mercredi 9 juin 2021

10 things I love Wednesday #41

 


1. "L'abominable innommable grimoire" de Carine M. et Elian Blak'Mor. J'avais raté le financement participatif, et je suis ravie d'avoir pu me rattraper en direct sur leur site, car c'est vraiment un ouvrage magnifique! Un de ces quatre, il fera sûrement une apparition dans un shooting avec mon chapeau de sorcière. 

2. La "carbonara" de potiron végane de Bosch. Un classique instantané de la maison. D'après Chouchou, ce n'est même pas difficile à faire pour peu qu'on utilise des cubes de potiron surgelé - donc déjà épluché. (en anglais)

3. Cette fresque très touchante signée Hazel Mead, qui nous rappelle qu'on ne sait jamais ce qui se passe dans la vie des gens qu'on croise - et que du coup, c'est peut-être bien de les aborder avec bienveillance par défaut. (en anglais)

4. Le numéro spécial feel good du magazine australien Frankie. A cause du Covid, ils ne l'expédieront pas en Europe (snif), mais ils réfléchissent à une version numérique. Dommage, la version papier aurait sans doute été hautement découpable. 

5. "Instant Karma" de Marissa Meyer. Je ne suis vraiment pas attirée par les romances, adolescentes ou autres, et le pouvoir de l'héroïne qui aurait pu être assez marrant ne joue ici qu'un rôle très dispensable. Mais l'histoire se passe dans un centre de sauvetage et de réhabilitation des animaux marins, et ça, j'ai kiffé très fort. D'autant que l'autrice a visiblement bien fait ses recherches. Un chouette bouquin de plage.

6. "Le Naomi Osaka gate est symptomatique de notre mépris pour la santé mentale", encore un article pertinent et percutant de Fiona Schmidt que j'aime d'amour. 

7. Cette ceinture-corset en cuir. J'ai écrit au fabricant pour savoir si ce serait possible d'avoir le dos en une seule pièce plutôt que deux reliées par un lacet. Je croise les doigts pour qu'il dise oui. 

8. Jamais sans mon carnetUn beau carnet au papier non-ligné, dans lequel on retrouve des créations originales de dix personnalités du monde de la culture, notamment Pénélope Bagieu, Sophie Fontanel et Lisa Gachet. Pour chaque exemplaire vendu, 1€ sera reversé à l'association Bibliothèques sans frontières.

9. Tokyo Lab, la nouvelle salle d'Escape Rush. On a arrêté les escape games il y a déjà plusieurs années après trop de déceptions, mais on a fait les deux premières salles de cette enseigne et elles étaient waouh sur des thèmes qui de base ne m'intéressaient absolument pas. Du coup, je suis très tentée par celle-là. 

10. Le tome 6 des "Beaux étés", la série de bédé la plus feel good du môôônde. Si vous n'avez pas encore succombé au charme des Faldérault, cette famille nombreuse belge qui chaque année au mois d'août descend dans le sud de la France en 4L brinquebalante, c'est le moment idéal pour vous y mettre. 


1 commentaire:

Marine a dit…

Tes articles 10 things I love sont toujours un plaisir, ça me permet de découvrir plein de choses. En tout cas ton éloge des Beaux étés a été efficace, aussitôt lu aussitôt empruntés à ma mediatheque (ô joie, les 5 premiers tomes étaient dispo !)