Affichage des articles dont le libellé est 2017. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est 2017. Afficher tous les articles

mardi 26 décembre 2017

2017 dans le rétro




Janvier et février: Long tunnel de boulot dont la monotonie n'est rompue que par l'effroi de voir Donald Trump prendre ses fonctions et aussitôt tenter d'imposer des mesures iniques telles que le Muslim Ban. Le clavier de mon MacBook, que je viens juste de faire remplacer à grands frais, recommence aussitôt à déconner - d'abord la touche N, puis le 9. 

lundi 4 décembre 2017

2017, année faussement immobile




La fin de l'année approchant, et mes tendances naturelles étant ce qu'elles sont, j'ai commencé à dresser un bilan de 2017. Et au premier abord, il n'était pas très excitant. Je me suis dit que ça avait été une année où rien n'avait bougé dans ma vie. Je fais le même métier depuis 23 ans; je vis dans les mêmes apparts depuis respectivement 15 et 9 ans; je suis avec le même mec depuis 11 ans. Entre le 1er janvier et le 31 décembre, tout ce que j'aurai réussi à faire, c'est gagner quelques kilos surnuméraires, perdre quelques centimètres de cheveux et m'éloigner encore davantage de ma famille. Tu parles d'un accomplissement. 

mardi 3 janvier 2017

Intentions en vrac pour 2017




ARGENT + BOULOT
Financer le ravalement de façade de ma résidence sans recourir à un emprunt
Dépenser mes sous intentionnellement
Programmer un virement mensuel vers le site d'une ou plusieurs ONG
Revendre sur eBay les vêtements de marque neufs que je n'ai jamais portés
Faire réparer mon MacBook pour pouvoir le tenir jusqu'en 2018
Actualiser mon profil LinkedIn
Me diversifier (nouveau client et/ou nouveau genre de bouquins)

ADMINISTRATIF + MAISON
Basculer du BNC vers le régime déclaratif en traitements et salaires
...et fermer mon compte bancaire professionnel
Regrouper mon mobile et ma ligne fixe
Remplacer les ampoules mortes de ma cuisine et faire venir l'électricien si nécessaire
Changer le tapis de mon bureau
Passer au standing desk

SANTE + FITNESS + BIEN-ETRE
Changer de gynéco
Arrêter le sucre ajouté pendant un mois, pour voir
Tester le candlelit yoga au Serendip Spa
Budgétiser un massage par trimestre

CULTURE + LOISIRS
Virer mes vieilles fournitures de scrapbooking
Utiliser mon agenda Hobonichi comme un art journal
Faire un escape game dans toutes les grandes villes où nous irons
...et la salle Philéas Fogg d'Enygma à Bruxelles
Imprimer un livre-photo contenant mes mosaïques mensuelles depuis 2009 X
Tenir une carte du monde de mes lectures 
Regarder l'intégrale de "Six feet under"
Aller voir l'expo Gaston Lagaffe au Centre Pompidou
...ainsi que "La-la-land" et "Despicable me 3" au cinéma
Prendre un abonnement à la version en ligne de Libé ou du Monde
Continuer à chercher un cours de finnois en ligne
...et en attendant, explorer les langues proposées par Duolingo

SORTIES + VOYAGES + DEPLACEMENTS
Faire le Tram Experience au printemps
Aller voir la jetée à Scheveningen
Visiter Sintra pendant notre séjour à Lisbonne
Aller en Suisse pour les 40 ans de Lady Pops en avril
Organiser un city trip à Oslo en juin
Tenter New York en automne si les finances suivent
Réaliser mon rêve d'une balade en montgolfière
Etre à Monpatelin les deux dimanches de l'élection présidentielle
...et pendant la Fête du Livre du Var
Voir ma famille au moins deux fois dans l'année

dimanche 1 janvier 2017

Bonne année!




Que vous ayez passé le réveillon seul, en famille ou entre amis, j'espère que vous avez fini 2016 dans la sérénité.

Pour 2017, je nous souhaite à tous...
des paillettes et des bulles (de savon ou de champagne, voire les deux!)
plein d'éclats de rire
de beaux moments partagés
des bisous comme s'il en pleuvait
des horizons lointains pour ceux qui en rêvent
- et des pantoufles confortables pour les autres
une santé de fer
la capacité de garder la tête froide dans les moments difficiles
et de toujours voir le verre à moitié plein
de la compassion pour les autres mais aussi pour nous-mêmes
la volonté d'avancer sur le chemin que nous nous sommes choisi
de la lumière dans nos coeurs même quand il fait noir dehors.

BONNE ANNEE!

mardi 6 décembre 2016

Un mot pour 2017




Depuis fin 2011, je choisis un mot pour me guider pendant l'année à venir. En 2016, c'était DONNER: résultat, après trois mois d'efforts tiédasses, j'ai passé le reste de l'année complètement focalisée sur mon petit nombril, sans même faire l'effort de soutenir une association ou un projet crowdfundé par mois comme en 2015. Même si j'ai des excuses, on va considérer ça comme un échec complet. Ce qui ne m'empêchera pas de choisir un nouveau mot pour 2017. Ces derniers mois, l'actualité sinistre et les conversations avec mes proches m'ont beaucoup donné à réfléchir sur la personne que je voulais être dans un monde de plus en plus dur et inquiétant, et j'ai déterminé deux grandes lignes d'action.

Je refuserai de m'affoler pour des problèmes imaginaires ou à venir. Je ferai mon possible pour éviter qu'ils ne surviennent, et après ça, je partirai du principe que tout va bien se passer. (Méthode que je surnommerai ici: WWMSD, c'est-à-dire: "What would my sister do?", vu que ma soeur est super forte pour ne pas se prendre la tête à l'avance et qu'elle constitue une excellente source d'inspiration sur ce point.) Si tout ne se passe pas bien, j'aborderai l'adversité avec un esprit d'aventure au lieu de faire comme si le monde s'écroulait. J'accepterai le fait que je ne peux pas tout contrôler et que chaque déviation du plan est une opportunité déguisée, si je veux bien la saisir. Comme quand je me suis rendu compte qu'il m'était impossible de bosser dans le domaine pour lequel je m'étais emmerdée à décrocher un bac +5 et qu'il allait falloir que je recommence à zéro sans diplôme ad hoc: oui, c'était super flippant, mais c'est grâce à ça que je fais un métier que j'aime depuis si longtemps. J'aurai confiance en mes ressources intérieures pour faire face quoi qu'il advienne. Je tenterai de museler l'angoisse pour la remplacer par de la curiosité: que puis-je apprendre de cette situation que je n'ai pas choisie, comment puis-je en tirer parti malgré tout?*

J'agirai immédiatement lorsque je serai prise d'une belle impulsion, sans me laisser arrêter par les petites voix dans ma tête qui me disent que je risque d'avoir l'air ridicule ou d'embarrasser la personne d'en face. Quand j'admirerai quelqu'un, je le lui dirai, et je lui expliquerai pourquoi. Quand quelque chose me touchera, je remercierai sincèrement, et tant pis si ça entame mon image de coeur de pierre. Quand j'aurai envie d'offrir un petit cadeau, d'envoyer une carte "juste comme ça" ou de rendre spontanément service, je le ferai sans me poser de question. Je ne laisserai pas non plus mes bonnes intentions se perdre pour de bêtes raisons matérielles. Quand je voudrai faire un don à une asso méritante, je ne remettrai pas à plus tard par flemme de sortir ma carte bleue. Accessoirement, je m'efforcerai d'avoir toujours de la monnaie sur moi parce que j'en ai marre de passer à côté des gens qui font la manche sans rien donner, non parce que je ne veux pas, mais parce que je n'ai pas été assez prévoyante. Ca me serre le coeur pour le reste de la journée et ça n'en vaut pas la peine.

Inutile de vous dire que je m'attends à ce que la seconde résolution soit beaucoup plus facile à mettre en oeuvre que la première. Mais les deux me tiennent également à coeur, parce que je dois cesser de tourner en rond à l'intérieur de ma carapace. Je ne veux plus me laisser absorber par mes écrans de fumée intérieurs alors qu'il me semble vital de rayonner vers l'extérieur, fût-ce très modestement. Me détacher de l'obscurité du dedans pour tenter d'émettre un peu de lumière vers le dehors. Je ne peux pas changer le monde mais je peux essayer de me changer, moi - de participer plus activement à la vie de ma communauté et d'y apporter une contribution positive. Ce sera déjà pas mal. Pour cette raison, mon mot de 2017 sera LUMIERE.


*Sur ce sujet, je conseille la lecture de "Essential zen habits: Mastering the art of change, briefly" de Leo Babauta, qui a été le déclencheur de ma réflexion (et qui n'est malheureusement pas traduit en français à ce jour), mais aussi de "Comme par magie: Vivre sa créativité sans la craindre" d'Elizabeth Gilbert dont je parlais récemment dans ce billet.