Affichage des articles dont le libellé est chouchoute. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est chouchoute. Afficher tous les articles

mardi 13 novembre 2007

Respirer l'aluminium c'est pas mon truc

Désoeuvrée après une journée de boulot qui m'a un peu lessivé le cerveau (j'ai déjà dit combien je haïssais les scènes de navigation à voile, et plus encore celles d'attaques ou de tempêtes en mer?), je suis retournée faire un tour sur le forum des filles qui va bientôt fermer. De là, je suis passée sur la page MySpace de la Chouchoute. Coïncidence amusante: le nom d'artiste qu'elle s'est choisi est le nom de famille, pas si répandu que ça, d'Etre Exquis. Pour le reste... J'ai écouté les deux titres qu'elle a faits en solo, et je n'aime ni l'un ni l'autre. Le premier a des paroles indigentes et une musique banale; je trouve qu'il est à jeter direct. Le second témoigne d'une plus grande recherche musicale, mais son rythme heurté ne m'a pas convaincue; le texte fait dans le cliché et la rime facile, et la voix de la Chouchoute, que je trouve pourtant magnifique, sonne limite nasillarde par moments. Du coup je n'ai aucun regret d'avoir raté son concert à Ste-Maxime le lendemain de mon départ pour Bruxelles. J'avais toujours eu l'intention de suivre sa carrière solo malgré les disputes intestines du FC; j'étais même impatiente que le groupe se sépare pour l'entendre faire ses preuves toute seule et... Franchement, ses choix professionnels me déçoivent.

jeudi 7 décembre 2006

"Back to Basics" Tour - Christina Aguilera à Bercy


En arrivant dans la salle, déjà, j'étais toute excitée. Premier concert avec les VIP. Super bonnes places au second rang des gradins pile face à la scène. Chouchoute croisée dans le hall et trois des autres filles aperçues de loin. Première partie (Bob Sinclar) pas mon style mais assez bien pour chauffer la salle.
Et puis à 21h20, alors que nous voyions au loin la chouchoute solitaire finir son second magazine, le rideau s'est levé et tu es apparue. Costume blanc moulant, borsalino assorti, escarpins à talons de 12 cm. Une mini dynamo platine dotée d'une énergie débordante et d'une voix incroyable sortant d'un aussi petit bout de femme. Je ne peux pas dire que j'aie beaucoup apprécié les chansons du premier tiers de ton spectacle - trop jazzy pour moi. Le second tiers, où tu portais un justaucorps à paillettes rouges, a déjà commencé à me plaire un peu plus. Il s'est achevé par une petite tirade assez touchante sur ta maman, femme battue à laquelle tu rends hommage pour le courage avec lequel elle a élevé ses deux filles dans "Oh Mother". J'ai été choquée par la violence du clip en noir et blanc qui passait derrière toi pendant que tu chantais avec une voix plus fêlée que rugissante, pour une fois.
A cette claque registre "émotion" en a succédé une autre bien différente comme la scène de Bercy se changeait en piste de cirque féérique avant ton retour en Mme Loyal insupportablement sexy. Autre Moi et Junior me disent que le coup du cheval de carrousel, tu l'as piqué à Madonna, mais je m'en fous. Avec ton bustier rouge, des bottes en satin noir à talon aiguille et ta cascade de boucles platine, tu étais juste à tomber par terre pendant que tu te cambrais et te déhanchais lascivement. Mais le meilleur restait encore à venir. Pour la chanson suivante, tes danseurs ont choisi un jeune homme dans le public et l'ont fait monter sur scène. Ils l'ont attaché à une roue de lanceur de couteaux. Et tu lui as fait un numéro qu'il n'oubliera jamais de sa vie. S'il était hétéro, il risque d'en faire des rêves mouillés pendant longtemps. Tu t'es agenouillée devant lui, dos au public, la tête renversée en arrière et le micro tenu à la verticale au-dessus de ta bouche en une attitude plus qu'évocatrice. Tu as ondulé du bassin en faisant claquer ton fouet à quelques centimètres de lui. La roue a basculé à l'horizontale; tu as grimpé dessus avec quatre de tes danseuses elles aussi en petite tenue et munies de fouets. Et tu t'es trémoussée honteusement à l'aplomb du pauvre Olivier qui n'avait pas l'air de bien réaliser ce qui lui arrivait. Moi j'étais juste KO face à tant de sexitude glamour.
La fin du spectacle s'est enchaînée assez vite jusqu'aux rappels, le célébrissime "Beautiful" et "Fighter" pour lequel Junior et moi nous sommes levées afin de danser et de chanter à notre aise. A la sortie, j'ai textoté l'amour de ma vie pour le prévenir que tu avais ravi mon coeur. Et quand je dis mon coeur...

dimanche 24 septembre 2006

What I did this week-end


Week-end bref mais dense:
- Une récupération de Parisiens - après repérage de leur wagon depuis l'entrée de la gare SNCF grâce à la vue, par une fenêtre du TVG qui arrivait juste, d'un grand dos sans tête que barrait une pochette bleue.
- Une discussion sur les trois projets de voyage alternatifs pour les prochaines vacances (en gros: Hawaii-côte californienne; nord-ouest des USA+Canada; sud des USA from San Francisco to Miami).
- Plein de souvenirs qui ressurgissent en se retrouvant à dormir tous les quatre dans la même pièce.
- Un chouette repas poisson dans mon resto-sur-la-plage que j'aime.
- Passé un moment avec K. que je n'avais pas vue depuis presque deux ans!
- Une super photo de Junior, la chouchoute et moi malencontreusement effacée par Kris qui m'avait seriné un quart d'heure plus tôt: "Mais il est super facile à utiliser ton appareil!" alors que je râle tout le temps qu'il est trop compliqué et que j'arrive rien à en faire.
- Un concert des filles pas mal du tout, avec notamment un joli duo sur "Mon autre", même si comme d'habitude je n'ai vu que leurs têtes, et encore pas toujours.
- Un film de 20 ou 25 minutes que je n'ai pas encore visionné.
- Deux propositions indécentes en moins de 36 heures... Tentantes toutes les deux. Refusées (presque totalement) toutes les deux. (D'où question: suis-je admirable ou maso?)
- Un retour de nuit sur une route que je déteste.
- Un réveil beaucoup trop tôt ce matin.
- Un coffre de voiture qui décide subitement de ne plus fermer.
- Départ des Parisiens que leur chauffeur a du coup été obligé de venir chercher chez moi.
- Un dépanneur bien gentil mais qui n'a pas la bonne pièce de rechange et me dit que je dois quand même amener ma Twingo au garage.
Il est à peine 10h30 un dimanche, et maintenant faut que je me mette au boulot...

lundi 12 décembre 2005

Surprise!

Reçu ce matin une très gentille et assez longue lettre de la Chouchoute. Nous ne nous sommes rencontrées que deux ou trois fois, et j'ai dû lui envoyer ces deux dernières années quatre ou cinq cartes et lettres - autant dire, rien comparé à la plupart de ses autres fans. Jamais je n'ai joint d'enveloppe timbrée ni réclamé de réponse, et je ne suis même pas sûre d'avoir indiqué mon adresse au dos. Cette fille a une mémoire absolument dingue - elle se souvenait de tas de petits détails me concernant. Je trouve ça génial qu'une artiste puisse s'intéresser autant à ses fans et avoir toujours une attention ou un mot pour eux. Je sais qu'elle écrit ou téléphone régulièrement à des ados mal dans leur peau, qui traversent un passage difficile. Et même si je suis une adulte pas hystérique pour deux ronds et plutôt bien dans ses baskets, j'avoue que son courrier m'a fait très plaisir. Pour une fois que je démarre un lundi avec un grand sourire!

mardi 4 octobre 2005

Mais que diable allaient-ils faire....

Quand je suis arrivée à Paris vendredi en fin de matinée, il faisait 16° de moins que chez moi et il pleuvait.
Dans les grands magasins, j'ai jamais réussi à trouver les bottes que je cherchais, et Skechers n'avait pas non plus mes baskets dans la couleur que je voulais.
Au comptoir Mariages Frères, ils se sont trompés et ils m'ont filé du Nil rouge au lieu du Nil vert, mais je ne m'en suis aperçue qu'une fois rentrée chez moi.
En quatre jours, toutes les vitamines que j'ai absorbées devaient venir de la confiture que j'étalais sur ma brioche le matin. Le reste du temps, ça a été pizza, raclette et pannini.
Dimanche, on est s'est traînés jusqu'à Orléans pour voir un concert donné à l'occasion du 50ème anniversaire d'un petit bled, au beau milieu d'une brocante, sur le parking d'une école primaire. Si si. Et malgré ça, il y avait tellement de monde que j'ai tout juste aperçu le haut du crâne des filles, deux secondes par-ci par-là. Ah oui, et puis on s'est pris la pluie en attendant et on s'est gelés après.
Et j'ai quand même passé un week-end génialissime parce que j'étais avec les gens que j'aime, ceux qui transforment tous les plans galère en bons souvenirs. C'est un pouvoir magique assez rare mais vraiment chouette, et mes VIP, ben ils l'ont :)