Affichage des articles dont le libellé est Kiva. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Kiva. Afficher tous les articles

vendredi 19 décembre 2014

La solidarité avec Kiva


En juin 2008, je découvrais l'association Kiva et son site internet. Petite piqûre de rappel:

http://www.kiva.org/ joue l'interface entre un investisseur (vous, moi ou n'importe quelle personne désireuse de faire un geste de solidarité) et un micro-entrepreneur d'un pays du Tiers-Monde. La rubrique "Lend" compile tous les projets en attente de soutien et indique le montant nécessaire à leur réalisation, ainsi que la somme restant à réunir. On choisit celui ou ceux qui nous interpellent le plus et on prête la somme qu'on veut ($25 minimum, autant dire pas grand-chose au cours actuel du dollar). Le remboursement s'effectue via le site chaque mois. Je trouve cette initiative fantastique parce qu'il ne s'agit pas d'assistanat, mais bel et bien de donner à des gens désireux de s'en sortir par eux-mêmes les moyens de le faire. C'est à mon avis la façon la moins condescendante et la plus fructueuse de tendre une main.

Plus de 6 ans après, je n'ai que du bien à dire de Kiva. Les 40 prêts que j'ai aidés à financer à travers le monde ont tous été intégralement remboursés - je n'ai jamais perdu un seul centime, sauf peut-être à cause des taux de change variables. Au fur et à mesure que mon compte est recrédité, je prête les sous à d'autres micro-entrepreneurs au lieu de les récupérer (ce qui est bien entendu possible). J'ai fait connaître le site à plusieurs amis qui eux aussi l'utilisent régulièrement, et qui pourront témoigner de son bon fonctionnement. Si vous cherchez un geste solidaire à faire en cette période de fêtes, allez donc y jeter un coup d'oeil!




lundi 2 décembre 2013

DEFI DE L'AVENT



Vous devez offrir un cadeau à quelqu'un qui ne manque de rien? Aidez de sa part quelqu'un qui manque de beaucoup. Par exemple, faites avec Kiva un prêt de $25 à un micro-entrepreneur du tiers-monde (cliquez sur le tag à la fin du billet pour en apprendre davantage sur cet organisme). Ou bien, fournissez une chèvre ou de l'eau potable à des gens qui en ont vraiment besoin. En plus, ça n'encombrera pas les placards de vos proches!

vendredi 11 octobre 2013

Testez Kiva gratuitement


Depuis maintenant plus de 5 ans, je suis inscrite sur Kiva, un site internet qui s'occupe de faire financer des micro-crédits à des entrepreneurs du tiers-monde. Pour devenir prêteur, c'est simple: vous choisissez un projet qui vous plaît en fonction de critères tel que le pays ou le secteur d'activité, et vous investissez dedans à raison de $25 minimum. Vous êtes remboursé chaque mois pendant une durée déterminée au départ, et vous pouvez soit récupérer votre argent, soit le diriger vers un autre projet. Il peut arriver que certains emprunteurs ne soient pas en mesure de vous rembourser, mais personnellement, sur 35 prêts, j'ai dû perdre quelque chose comme $3 ou 4, pas davantage. Si je vous en parle aujourd'hui, c'est parce que Kiva propose en ce moment des "prêts gratuits" pour les gens qui souhaitent tester le système sans risquer d'argent dans un premier temps. Intéressé? Donnez-moi votre adresse mail (dans les commentaires ou par mail à: leroseetlenoir@hotmail.com) et je vous enverrai une invitation.

dimanche 24 juin 2012

Testez Kiva gratuitement


Depuis maintenant 4 ans, je suis inscrite sur Kiva, un site internet qui s'occupe de faire financer des micro-crédits à des entrepreneurs du tiers-monde. Pour devenir prêteur, c'est simple: vous choisissez un projet qui vous plaît en fonction de critères tel que le pays ou le secteur d'activité, et vous investissez dedans à raison de $25 minimum. Vous êtes remboursé chaque mois pendant une durée déterminée au départ, et vous pouvez soit récupérer votre argent, soit le diriger vers un autre projet. Il peut arriver que certains emprunteurs ne soient pas en mesure de vous rembourser, mais personnellement, sur 30 prêts, j'ai dû perdre quelque chose comme $3 ou 4, pas davantage. Si je vous en parle aujourd'hui, c'est parce que Kiva propose en ce moment des "prêts gratuits" pour les gens qui souhaitent tester le système sans risquer d'argent dans un premier temps. Intéressé? Cliquez ici

mardi 26 mai 2009

Kiva, un an plus tard

Le 4 juin dernier, je découvrais l'association Kiva et son site internet. Petite piqûre de rappel:

http://www.kiva.org/ joue l'interface entre un investisseur (vous, moi ou n'importe quelle personne désireuse de faire un geste de solidarité) et un micro-entrepreneur d'un pays du Tiers-Monde. La rubrique "Lend" compile tous les projets en attente de soutien et indique le montant nécessaire à leur réalisation, ainsi que la somme restant à réunir. On choisit celui ou ceux qui nous interpellent le plus et on prête la somme qu'on veut ($25 minimum, autant dire pas grand-chose au cours actuel du dollar!). Le remboursement s'effectue via le site chaque mois. Je trouve cette initiative fantastique parce qu'il ne s'agit pas d'assistanat, mais bel et bien de donner à des gens désireux de s'en sortir par eux-mêmes les moyens de le faire. C'est à mon avis la façon la moins condescendante et la plus fructueuse de tendre une main.

Presque un an plus tard, je n'ai que du bien à dire de Kiva et de son fonctionnement. Les premiers prêts que j'ai aidé à financer ont été intégralement remboursés en temps et heure. Au fur et à mesure que mon compte était recrédité, je ne récupérais pas les sous mais les reprêtais à d'autres personnes. Aujourd'hui, mon "portefeuille" compte 16 projets financés sans aucune anicroche, et je suis ravie d'avoir trouvé ce moyen de faire circuler un tout petit peu la chance dont je bénéficie d'un point de vue matériel.

vendredi 13 juin 2008

Kiva, la suite


La semaine dernière, je vous parlais de Kiva, un site génial par l'intermédiaire duquel on peut prêter de l'argent à un micro-entrepreneur du tiers-monde.
Et bien voilà, je viens de me créer un profil et de choisir mes deux premiers bénéficiaires: une dame assez âgée qui élève du bétail au Tajikistan, et une coopérative de 5 femmes qui font du commerce de nourriture en Ouganda. Les dossiers sont nombreux et, j'imagine, tous méritants. Au départ, j'avais envie de soutenir un projet d'agriculture en Afrique - peut-être parce que pour moi, l'image suprême de la pauvreté, ce sont les gens qui meurent de faim dans des régions atrocement arides, et que l'on aurait pourtant les moyens techniques de rendre cultivables. Mais curieusement, au croisement de ces critères, il n'y avait rien. J'ai donc coupé la poire en deux en optant pour un projet agricole (l'élevage est classé dans cette catégorie) en Asie et un projet non-agricole mais néanmoins liée à l'alimentation en Afrique.
Le site est vraiment bien fait; il donne des informations détaillées sur les destinataires, les conditions dans lesquelles ils vivent, l'utilisation qu'ils comptent faire de l'argent, leur fiabilité si c'est leur deuxième emprunt ou plus par le biais de Kiva, etc. Les projets sont, comme je le disais plus haut, très nombreux, mais on peut les trier selon différents critères: le continent, le sexe du destinataire ou son secteur d'activité, et les classer, par exemple, en fonction de la somme encore nécessaire à leur financement. Le prêteur connaît par avance le plan de remboursement, et donc la date à laquelle il récupèrera ses sous. Pour le paiement, je suis passée par Paypal mais je n'ai pas regardé s'il y avait d'autres options. Si vous comprenez l'anglais et que vous avez envie de faire un geste de solidarité réellement utile qui, au final, ne vous aura rien coûté, je vous encourage vivement à aller faire un tour sur le site de Kiva.
Photo: un article sur le site paru dans le Glamour américain du mois de juin. Pour info, j'avais entendu parler de Kiva pour la première fois dans un autre magazine féminin - un Elle français de l'an dernier me semble-t-il.

mercredi 4 juin 2008

Kiva les aider?


Parce que malgré les apparences, la vie, pour moi, ce n'est pas juste roucouler avec mon chéri et m'acheter des tonnes de jouets pour grands enfants, j'aimerais vous parler aujourd'hui d'un site que je trouve absolument formidable.
http://www.kiva.org/ joue l'interface entre un investisseur (vous, moi ou n'importe quelle personne désireuse de faire un geste de solidarité) et un micro-entrepreneur d'un pays du Tiers-Monde. La rubrique "lend" compile tous les projets en attente de soutien et indique le montant nécessaire à leur réalisation, ainsi que la somme restant à réunir. On choisit celui ou ceux qui nous interpellent le plus et on prête la somme qu'on veut ($25 minimum, autant dire pas grand-chose au cours actuel du dollar!). Le remboursement doit s'effectuer via le site quelques mois plus tard.
Je trouve cette initiative fantastique parce qu'il ne s'agit pas d'assistanat, mais bel et bien de donner à des gens désireux de s'en sortir par eux-mêmes les moyens de le faire. C'est à mon avis la façon la moins condescendante et la plus fructueuse de tendre une main. Le temps de passer en revue les différents projets pour faire mon choix, et j'active moi aussi un profil de "lender".