lundi 30 août 2021

What I did in August 2021

 


La première moitié de ce mois d'août, nous l'avons passée en Pologne, et je l'ai déjà plus qu'abondamment racontée. Nous n'attendions pas grand-chose de cette destination hormis changer d'air sans choper le Covid, et dans l'ensemble, nous avons été agréablement surpris. Après presque deux ans à bosser sans interruption, cette vraie coupure nous a fait beaucoup de bien - tout comme le fait de marcher plusieurs heures par jour au sortir d'une trop longue période de complète sédentarité. 

dimanche 29 août 2021

La semaine en bref #190

 


Lundi:

On commence la semaine avec la première proposition de partenariat que je vais accepter depuis... des années. J'espère que ça va bien se passer, car je suis toujours très embêtée lorsque le produit ne correspond pas à mes attentes et que je veux tenir mes engagements sans pour autant raconter de craques à mes lectrices. (Pour les gens qui ont vu "Friends", pensez à l'épisode où la bande va voir une pièce dans laquelle joue Joey et où personne ne trouve rien d'autre à louer que l'éclairage!)

 Je crois qu'il va s'écouler encore un certain nombre de semaines avant que je puisse de nouveau faire les courses au Delhaize Flagey sans pester que je ne trouve plus rien suite aux rénovations massives qui ont agrandi les allées - mais diminué le nombre de produits qu'ils peuvent mettre en rayon. 

mercredi 25 août 2021

10 things I love Wednesday #50

 


1. "Ted Lasso": c'est un récent billet d'Isa qui m'a convaincue de tester cette série à laquelle je ne me serais jamais intéressée autrement. D'ailleurs, je n'ai pas été emballée par le premier épisode, et sans Chouchou, j'aurais sans doute arrêté là. Mais petit à petit, le charme du héros indécrottablement bienveillant a fini par agir sur moi (même s'il a épouvantablement mauvais goût en matière de boissons chaudes). Sur AppleTV.

mardi 24 août 2021

[POLOGNE] Les 7 choses qui m'ont le plus surprise

 

Crédit photo

1. Les transports en commun super modernes et confortables - plus qu'en France ou en Belgique, et pour des tarifs nettement inférieurs. Le train que nous avons pris pour aller de Varsovie à Cracovie était pourvu d'écrans intérieurs sur lequel on pouvait suivre le voyage et voir les annonces de bord; les toilettes y étaient plus grandes que celles dont j'ai l'habitude, et même en seconde, il y avait davantage d'espace pour les jambes des passagers. Les bus et les trams étaient tout pimpants, et Chouchou a trouvé l'app dédiée (la même pour les deux villes que nous avons visitées) super bien foutue. 

dimanche 22 août 2021

La semaine en bref #189



 

Lundi:

Mais comment ça, je dois reprendre le boulot? Il est où, le généreux mécène qui me paiera pour voyager et publier des récits aussi spirituels que passionnants?

 Après avoir bouclé une relecture d'épreuves (nickel), je décide d'attaquer le 4ème des textes signés depuis début juillet, parce que c'est celui dont la date de remise est la plus proche. Incidemment, c'est aussi le second dont l'éditeur compare l'héroïne à celle du film "Moxie". On me propose de plus en plus de romans jeunesse féministes en ce moment, et j'adore ça. 

 Ce que je n'adore pas du tout en revanche, ce sont les nouvelles d'Afghanistan. Je suis horrifiée en pensant à ce qui attend les femmes de là-bas. 

 Ayant perdu la volonté de vivre dans un monde pareil, ma machine à laver se suicide au milieu d'un cycle. 

jeudi 19 août 2021

[POLOGNE] Notre budget pour un voyage de 12 jours à Varsovie et Cracovie

 


La Pologne est un pays bon marché, et nous n'avions pas voyagé depuis presque deux ans; aussi, j'avoue que sur place, nous n'avons pas compté. Nous savions qu'avec le faible coût de la vie local, nous ne ferions pas de folies, et nous n'avions pas établi de budget préalable à respecter. Mais une fois rentrée, ma contrôleuse de gestion intérieure a éprouvé le besoin de faire un point financier - et trouvé intéressant de le partager avec vous. 

mercredi 18 août 2021

10 things I love Wednesday #49

 


1. "Mixte". A la rentrée scolaire 1963, le lycée Voltaire jusque là réservé aux garçons est mis en émoi par l'arrivée d'une dizaine de filles. En butte à de nombreuses humiliations sexistes de la part de certains professeurs comme de la grande majorité de leurs camarades masculins, Michèle la fille du charcutier, Simone tout juste débarquée d'Alger et Annick qui allie un physique de star de cinéma aux meilleures notes de la classe doivent lutter pour se faire une place... Excellente surprise que cette série française à la BO impeccable, disponible sur Prime Video.  (Mais grosse amertume en pensant que 60 ans plus tard, dans nos écoles, les filles sont toujours tenues responsables du comportement des garçons.)

mardi 17 août 2021

[POLOGNE] Ce que j'ai rapporté de là-bas

 


- Un magnet de la sirène de Varsovie et un autre de la mine de sel de Wieliczka (j'en voulais aussi un du dragon de Cracovie, mais à force de tergiverser et de me dire que j'avais le temps, j'ai fini par ne pas en acheter)

- Un T-shirt du Hard Rock Café de Varsovie et un autre du HRC de Cracovie (ça tombe bien, je commençais à ne plus rentrer dans aucun des T-shirts de ma penderie)

- Du chocolat en poudre E. Wedel (pour changer de mon Nestlé adoré que je n'arrive plus à trouver en France)

- Une bouteille de liqueur Wyborova au cassis et une autre à la poire (parmi les milliards de possibilités locales, j'ai choisi celle que j'avais goûtée et adorée)

- Une douzaine de cartes postales des affiches de Ryszard Kaja (puisqu'il ne semble exister aucun ouvrage sur l'ensemble de son oeuvre)

- Un carnet du MOCAK (destiné à devenir mon carnet de ce voyage en Pologne)

- Un mug en céramique polonaise (parce que quand on vit seule une partie du temps, on consomme BEAUCOUP de mugs avant de remplir un lave-vaisselle, et que du coup on n'en a jamais trop!)

- Un collier d'ambre verte (la petite folie de ce voyage, mais les cabochons sont si beaux que je n'ai pas pu résister)


lundi 16 août 2021

Les conversations absurdes #104


MOI: Ben pourquoi je peux pas te prendre la main? 

CHOUCHOU: Parce qu’il y en a une qui tient mon iPhone et l’autre ma caméra, et que je ne peux pas à la fois faire des mamours et documenter le voyage. Je suis déjà le Rémy Bricka des vacances.


samedi 14 août 2021

[CRACOVIE] Où je crains d'avoir cassé Elvira

 


Le truc du matelas posé par terre a fonctionné: j'ai encore mal au dos ce matin, mais je ne suis plus à demi paralysée, hourra! Vers 10h30, nous nous mettons en route vers la colline du Wawel, située au bas de Stare Miasto et sur laquelle se dresse le palais royal. Selon la légende, il est construit au-dessus de l’antre du terrible dragon qui ravageait autrefois la campagne environnante et dévorait toutes les jeunes filles. Jusqu’au jour où un cordonnier astucieux lui offrit un agneau imbibé de soufre, qui lui donna tellement soif que le dragon but à s’en faire exploser. A titre commémoratif, une statue extrêmement moche crache du feu à intervalles irréguliers au pied des murailles. C'est elle que je veux prendre en photo. Enfin - moi, et une horde d'autres gens pour la plupart accompagnés de petits enfants qui se font une joie d'escalader le piédestal de la bestiole. Y'a plus aucun respect pour les monstres sanguinaires, je vous jure. Non seulement j'arrive à avoir ma photo, postée en retrait et à l'arrière de la statue avec mon bête iPad, mais Chouchou admet qu'elle est mieux que la sienne prise de face avec son gros Sony. Hé hé. 

vendredi 13 août 2021

[CRACOVIE] Où je me réconcilie avec l'art contemporain (mais me fâche avec notre sommier)

 


Après l'excellente journée d'hier, j'ai passé une nuit affreuse, errant du lit au canapé et retour sans trouver de position confortable. Je me lève avec un mal de dos façon crise aiguë de lumbago + 3/4 jours, et la conviction d'avoir au minimum une tumeur foudroyante dans une vertèbre. Mais je raisonne que c'est plus probablement le résultat d'un an et demi de sédentarité suivi par une semaine de sommier de merde, et j'essaie de garder la tête froide. Chouchou suggère que ce soir, on pose le matelas par terre dans le salon où il y a la place: cet homme n'a pas qu'une belle barbe, il a aussi un cerveau brillant. 

jeudi 12 août 2021

[CRACOVIE] Où nous remontons le temps à bord d'une Trabant

 


Ce matin au petit dej', nous goûtons les fameux obwarzanek dont les Cracoviens détestent (paraît-il) qu'on les qualifie de bagels. Alors je suis désolée messieurs-dames, mais ça a très exactement le goût d'un bagel, sauf que la forme plus large et plus fine le rend presque impossible à couper en deux et à fourrer dans un grille-pain. Nous ne sommes pas séduits. 

mercredi 11 août 2021

[CRACOVIE] Où ma journée comporte trop de chapelles et pas assez de légumes

 


La nuit n'a pas été bonne; je me réveille à 6h avec le dos en compote et zéro enthousiasme pour l'activité du jour. Sans même parler de mes visions (probablement) irréalistes de noyade souterraine... Et si les galeries étaient trop étroites et que j'avais l'impression d'étouffer? Et s'il y avait suffisamment d'humidité pour me faire péter les plombs comme pendant cet escape game en sous-sol de triste mémoire? Et si je faisais une attaque de panique à littéralement cent mètres sous terre? C'est avec des pieds de plomb que je me prépare et suis Chouchou jusqu'à l'arrêt du tram, puis à travers la gare centrale en quête du bus spécial "mines de sel". Le trajet est assez long, trois bons quarts d'heure, mais nous avons de la chance: montés au départ de la ligne, du moins sommes-nous assis tout le long. 

mardi 10 août 2021

[CRACOVIE] Où je tente d'éviter un reboot culinaire de Kafka



La nuit fut un peu agitée: le ventilateur au plafond de notre chambre nous a dispensé une agréable fraîcheur, et le matelas de notre lit est raisonnablement confortable; en revanche, le sommier grince et craque comme s'il était sur le point de rendre l'âme chaque fois qu'un de nous deux remue le petit doigt. Du coup, nous sommes réveillés à 6h30 et debout une heure plus tard. Nous traînons dans la pièce à vivre de notre Airbnb la plus grande partie de la matinée avant de nous mettre en route, de nouveau vers Stare Miasto où j'ai repéré deux musées qui ne devraient pas beaucoup intéresser les familles avec enfants ni les bandes de jeunes. 

lundi 9 août 2021

[CRACOVIE] Où il y a beaucoup trop d'humains dans l'antre du dragon



 

Cette nuit, nous avons tous les deux été dévorés vifs par des moustiques fourbement silencieux dont nous ne soupçonnions même pas la présence dans notre studio. A notre réveil, le soleil est revenu pour saluer notre départ de Varsovie. Nous réglons les derniers détails de notre arrivée à Cracovie: le propriétaire de l'Airbnb que nous avons réservé s'absente pour le week-end et propose de nous laisser la clé sous le paillasson, ce qui me fait bondir; je réclame qu'il la dépose plutôt dans un commerce voisin, et finalement il nous dit qu'il enverra quelqu'un nous attendre sur place.

dimanche 8 août 2021

[VARSOVIE] Où ma véritable nature de mogwaï est révélée au grand jour

 


Conformément aux prévisions météo, il pleut fort lorsque nous nous réveillons vendredi matin. Rien d'aussi apocalyptique que les récentes inondations à Friteland, mais assez pour nous dissuader de sortir tout de suite. Chouchou se propose courageusement de partir à la chasse à la brioche; puis nous passons la matinée à bloguer et à bosser. 

samedi 7 août 2021

[VARSOVIE] Où les écureuils et les disciples de Linné nous fuient, et où je noie ma déception dans le fond de veau

 


Jeudi matin, pour une fois, nous avons mis notre réveil: il devrait pleuvoir à partir du milieu de la journée (11h selon les organisateurs, 14h selon la police). Nous quittons donc notre studio-hôtel vers 9h et mettons le cap vers le parc Lazienki, alias le plus grand espace vert de Varsovie. C'est un endroit très beau et très calme, idéal pour prendre des photos même par temps couvert. Je déambule dans les allées en agitant la jupe de ma nouvelle robe Linen Naive jaune que j'étrenne pour l'occasion. Les autres visiteurs sont peu nombreux et tout aussi détendus que nous. Sur la terrasse du palais au milieu du lac, une dame aux cheveux en pétard fait du tai chi face à l'eau. Un peu plus loin, deux figurantes en costume historique attendent face à un réflecteur: un tournage est en cours, et un type musclé en T-shirt nous fait signe d'aller jouer plus loin. Nous poursuivons notre exploration par le jardin botanique attenant sans croiser un seul des écureuils ni des paons pour lesquels Lazienki est réputé. En revanche, les deux musaraignes qui m'ont détalé sous le nez, je les ai très bien vues, merci. Je grommelle un peu pour la forme: je suis contente d'avoir pris une dose de flore, mais il me manque ma dose de faune. 

vendredi 6 août 2021

[VARSOVIE] Où je tombe amoureuse de Ryszard, et où Josef est le voisin de toutes les stars du rock

 


Lorsque nous émergeons mercredi matin, il pleut des cordes sur Varsovie. Pour un peu, on croirait n'avoir jamais quitté la Belgique! Nous profitons d'une brève éclaircie pour aller chercher des viennoiseries à une boulangerie voisine. Ma soi-disant brioche au chocolat se révèle fourrée à la frangipane, que j'ai en horreur. Je l'échange contre le croissant tout simple de Chouchou, qui s'avère être un pain au chocolat déguisé. La fourberie boulangère internationale a encore frappé (mais le Japon en reste le champion incontestable). 

jeudi 5 août 2021

[VARSOVIE] Où les sorciers sont innocents et les escaliers bien trop nombreux

 


La literie de notre studio-hôtel est très confortable, et après nous être écroulés hier soir vers 22h45, nous avons bien dormi. Nous émergeons relativement tôt et partons en quête d'une supérette où acheter des provisions pour le petit déjeuner. Après avoir beaucoup tourné dans notre quartier pourtant pourvu de nombreux commerces, nous devons nous rendre à l'évidence: nous n'arrivons à trouver que des convenience stores qui vendent le strict minimum. Tant pis pour ce matin - nous nous contenterons d'une viennoiserie chacun, d'un yaourt nature (pour moi) et d'une banane pour Chouchou. J'ai de toute façon apporté du bon thé, et en ce qui me concerne c'est la seule chose dont j'ai besoin pour décoller. Nous passons la matinée au studio: achat en ligne des billets de train pour Cracovie, blogging pour moi, boulot pour Chouchou et préparation de l'itinéraire de l'après-midi. 

mercredi 4 août 2021

[VARSOVIE] Où nous rencontrons une sirène bien loin de la mer

 


Mardi matin. Nous sommes tous les deux réveillés à 4h, et changés en passoire par une horde de moustiques que la pluie incessante depuis le début de l'été belge n'a nullement découragés. D'habitude, je suis la seule à me faire piquer, mais là... "Apparemment, je suis de nouveau sur la liste des comestibles", commente Chouchou, philosophe. Nous nous préparons et vers 6h20, constatant qu'il y a plein de Poppy garées dans notre quartier, nous optons pour ce système de voitures partagées plutôt que pour la navette qui part de la place du Luxembourg. C'est toujours une demi-heure de gagnée sur le port du FFP2 qui m'a déjà à demi scié les oreilles l'avant-veille! 

mardi 3 août 2021

Où je vous inflige un long préambule avant d'attaquer le récit de notre voyage

 


Je me suis posé beaucoup de questions avant de réserver ces vacances - nos premières depuis octobre 2019. Etait-ce bien prudent de voyager alors que la pandémie n'était pas terminée, et que circuler en Europe risquait d'être compliqué donc stressant? Mais nous nous étions dit la même chose l'an dernier, et je me souviens combien j'ai pesté de voir tous les gens que je connaissais partir en vacances tandis que nous restions enfermés chez nous à bosser tout l'été. Je ne me voyais pas remettre ça encore une fois, surtout alors que nous étions tous les deux complètement vaccinés. 

lundi 2 août 2021

La semaine en bref #186

 


Lundi:

Peu et mal dormi cette nuit. Je commence à angoisser davantage à l'idée de pouvoir partir qu'à l'idée de devoir annuler au dernier moment. Et si on chope le Covid sur place? Et si les conditions d'arrivée en Belgique pour les étrangers (moi) changent durant nos vacances? Et si les gens ne parlent pas anglais et que je n'arrive pas à me faire comprendre?