Affichage des articles dont le libellé est eBay. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est eBay. Afficher tous les articles

mardi 3 juin 2008

Mon eBaïte a encore frappé

"Bonjour, je m'appelle Armalite et je suis accro à eBay..."
Ou devrais-je plutôt dire, "accro par phases"? Car il m'arrive de rester des mois sans passer sur le site ni ressentir le moindre manque. Puis tout à coup, la frénésie repointe le bout de son nez. Je ne parle pas des phases où je vide mes placards et consulte la page mes ventes à peu près dix fois par heure, mais de celles où je me connecte en quête d'un objet bien précis et finis par enchérir sur dix-sept articles sans aucun rapport.
Ce matin, par exemple, je cherchais une tunique Shell de chez Cop Copine en taille 1, neuve avec étiquette, pour maximum 100 euros port compris (je l'ai vue à 130 dans un magasin du centre de Bruxelles et Soeur Cadette était d'accord avec moi: pour un haut, ça faisait quand même un peu cher). Et j'ai fini par commander une nouvelle Blythe pour ma collection. Mais pas n'importe laquelle, hein: le modèle "Natasha Moore, super espionne". C'était la première fois que j'en trouvais une qui me ressemblait vaguement - bon ok, juste au niveau de la coiffure. Et puis, il fallait bien que je compense d'une manière ou d'une autre ma frustration de Japon. Enfin, le thème de l'espionnage est assez à la mode chez nous en ce moment (private joke). Bref, ma nouvelle pensionnaire expédiée depuis Hong-Kong arrivera chez mes parents d'ici trois semaines, et je devrai encore attendre mon séjour à Toulouse mi-juillet pour la récupérer. Ce qui me laisse le temps de lui dénicher une tenue funky... sur eBay, bien sûr. Ca m'occupera en attendant de remporter la fameuse tunique.

samedi 20 octobre 2007

Les joies d'eBay

eBay c'est un peu comme les ordinateurs: formidable quand tout fonctionne bien, légèrement cauchemardesque dans le cas contraire.
Il y a les acheteuses qu'il faut relancer X fois alors que l'annonce spécifie: "Paiement sous 5 jours ouvrés". Celle qui dans ses mails me répète 3 fois en majuscules: "J'attends un envoi RAPIDE ET SOIGNE" et qui me demande comment ça se fait qu'elle n'ait pas encore reçu son colis alors que son chèque m'est parvenu le jour même.
Il y a les Italiens ou les Belges qui m'achètent des trucs alors que je n'ai pas coché l'option "Envoi à l'international". Les Français qui demandent si j'accepte le règlement par Paypal alors que toutes mes annonces précisent le contraire. Ceux qui voudraient payer en timbres (pourquoi pas en carottes et en poireaux?).
Plus spécifiquement, ces derniers temps, il y a la fille qui m'achète un jeu de tarot à 90 euros et qui, pour gratter deux-trois euros sur les frais de port, choisit l'envoi en lettre plutôt qu'en Colissimo, bien que j'aie prévenu dans mon annonce: "En cas d'envoi par lettre, je ne serai en aucun cas tenue responsable des pertes et dégradations causées par la Poste". Elle ne reçoit pas son tarot. Et elle me colle un litige auprès d'eBay - en m'assurant que ça ne prêtera pas à conséquence pour moi, que c'est juste pour faire jouer le programme de protection des acheteurs et obtenir un remboursement. Je suis un peu sceptique sur le fait qu'eBay distribue des sous sans aucune contrepartie, mais je ne peux pas l'empêcher de procéder. Bien entendu, eBay menace de fermer mon compte alors que j'ai quelque chose comme 350 évals de vendeuse, toutes positives.
Et ce matin, au saut du lit, je trouve une nouveauté dans ma boîte à messages: l'acheteuse qui prétend que la besace Longchamp "neuve et authentique" que je lui ai vendue il y a dix jours est une imitation - on le lui a dit dans une boutique de la marque. Indignée, je lui réponds aussitôt que j'ai moi-même acheté ce sac dans le corner Longchamp d'un grand magasin après l'avoir vu dans plusieurs autres points de vente, que certes le cuir a un aspect inhabituel mais que c'est justement ça qui m'avait attirée, qu'il s'agit d'un modèle datant de plusieurs saisons déjà et que la vendeuse à qui elle s'est adressée ne doit pas bien connaître les collections précédentes. Mais quelque part, c'est ma parole contre celle d'une incompétente anonyme.
Enfin heureusement, après trois mois de tri intensif, mon appart est désormais vide de trucs inutiles.

jeudi 16 mars 2006

eBay addict: je ne suis pas toute seule...

Trouvé sur mon site de potins people en ligne:

James Blunt infamously sold one of his sisters on eBay a few years back, but because it worked out so well – she's now living with the man who bought her – he's thinking of selling the other sister, too. "I had a bit of an eBay addiction and I sold everything in my apartment in London and then I came in one day and my sister was crying because she couldn't get to a funeral in southern Ireland," recalls James. "None of the planes were working, none of the trains, none of the ferries, so I saw another golden opportunity to flog something and so I put my sister up on eBay, saying, 'Damsel in distress, needs to get to southern Ireland. What do you get out of it as a bidder? You just get to be a knight in shining armour.' Everyone started bidding and a guy won and he had a helicopter and he could fly her to the funeral in southern Ireland and they're now dating and they've been going out for 18 months and she's living with him." Now James admits: "I have a second sister, who's gonna go on sale soon."

Je ne suis pas fan de ce chanteur, mais j'avoue que l'anecdote m'a bien fait rire!

mardi 19 juillet 2005

Une semaine de tranquillité

Je viens d'emmener l'Homme à la gare, où il prenait le train pour aller passer une semaine à Bordeaux chez ses parents. Soit une semaine de totale liberté pour moi, hé hé hé. Une semaine à:
- me coucher à des heures indues
- dormir avec la fenêtre fermée et les volets ouverts comme j'aime
- bosser sans la télé en bruit de fond
- regarder le clip de "Move to Memphis" en boucle (et essuyer les flaques de bave après)
- ne pas passer mon temps à ramasser tous les trucs que quelqu'un d'autre sème partout dans la maison
- ne pas chercher les clés de la voiture qui seront systématiquement à leur place
- m'étaler sur la grande table de la salle à manger pour scrapper les photos du Japon (enfin!)
- vendre tranquillement la moitié du contenu de la maison sur eBay
- ...et redépender aussitôt les sous pour acheter d'autres nids à poussière sur eBay
- aller voir "Les seigneurs de Dogtown" au cinéma
- ignorer Casse-Couilla quand elle gratte à la fenêtre pour qu'on lui ouvre
- ne pas ouvrir la bouche de toute la journée si j'en ai envie
Ca va être grand.

mercredi 13 juillet 2005

Je suis: monomaniaque en série

Et pas regardante sur le choix de mes addictions. Après une sévère fixation d'une semaine ou dix jours sur a-Ha et son excessivement consommable chanteur Morten Harket, je suis désormais obsédée par e-Bay. Pour dégoter des articles que je ne trouve pas en France, et surtout pour vider mes placards de tous ces trucs très chers sans lesquels je ne pouvais pas vivre (me disais-je en passant à la caisse), et dont je ne me suis au final jamais servie. L'Homme est content bien qu'un peu sceptique sur le fait que mes placards resteront vides longtemps, mais il rigole beaucoup à me voir prendre mes affaires en photo et taper des descriptions enthousiastes.