Affichage des articles dont le libellé est pensée positive. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est pensée positive. Afficher tous les articles

vendredi 1 mai 2020

Ca ne serait jamais arrivé sans le confinement




J'ai pris une photo de moi uniquement vêtue de mon oreiller. Elle est ridicule et c'est mon Instagram le plus liké de tous les temps. Puis j'ai imaginé une reproduction de tableau façon @tussenkunstenquarantaine en mettant Régis à contribution. (Si vous savez qui est Régis, félicitations, vous êtes un très vieux lecteur ou une très vieille lectrice!)

samedi 25 avril 2020

Stratégies du réenchantement #5: Les espoirs pour après




J'espère qu'on aura eu le temps de réfléchir à ce qui est important et qu'on ne l'oubliera pas de sitôt.

J'espère qu'on se sentira plus forts d'avoir survécu à ça, plus confiants en nos ressources intérieures, plus capables d'affronter d'autres épreuves à l'avenir, et aussi plus reconnaissants pour les choses banales qu'on avait toujours considérées comme acquises.

mercredi 1 avril 2020

Stratégies du réenchantement #4: Les petites bénédictions




Depuis quelques jours, j'ai le moral au fond des chaussettes malgré mon demi-Xanax du soir; les mauvaises nuits sont de plus en plus fréquentes et je commence à être totalement démotivée pour bosser - d'autant que je n'ai reçu qu'un seul des trois paiements promis pour mars, et que je n'ose imaginer combien de temps il faudra pour qu'on me règle la grosse traduction  remise hier. Dans ces conditions, à quoi bon m'échiner à travailler? Tout me paraît vide de sens; je voudrais juste m'endormir et me réveiller une fois le confinement levé (et sans Chouchou, jamais me conviendrait tout aussi bien). Les troubles anxieux qui me pourrissent déjà la vie en temps normal ont flambé avec le nombre des hospitalisations dues au coronavirus, et je perds pied un peu plus chaque jour. Pourtant, ma situation est loin d'être dramatique et comparée à beaucoup d'autres gens, j'ai conscience que je reste hyper privilégiée. Aussi, je me suis dit que j'allais coucher par écrit toutes mes raisons de voir le verre à moitié plein.

jeudi 19 mars 2020

Stratégies du réenchantement #2: La perte des repères




Quand on a compris que le Covid-19 arrivait en Europe et qu'on n'y couperait pas, mais qu'on ne se doutait pas encore trop de l'ampleur que ça prendrait, la première chose que j'ai pensée, c'est "Pourvu que ça ne nous empêche pas de partir en Ecosse pour les 50 ans de Chouchou!". Sur le coup, c'était réellement mon unique préoccupation. J'étais encore si jeune et si naïve fin février.

mercredi 6 novembre 2019

Les sacrifices de l'âge




Au début de l'automne, trois incidents se sont produits en succession rapide.

D'abord, mon généraliste m'a annoncé que j'avais 14/9 de tension artérielle - le dernier stade avant une augmentation significative du risque d'AVC. J'ai été à 12/9 toute ma vie d'adulte jusqu'à l'an dernier, où j'étais passée à 13/9. Si ça monte encore d'un point, je devrai prendre des médicaments. J'ai demandé ce que je pouvais faire pour éviter ça; mon docteur a suggéré de commencer par diminuer très sérieusement la charcuterie, le sel et le fromage. La charcuterie, je n'en mange presque jamais. Le sel et le fromage, en revanche, sont deux de mes plus grands plaisirs gustatifs. Et je ne suis pas du tout certaine qu'ils soient seuls responsables de cette tension limite. Mais il faut bien commencer quelque part, et de toute façon, en consommer moins ne peut pas me faire de mal. Avec la modération qui me caractérise, j'ai donc cessé d'utiliser du sel quand je cuisine, renoncé au parmesan sur les pâtes et mis la pédale douce sur l'adjonction de fêta dans à peu près tous les plats qui s'y prêtent vaguement. Au début, j'ai trouvé que ma bouffe n'avait plus aucun goût. Et puis petit à petit, je me suis habituée. Je ne suis pas encore au stade où je ne fais plus la différence, mais je suis confiante: ça viendra. 

lundi 24 juin 2019

C'est pas grave




C'est pas grave de franchir le cap d'une nouvelle dizaine: l'essentiel, c'est d'être toujours là.

C'est pas grave d'avoir quelques kilos en trop et de ne pas ressembler aux couvertures des magazines (même les mannequins qui sont dessus ont du mal à se reconnaître): l'essentiel, c'est de se sentir bien dans son corps.

C'est pas grave d'être réfractaire à la méthode KonMari et de vivre dans un appart toujours en bordel malgré ses bonnes intentions: l'essentiel, c'est d'avoir un toit sur la tête et de la joie à mettre dessous - même en désordre.

lundi 28 janvier 2019

L'authenticité plutôt que la perfection





J'ai passé la semaine dernière à bosser et faire du yoga sans mettre le nez hors de chez moi. Du coup, je n'avais rien de sympa à poster sur Instagram, et même si ce n'est pas du tout une obligation, ça me manquait. N'ayant personne sous la main pour me prendre en photo, je me suis dit que j'allais apprendre à me servir de la fonction retardateur de mon Lumix et immortaliser les poses un peu difficiles de mes séances quotidiennes de yoga. La planche latérale, par exemple. Ou le danseur. J'ai fait plusieurs essais pour obtenir des clichés satisfaisants et... j'ai eu honte à l'idée de les poster. Je n'ai pas une silhouette athlétique ni plaisante à regarder, et ces postures, je suis capable de les faire, mais je ne les réussis pas spectaculairement bien non plus. Alors que sur Instagram, c'est plein de vingtenaires élastiques comme du chewing-gum, avec des cuisses fuselées et un ventre concave. D'ailleurs, me suis-je dit tristement en pianotant sur mon iPad, il suffit d'aller voir le hashtag du challenge en cours d'Adriene.

mercredi 23 janvier 2019

Se détacher de la colère, survoler les problèmes





Début juillet, ça fera 25 ans que j'exerce le métier de traductrice littéraire avec un statut de travailleuse indépendante. Des retards de paiement, j'en ai toujours connu. Mais là où autrefois, ils étaient l'exception (hormis en août et dans la seconde quinzaine de décembre), ils sont devenus la norme au cours de la dernière décennie. Désormais, j'ai de la chance quand j'arrive à me faire régler une facture moins de deux mois après son émission. En plus de me compliquer sérieusement la vie, ça me met dans une rage folle. Je suis toujours à l'heure pour rendre mon travail, même quand les délais sont hyper serrés, même quand j'ai été malade, même quand j'ai eu à résoudre des problèmes techniques ou personnels. Pourtant, presque systématiquement, je me retrouve à mendier mon dû pendant des semaines voire des mois après le délai de traitement acceptable. Ca m'use les nerfs, et je ne sais même pas si ça sert à quoi que ce soit. 

samedi 5 janvier 2019

La masse et le marteau





Ceci est une partie du texte qui accompagnait un récent Instagram d'Alexandria Ocasio-Cortez (à droite sur la photo), une des femmes les plus inspirantes de 2018:

"Ma mère est née et a grandi à Puerto Rico. Elle a pratiquement élevé ses frères et soeurs, dans la pauvreté, pendant que sa propre mère travaillait sans arrêt pour qu'ils aient un toit et de quoi manger. Elle a rencontré mon père, un garçon du Bronx qui rendait visite à sa famille sur l'île,  quand elle était encore très jeune. Ils se sont mariés et installés à New York; elle ne parlait même pas anglais. Mes parents sont partis de rien: nouvelle langue, nouvelle vie, nouveau tout. Puis je suis arrivée, et ils ont déménagé pour recommencer à zéro afin que je bénéficie d'une bonne éducation. Ma mère lavait les sols, conduisait des bus scolaires, répondait au téléphone. Tout ce qu'il fallait faire, elle l'a fait - pour moi. A la mort de mon père, elle s'est retrouvé mère célibataire de deux enfants, et elle a encore dû repartir de zéro. Nous avons failli perdre notre maison; alors, nous l'avons vendue et nous nous avons recommencé, encore et encore et encore. 

dimanche 18 décembre 2016

Les joies de la semaine #50




Lundi: avoir une idée qui me plaît (rendre hommage chaque jour de cette semaine à un de mes contacts Facebook qui m'inspire au quotidien) et la mettre tout de suite en pratique 

Mardi: la bonne fatigue à la fin du cours d'aerial yoga / profiter de la réduction de - 20% sur tout le magasin Sports Direct pour m'acheter un nouveau collant de fitness dont j'avais bien besoin / une théière de Kabuse Kukicha, une part de délicieuse apple pie et le tome 2 de "La boutique Vif-Argent" au Comptoir Florian 

Mercredi: mon billet du jour en petite Une Humeurs de HelloCoton / retrouver un paquet presque entier de Fukamushi Sencha dans la porte du frigo / les attaques répétées de bots russes augmentent follement mes stats, donc mes revenus publicitaires

Jeudi: enfin le début de l'évacuation d'Alep-Est / en rangeant mon placard à épicerie, retrouver un paquet de préparation pour flan au caramel Alsa / commander deux menus de réveillon chez Les Filles pour le soir du 31: on va se régaler! / la bibliothèque quantique dans le jeu Love You to Bits

Vendredi: plus que cinq mois à recopier dans mon Grand Livre et j'aurai fini de rattraper mon retard de compta pro / dès les premières pages, être fascinée par "The death house"

Samedi: mon banquier qui accepte de résoudre mon gros problème par téléphone / hé, mais je suis en bonne voie de récupérer mon grand écart / une crêpe au sucre géante sur le marché de Noël: tradition respectée / craquer pour le T1 de "Otherworld Barbara" chez Brüsel / un délicieux lunch tardif au Peck 47 / cette écharpe rouge très mitterandienne ira à la perfection avec les nouvelles fringues de Chouchou

Dimanche: une journée tranquille à bouquiner bien au chaud, à mettre de l'ordre dans mes placards et à boire du Sencha Kamo en mangeant du crumble aux pommes maison

...et sans jour particulier: avec un peu de chance, j'aurai du wifi dans le Bruxelles-Nice d'ici fin 2017 / tremper des tartines au beurre salé dans un chocolat chaud / Facebook va commencer à flaguer les hoax et autres infos fausses / un épisode de Noël de "Sense8" sera disponible le 23

lundi 12 décembre 2016

Les joies de la semaine #49




Lundi: mon merveilleux généraliste trouve comme d'habitude les mots pour me rassurer, et note de voir "Vice-versa" que je lui ai conseillé pour sa fantastique représentation des émotions / sans doute pas une victoire, mais une trêve et un espoir pour Standing Rock grâce au corps des ingénieurs de l'armée américaine / "Building stories" de Chris Ware, que je convoitais depuis longtemps, à 30€ au lieu de 70€ sur Amazon, woohoo! / la bougie Honey Clementine de Yankee Candle est une tuerie / une chouette conversation en MP avec Garulfo

Mardi: les excuses incroyablement émouvantes des vétérans aux anciens des tribus de Standing Rock / réserver une session dans la salle "Le temple perdu" d'Enigma Escape à Toulouse

Mercredi: une demi-heure au téléphone avec ma tante qui a l'air super en forme et qui accepte de me rendre un grand service / ma mère avait raison: la microfibre, pour nettoyer les carrelages et les porcelaines, c'est le top / pouvoir aider ma couturière avec sa paperasse du RSI

Jeudi: une part de tropézienne chez Micka en guise de petit-dej' / trouver dans un magazine un des rares masques Sephora que je n'ai pas encore testé / personne à côté de moi dans le TGV pendant tout le voyage jusqu'à Paris / ah mais en fait, le Flow français est mensuel maintenant / aider un monsieur anglophone et probablement musulman à se choisir un sandwich en lui traduisant les ingrédients / un smoothie pomme-ananas-kiwi-épinards chez Starbucks / retrouver Chouchou et se faire plein de bisous+

Vendredi: enfin passé la scène de sexe sur laquelle je bloquais depuis 3 jours / j'ai bien mérité un cocktail chez LIB / très beau light show dédié au Japon sur la façade de l'église Sainte-Catherine / alors que nous parlons des idées fausses qu'il se faisait sur moi au début de notre relation, Chouchou déclare: "la personne que je cherchais était moins bien que la personne que j'ai trouvée" / le mac & cheese du Peck 47 est passablement crapuleux

Samedi: retourner à l'aerial yoga avec Chouchou dont la cheville est enfin guérie / un miso ramen vite fait au comptoir du Samouraï Ramen avant de nous lancer dans la cohue de la rue Neuve / dès le 3ème magasin, lui trouver un nouveau manteau, et un jean super sexy en prime / craquer pour le dernier Fredrik Backman chez Waterstones / razzia sur les scones au cheddar chez M&S

Dimanche: boucler ma To Do List du week-end vers 16h / pour me récompenser: un bout de crumble aux pommes, une tasse de fabuleux Roi du thé au jasmin et la suite de "The girl from everywhere" pelotonnée sur mon lit

lundi 5 décembre 2016

Les joies de la semaine #48




Lundi: 700 abonnés à mon compte Instagram / cette chouette pub de Noël signée Wes Anderson / l'épisode "Fall" du revival de "Gilmore girls" est une pure merveille

Mardi: mon billet d'hier en petite Une culture sur HelloCoton / mon train est à l'heure et j'attrape le bus de 18h55 / les trois gros paiements que j'attendais depuis un mois sont enfin arrivés

Mercredi: l'infirmière tellement douce que je ne sens même pas quand elle me pique / "non mais vous c'est pas pareil", me dit mon adorable fleuriste quand je proteste qu'une fois de plus, elle ne me fait pas payer tout ce que j'emporte / réserver les billets de Thalys pour ma prochaine journée à Paris

Jeudi: très excitée d'avoir reçu mon Hobonichi Cousin / le petit échange humoristique avec le CM de la douane française sur Twitter / improviser un mini-concours sur la page Facebook du blog

Vendredi: pour fêter la fin d'une semaine chargée, un bain bien chaud à la chandelle

Samedi: avec ce soleil et ce ciel bleu, on n'a vraiment pas l'impression d'être début décembre / descendre le marché sur le Cours Lafayette en pensant à mon père, et arrivée au bout, manger une petite barquette de cade / un pique-nique vegan sur la pelouse à côté du Steampunk Café / une balade très agréable à Mayol puis dans le centre-ville / un thé à l'Opéra, une crêpe au sucre et le dernier roman de Baptiste Beaulieu sur la banquette en velours vert du Chantilly

Dimanche: pas mauvaise du tout, cette pizza aux restes de frigo / après moult péripéties, la victoire du parti écologiste contre l'extrême droite aux présidentielles autrichiennes / presque une heure au téléphone avec ma soeur pour organiser les vacances de Noël

...et sans jour particulier: l'eau de fleur d'oranger de Santa Maria Novella dont je verse quelques gouttes dans mes draps chaque soir / je n'avais pas participé à un Kickstarter depuis longtemps, mais celui-ci est fait pour moi / la chanson de Flo & Joan en "hommage" à l'année 2016 / la soupe fèves-épinards-huile d'olive de Picard / la facilité des formalités administratives en ligne

dimanche 27 novembre 2016

Les joies de la semaine #47




Lundi: pour me donner le courage de me remettre au travail l'après-midi, faire brûler ma bougie "Spiced apple compote" et me promettre un chocolat chaud-tartines beurrées quand j'aurai terminé mon quota de pages / le scanner d'une amie qui se révèle négatif 

Mardi: une belle journée d'automne, douce et ensoleillée / une proposition de boulot qui tombe à pic pour financer les dépenses extraordinaires de début 2017 / j'aime retrouver chaque mardi midi M. et C., les deux autres "habitués" du cours d'aerial yoga / manger un crumble aux pêches en lisant une bédé à l'espace café de Filigranes / m'offrir un parfait pull en laine grise chez & other stories / prendre des plats indiens chez M&S pour le dîner / profiter des promos Brussels Airlines pour réserver un séjour à Lisbonne en mars prochain

Mercredi: profiter de la promo de Black Friday pour m'inscrire au Creativity Workshop de Liz Gilbert sur Udemy / un chouette dîner chez Madame Chapeau avec Fifo de passage à Bruxelles / dans la foulée, commencer le cours de portugais sur Duolingo

Jeudi: levée avant 8h30 pour une fois / à la fin de ma trad en cours, la scène vachement émouvante où la méchante héroïne échange sa vie contre celle de sa petite soeur / les confidences inattendues en réponse à la question posée sur la page Facebook de mon blog / "This is us" réussit à me toucher profondément semaine après semaine

Vendredi:  géniale vidéo de Liz Gilbert sur la différence entre hobby, travail, carrière et vocation / rendu la trad sur laquelle je bossais depuis le début du mois / retrouver les Gilmore Girls dans le premier des quatre épisodes de "A year in the life"

Samedi: Chouchou qui part héroïquement à la chasse aux croissants pour notre petit-dej / je commence à sentir mes progrès à l'aerial yoga / un goûter-lecture au premier étage de l'Exki de la Porte de Namur / l'ornithorynque kleptomane dans "Fantastic beasts and where to find them" / 100 abonnés au compte Instagram de L'Annexe / le soir, se glisser dans des draps propres / coup de foudre pour le premier tome de "La boutique Vif-Argent"

Dimanche: prendre le train pour aller à Hasselt; à l'aller, commencer un page turner en regardant défiler la campagne flamande du coin de l'oeil; au retour, manger des feuilletés (saucisse/ketchup/curry pour Chouchou, fromage pour moi) sur la petite tablette des carrés

...et sans jour particulier: sans même que je l'allume, ma bougie menthe-basilic embaume toute la pièce

lundi 21 novembre 2016

Les joies de la semaine #46




Lundi: deux portraits inspirants dans le dernier numéro de Frankie: une ex du Royal Ballet qui donne des cours de danse classique sur du metal, et la créatrice d'une association qui crée des liens d'amitié entre handicapés mentaux et personnes neurotypiques

Mardi: réussir du premier coup l'entrée dans le hamac en cumulet avant, à l'aerial yoga / les chenilles qui crient à la fin du cours / entamer le dernier Hiromi Kawakami en attendant ma soupe de nouilles au Pho Pho / le moment où Kyan Khojandi arrive à faire pleurer toute une salle de rire en parlant de la mort de son père / croiser Ness et son Speculoos à la sortie du spectacle / échanger quelques phrases avec l'artiste, prendre des selfies, faire signer mon billet / voir qu'il a liké mes Instagram de lui sur scène

Mercredi: il fait aussi mauvais que possible, même pour un mois de novembre, mais je m'en fous parce que je suis très amoureuse / commander le dernier Flow international que je ne parviens pas à trouver en boutique / deux soirées sympas en prévision la semaine prochaine / un nouvel épisode de "This is us"

Jeudi: un très bon lunch à l'Umami Matcha Café avec Shermane / chez Lupicia, une provision de Neige Blanche pour l'hiver / découverte de la réflexologie oculaire chez Free Persephone / "Rue des Amours" me donne terriblement envie de dessiner aux crayons de couleur / le confort et le super plateau-repas en 1ère classe du Thalys

Vendredi: un cookie chocolat blanc-matcha tout moelleux pour le petit-déjeuner / commander enfin mon Hobonichi Cousin / rire très fort devant l'épisode 10.08 de "The Big Bang Theory" / entamer ma nouvelle bougie Spiced Apple Compote de chez Muji

Samedi: à la caisse du Delhaize, proposer au monsieur qui va être en retard à son travail de passer devant nous / une discussion animée avec G+D autour d'un brunch chez God Save The Cream / le chocolat chaud de Méert / une autre discussion animée, cette fois avec le vendeur barbu du rayon bébé-jeunesse de Tropismes / un gros tri dans ma penderie et mes placards de salle de bain 

Dimanche: une troc party en petit comité dans la jolie maison de Sophie-Grosquick / butin du jour: du chocolat en poudre Whittard, un dentifrice de princesse à la menthe, un collant rouge à petits coeurs, une jolie jupe bleu marine et un blazer militaire en velours qui m'iront impec après une petite retouche / Ann-Sophie qui me ramène gentiment chez moi en voiture / l'avenir de la France s'annonce bien sombre, mais ce soir, personne n'est plus dépité ni humilié que Sarko - et ça, ça se fête!

...et sans jour particulier: le bonnet gris en laine aran rapporté d'Edimbourg était un super investissement / Boulet qui like trois de mes tweets / Metallica jouant "Master of puppets" live au Grand Journal... / ...et une version merveilleusement déconnante de "Enter sandman" avec Jimmy Fallon

lundi 14 novembre 2016

Les joies de la semaine #45




Lundi: trop facile, trop rapide et trop bon, ce petit velouté de champignons / une journée grise et froide, ma couette, mon nouveau gilet en tricot et un bon bouquin = que du bonheur

Mardi: un cours d'aerial presque entièrement au ras du sol, avec des mouvements nouveaux / un Belge sauvage au Peck 47 pour mon déjeuner tardif / oh, une nouvelle bédé de Julie Delporte! / un excellent Earl Grey pointes blanches chez Méert / "Dr. Strange": pour une fois que je kiffe un film de super-héros...

Mercredi: la petite carte que Chouchou glisse dans mon MacBook avant de partir bosser / me coucher à 20h30 pour rattraper cette maudite nuit blanche d'élections présidentielles américaines, et dormir 13h d'affilée

Jeudi: une petite razzia dans le food court de M&S pendant qu'on peut encore / une boîte indienne pour le dîner

Vendredi: Chouchou qui me prend dans ses bras sans rien dire tandis que je pleure à chaudes larmes sur la mort de Leonard Cohen / le même qui nous fait des spaghetti ail-citron pour manger devant le pilote de "Good girls revolt"

Samedi: pas pris un gramme bien que j'aie méchamment compensé avec la bouffe ces dernières semaines / réussir tous mes exercices de planche latérale à l'aerial yoga / une mini session de shopping: bougie parfumée, duo de tasses à thé, savons Lush, collants 120 deniers, deux bouquins / un goûter portugais chez Forcado / la cagette de délicieuses mandarines achetée le matin chez Delhaize

Dimanche: un brunch maison alors qu'il fait super moche dehors / en m'attelant enfin à ma compta pro en retard, retrouver un relevé de droits d'auteur de 50€ dont j'ai oublié de réclamer le paiement / me régaler avec le livre 1 de "Warren XIII" / réaliser à quel point, quand tout va mal autour, mon couple est un refuge et une force

dimanche 6 novembre 2016

Les joies de la semaine #44




Lundi: ne pas bosser le matin pour pouvoir tranquillement ranger et mettre à jour les trucs en attente depuis deux semaines / les palets bretons rapportés de Nantes nous ramènent un peu au week-end passé là-bas

Mardi: entamer la traduction du tome 3 de "Young Elites" et constater que ça va super vite / une tresse au chocolat pour nous récompenser de bosser tous les deux en ce jour férié / les spaghetti noglu à base de riz et de maïs: un délice / l'émouvant monologue de Kevin sur la vie et la mort à la fin de l'épisode 5 de "This is us"

Mercredi: récupéré la commande Amazon que le livreur DHL avait déposée chez un commerçant voisin / trouver enfin le courage d'écrire ce long billet que je ruminais depuis des mois

Jeudi: repérages de prochaines lectures chez Filigranes / reprise de l'aerial yoga après deux semaines et demie d'interruption, ça fait du bien

Vendredi: trouver le dernier Frankie et le dernier Oh Comely chez Waterstones / troquer mon avoir chez Naf-Naf contre un gilet en grosse maille beige ultra douillet / un cocktail chez LIB avec Gasparde et Sunalee... / ...suivi par un canard aux crêpes chez Fanny Thai où Chouchou nous rejoint

Samedi: tenir cinq minutes la tête en bas à l'aerial yoga / sur le chemin du retour, m'arrêter chez le fleuriste pour une brassée de petites tulipes rouges / passer l'après-midi à bouquiner et à siester / Chouchou nous fait des crêpes en guise de dîner / on aime tous les deux le film japonais "After life" / faire découvrir l'aerial yoga à Pénélope B sur Twitter / Chouchou, vêtu uniquement d'une attelle de cheville et d'une paire de chaussettes, chante "Où sont les poils?" sur un air de Patrick Juvet 

Dimanche: ça faisait longtemps qu'on n'avait pas été au marché un dimanche matin / Chouchou se dévoue pour porter le linge propre à la laverie et le faire sécher / une double ration de "The good place" ce soir

...et sans jour particulier: "The Cazalet chronicles", gros coeur de coeur lecture qui se confirme avec le tome 2 / une météo froide mais essentiellement ensoleillée à Bruxelles / un moral au beau fixe

dimanche 30 octobre 2016

Les joies de la semaine #43




Lundi: la gentillesse de tout le personnel de l'hôpital où je passe ma coloscopie / ...mais particulièrement de ma gastroentérologue qui me dit une chose chose si jolie juste avant que je m'endorme / ...et de Gaby qui vient ensuite me chercher pour me reconduire chez moi / surtout: je n'ai rien au colon / remanger des fruits et des légumes / passer l'après-midi sur mon canapé à alterner sieste, lecture et internet

Mardi: une bonne nuit de sommeil malgré le gros mal au ventre d'hier soir / un détartrage sans douleur / oui le ciel est gris et la pluie menace, mais il fait assez doux pour boire un Planteur à la terrasse du Chamo en continuant les Chroniques des Cazalet

Mercredi: la première patate douce jaune de la saison, un pur délice / faire du vide dans mes étagères de salle de bain / pour la première fois depuis longtemps, céder à la facilité crapuleuse d'un mug cake en guise de dîner

Jeudi: en faisant du tri dans ma penderie, retrouver la dernière (et sublime) robe achetée chez Cora Kemperman à une époque où il faisait trop chaud pour la mettre / une proposition de boulot urgent qui tombe à pic pour boucler mon budget de fin d'année

Vendredi: la dame qui déclame du Aristide Briand dans le métro / attraper de justesse notre correspondance en gare Montparnasse / le sushi chicken roll et la salade de fèves que Chouchou a choisis pour moi / les retrouvailles avec O&L sur le quai de la gare / la petite promenade dans le quartier du Bouffay par une fin d'après-midi ensoleillée / les incroyables parfums sucrés et salés chez Macarons de folie / bouclé la Mission: Coeur en 59' tout rond / préparer un risotto aux champignons pour six en papotant et en sirotant un verre de bon rouge

Samedi: Chouchou qui me trouve très belle avec la fameuse robe Cora Kemperman / tremper un croissant et du pain au beurre demi-sel dans mon chocolat chaud au Tabl'o gourmand / cette photo d'O&L et moi sur un des canapés rouges du bar de Mme Spock / après avoir tenté notre chance dans plusieurs bars et salons de thé complets, finir à quatre au très joli Café Cult', et boire enfin mon premier thé de la journée / le breizh burger de Le loup, le renard et la galette

Dimanche: le musicien de rue qui joue le générique d'"Inspecteur Gadget" au violon / le super brunch de La Cigale, dans un cadre toujours aussi magnifique / pour le prix d'un seul billet, un tour de manège à chaque étage du Carrousel des Mondes Marins / je suis Chef Calamââââââr! / une pause- thé bienvenue au café des Machines de l'Ile / la bonne fatigue d'un super week-end à l'autre bout du pays

lundi 24 octobre 2016

Les joies de la semaine #42




Lundi: la pensée de Lady Pops en cette date anniversaire difficile / je préfère encore me traîner de grosses inquiétudes financières que mes angoisses de santé habituelles

Mardi: réussi la suspension en lotus inversé / un petit Pear'fect chez Guapa pour me requinquer à la sortie de l'aerial yoga / une séance d'escape game très sympa chez Escape Hunt / cette fausse interview hilarante de Barack Obama

Mercredi: la mignonne carte japonaise que Chouchou a planquée dans mon MacBook / pour une fois, je n'ai que des voisines de train super agréables / réussi à traduire dix pages entre Aéroport Charles-de-Gaulle et Lyon-Part-Dieu / les cookies Super Fruit offerts par Delhaize sont vachement bons et parfaits à trimballer / c'est top pratique d'avoir du wifi gratuit en gare de Toulon maintenant / reçu (et aussitôt dépensé) un chèque-cadeau Amazon 

Jeudi: la dame du primeur qui m'offre ma barquette de mini-tomates parce qu'il faut les manger vite / les secrétaires de la clinique, super gentilles et accommodantes / un Coca-lecture au soleil à la terrasse du bar de l'Opéra / un thé de printemps-toasts briochés avec Gaby et sa fille à la Théière / Seb qui nous rejoint pour une petite balade en ville tandis que le soleil se couche sur cette magnifique journée d'automne

Vendredi: fini la traduction de mon thriller australien avec dix jours d'avance / pour fêter ça, me préparer une tresse au chocolat / échec des négociations sur le CETA grâce aux Wallons

Samedi: un thé-lecture au Chantilly / "Ma vie de Courgette" au Royal

Dimanche: l'effet du Citrafleet me paraît moins violent que la dernière fois / du coup, j'en profite pour attaquer ma traduction suivante / trouver au fond d'un tiroir deux piles crayon toutes neuves pour remplacer celles de la télécommande de mon chauffage / le soir, me refaire le début de "Pushing daisies"

...et sans jour particulier: ressortir mon pull-doudou Cotélac / la bougie parfumée avocat-menthe d'Anthropologie; la Clean Cotton de Yankee Candle / le compte Instagram d'April Wu / lire enfin "Little women" dans la ravissante édition Penguin in Bloom

lundi 17 octobre 2016

Les joies de la semaine #41




Lundi: mais qu'ils sont bons, ces scones au fromage de chez M&S! / le billet sur mon "Journal de santé physique et mentale" cité dans un article du Huffington Post

Mardi: j'ai réussi à faire la suspension hyper impressionnante où on se retrouve en écart facial à 1m50 du sol, et où on doit basculer en arrière et laisser le hamac se dérouler tout seul pour sortir / recevoir le texte de mes deux prochaines trads et pouvoir planifier mon boulot pour les cinq mois à venir / passé la barre des 800 likes sur la page Facebook du blog

Mercredi: DHL m'apporte un colis en provenance de l'usine Villars - encore une adorable attention signée Lady Pops / l'escape game nantais qui m'intéresse accepte le deal "une partie gratuite contre un article de blog"

Jeudi: mon billet du jour en petite Une Humeurs de HelloCoton / plutôt que de sortir dépenser des sous que je n'ai pas, rester sagement à la maison et prendre de l'avance dans mon boulot / un cours d'aerial yoga super intense avec Sash / de retour chez nous, manger le reste des lentilles d'hier en regardant ce formidable discours de Michelle Obama

Vendredi: un Skype pro plaisant avec Olivier / ressortir le délicieux "Neige blanche" de Lupicia

Samedi: brunch maison et traînage en pyjama jusqu'à quatre heures de l'après-midi / je crois que Jenny Lawson est mon âme soeur / cocktails de bienvenue pour Hylidae à La Machine

Dimanche: un temps très chaud et très ensoleillé pour la saison / une erreur dans la préparation, et mes petits gâteaux choco-matcha sont encore meilleurs que d'habitude / comme elle sent bon, la bougie Garden Sweet Pea de Yankee Candle! / première soupe de la saison (courgettes + Boursin au poivre) et plaid gris tout doux devant le pilote de "Timeless"

...et sans jour particulier: ces 23 bébés pandas / le chocolat au lait et au sel marin de Sicile de Marks & Spencer