lundi 5 juillet 2021

La semaine en bref #182

 



Lundi:

Pendant que tout le monde s'extasie sur ses plantations et poste des photos de fraises minuscules ou de courgettes rebondies, je regarde mourir en silence ma dragonscale et ma maranta rayée rose. Même l'énorme cactus que je croyais increvable tombe littéralement en morceaux. Dans pas longtemps, ça va me soûler et je vais tout flanquer à la poubelle hormis Bruce la monstera - qui a eu une période difficile après son rempotage mais semble reprendre du poil de la bête.

Mardi:

 Cette année, la chute brutale des stats du blog a commencé un mois plus tôt que d'habitude. J'espère que ça veut dire que mes lectrices sont beaucoup trop occupées à s'amuser pour avoir le temps de lire des bêtises sur internet!

 Le remplaçant de ma banquière croit m'impressionner au téléphone en mentionnant qu'il a 47 ans. Petit jeune, va. 

 A la liste des restos-qu'on-aime-et-qui-ont-survécu-à-la-crise-sanitaire, on peut donc ajouter le Little Tokyo. Toujours un poil plus raffiné et un poil plus cher que nos cantines habituelles, mais ça les vaut. Par contre, je me doute que Chouchou doit avoir encore faim après son délicieux filet de rouget accompagné de quelques petits légumes; alors, comme je suis gentille, je lui donne la moitié du riz de mon donburi. Et après, on prend des gyozas pomme-cannelle-gingembre en dessert. Miam.

Mercredi:

 Chouchou, qui a reçu sa première injection d'AZ le 10 mai, parvient à avancer d'une semaine la seconde prévue pour le 12 juillet en appelant le central de vaccination. C'est toujours ça de gagné!

 La collègue de Chouchou et son copain avec qui on vient de faire un escape game nous entraînent à la Bécasse du cimetière d'Ixelles pour boire un coup. Bien sûr c'est un endroit fermé où personne ne porte de masque, et je flippe un peu à cause de Chouchou. Néanmoins, on passe une excellente soirée à papoter. Nos compagnons sont à peine plus vieux qu'Attila, et le choc des cultures donne lieu à une discussion très intéressante. Et puis, ma belle-mère - qui a eu l'air consterné quand je lui ai dit la semaine dernière que même lorsqu'on sortait le soir, on était généralement chez nous à 21h - serait soulagée: il est 23h30 quand nous regagnons nos pénates, alors qu'il y a école demain!

Jeudi:

 Le même jour, un juge américain refuse la demande de Britney Spears de retirer sa tutelle à son père abusif, et un autre libère Bill Cosby pourtant condamné pour viol avant qu'il ait fini de purger sa peine. Ca brûle décidément très mal, le patriarcat. 

 La mauvaise nouvelle, c'est que le contrat de ma prochaine trad, demandé il y a deux mois, s'est "perdu en route" et qu'il faut tout reprendre depuis le début. La bonne nouvelle, c'est que le paiement de signature de ma trad en cours est tombé, et que je vais donc pouvoir me commander la robe customisée Revintaria dont je rêve depuis l'hiver dernier (la Rebecca faite avec le tissu de la Verbena et des manches assez larges pour mes petits bras dodus).

 Ayé, je commence à flipper à l'idée que les vacances que je viens juste d'organiser doivent être annulées à cause de la progression du variant Delta et d'un éventuel durcissement des conditions d'entrée dans notre pays de destination. Prévoir tout de suite un plan B moins satisfaisant et perdre forcément de l'argent d'un côté ou de l'autre? Ou prendre le risque de se retrouver au dernier moment sans rien alors qu'on a vraiment besoin de partir? 

Vendredi:

 Pas merci à la personne qui a nommé la pomme d'Adam sans penser qu'un jour, des traducteurs devraient bosser sur des textes dépourvus de tout contexte judéo-chrétien et seraient bien embêtés pour décrire la déglutition masculine. Cette remarque est également valable pour les auteurs de la file indienne et du téléphone arabe.

 Après un excellent repas au resto argentin Toma Maté et une mini-balade autour du château de Beersel avec les Gron-Chevalier, nous voulons ramener notre Cambio à sa station d'origine, place du Luxembourg. Sauf que deux cyclistes ont eu l'idée géniale d'attacher leurs vélos à la barrière de sécurité, alors qu'il y avait environ 58 autres points plus indiqués dans un rayon de 20 mètres. Et va trouver une place de stationnement dans le quartier un soir de match de l'Euro... 

Samedi:

 Oui, on est en juillet et il fait moche à Bruxelles. Mais la température dépasse 50° au Pakistan et les approche sur la côte ouest du Canada, donc: merci la Belgique pour la pluie et les 22° actuels; surtout ne change rien. 

 On dîne vite fait au nouveau Wasbar près de la Bourse. En plus de leur carte habituelle, ils viennent de lancer un genre de menu tapas très sympa. Mon préféré parmi les 5 qu'on a goûtés (et c'était trop même pour deux bons appétits, 4 auraient largement suffi): le halloumi grillé servi avec des tomates séchées, de la roquette, des pignons de pain et des pois chiche grillés. 

 Je dédierai un billet spécial à la soirée Old but Gold organisée par Fever, mais en gros, c'était super fun, et je le prouve avec cette vidéo qui enterre ma dignité déjà pas bien vaillante à la base. Troisième soir de la semaine qu'on rentre tard comme des jeunes, c'est le contre-effet Covid 19!

Dimanche:

 Tandis que je vais rincer mon masque moussant en essayant de ne pas mourir asphyxiée par les bulles, Chouchou commente sur un ton blasé: "Je viens de passer 20 minutes à côté d'un chou-fleur". 

 Derniers préparatifs avant de descendre demain à Monpatelin où je passerai le mois de juillet à guetter anxieusement les dernières mesures sanitaires concernant les voyages en Europe. Réussirons-nous à partir début août? Le suspense est insoutenable. 


1 commentaire:

Anonyme a dit…

Copine de suspense pour août !
J'ai passé un bon quart d'heure sur le site dédié du gouvernement qui semble se faire un malin plaisir de planquer les informations quant à la nécessité ou non de faire des tests PCR avant de monter dans un avion, d'un côté comme de l'autre, si l'on est vacciné. Jusqu'au jour de mon vol je risque d'actualiser des pages internet en stressant intérieurement qu'un rouage se grippe...
Allez, disons-nous que ça va le faire :)

Mélusine