats de ton blog...

dimanche 3 novembre 2019

La semaine en bref #95




Lundi:
L'Agessa m'informe que je suis éligible à la compensation de la CSG pour un montant de X euros, et qu'en conséquent, elle va me verser (X+10%) euros. Pourquoi, je l'ignore. Mais c'est mieux que l'IRCEC, à qui j'ai récemment payé Y euros, et qui m'a aussitôt émis un avis de versement pour (Y-10) euros. En revanche, la date reste un mystère: "au 15 novembre" d'après le site, "courant décembre" d'après le mail que j'ai reçu. Ce sera la surprise.
 Parce que le stand OPI de la boutique duty free de Zaventem était momentanément indisponible, j'ai acheté un rouge Essie à la place. 24h après la pose, il est déjà tout écaillé au bout de mes ongles de touriste qui n'a pourtant pas foutu grand-chose de ses mains récemment. Essie, c'est un peu le Apple du vernis à ongles: joli et user-friendly, mais niveau solidité, zéro.
 Devant un terrarium où seule est visible une mue abandonnée sur une branche, Chouchou commente: "Le serpent s'est barré en laissant son slip". 


vendredi 1 novembre 2019

Les conversations absurdes #76


Le "courgette-aubergine" du jour:
CHOUCHOU: Peux-tu venir poser à côté de cette vitrine d'ibis? 
MOI: ...Des kiwis. Ce sont des kiwis. 
MOI, conciliante: Mais OK, ce sont deux noms de 4 lettres avec deux I, tu as pu mélanger.
CHOUCHOU: Mmmh non, ce n'est pas pour ça; c'est juste parce qu'ils se ressemblent. 

Pour les nuls en ornithologie, je me permets de poster ci-dessous une photo de chacune des espèces concernées.