lundi 17 mai 2021

La semaine en bref #175

 


Lundi:

Ma soeur a reçu sa première dose de Moderna hier à 22h30, dans un vaccinodrome ouvert jusqu'à 23h (#lamotivation) et ce matin, Chouchou se fait piquer à l'Astra Zeneca. J'ose pas dire qu'on en voit le bout, mais quand même, quel soulagement... 

Mardi:

 Migraine, courbatures et articulations enflammées: Chouchou déguste depuis hier midi, le pauvre. 

 La secrétaire du psychiatre par qui je veux faire confirmer mon diagnostic d'autisme me propose un rendez-vous le 30 juillet: "Vous avez de la chance, il vient d'y avoir un désistement, sinon c'était octobre". Ca ne m'arrange pas vraiment, j'espérais être en vacances à cette date. Tant pis: au pire, je reporterai. 

 Attila a fini ses examens mardi dernier et fait la chouille mercredi avec ses potes. Dimanche il avait mal à la gorge; aujourd'hui son test PCR était positif. Toute sa bande a le Covid. Un an de précautions foutu en l'air dans la dernière ligne droite. "J'ai un tout petit peu envie de le tuer, là", avoué-je à sa mère. Qui me répond: "T'inquiète, je suis déjà sur le coup". 

Mercredi:

 Fenêtres grandes ouvertes, "Bob Morane est le roi de la Te-e-e-erre" à fond un jour de semaine à 11h: un de mes voisins vit sa meilleure vie. 

 A 15h30, ayant fini mon taf du jour, je me rappelle soudain qu'Audrey Alwett dédicace jusqu'à 17h au Cultura le plus proche. Ma feignasse intérieure rechigne à l'idée de courir attraper un bus; mon angoissée intérieure réplique que ça nous évitera de ruminer en attendant le résultat du test PCR de ma soeur et de mon beauf. 

 Malgré une file d'attente pas piquée des vers, j'ai bien fait de me bouger: j'ai pu faire signer mon tome 2 de "Magic Charly" et papoter d'autisme avec son autrice - notamment, de la fatigue générée par les interactions sociales même plaisantes. Non, l'ironie de la situation ne m'échappe pas. 

Jeudi:

 Ma soeur et mon beauf sont négatifs au Covid, ouf! Du coup, vu je suis complètement vaccinée, j'irai les voir comme prévu la semaine prochaine - et je parlerai à Attila à travers la porte de sa chambre dans laquelle il est incarcéré depuis dimanche.

 Pas de repos pour les braves: jour férié ou non, j'ai une trad à finir pour la rendre lundi matin à la première heure. Après ça, je soufflerai pendant deux semaines. Ca tombe bien: il y a les déclarations Urssaf, IRCEC et de revenus 2020 à faire. Indépendant, jamais un moment d'ennui. 

Vendredi:

 Vous vous souvenez de la fille qui avait peur de finir sous les ponts y'a 3 semaines? Elle vient de refuser un énorme boulot intéressant et bien payé, de surcroît pour un nouveau client, parce qu'elle n'avait pas de place dans son planning. Mais le nouveau client est intéressé par son CV - et pas du tout rebuté, bien au contraire, par les raisons qu'elle a invoquées pour justifier sa recherche de boulot. Du coup, cette fille se sent méchamment badass. 

Samedi:

 Attila a perdu le goût, m'informe ma soeur. Je suggère de le nourrir d'épluchures jusqu'à ce qu'il le retrouve, histoire de faire des économies. Apparemment, je suis la seule à trouver ça drôle. 

 Pour fêter cette semaine très productive, je commande les cornes de bélier dont je rêvais depuis un petit moment.  Il ne restera plus qu’à trouver un endroit où organiser un shooting avec une fois que je serai rentrée à Bruxelles.

 De son côté, Chouchou s'est offert le Lego R2D2, mais malheur! Il lui manque deux briques blanches plates à 2 plots. Alors oui, il pourrait les commander, mais il voudrait finir son montage maintenant. Heureusement pour lui, il est en couple avec une psychorigide qui a mis de côté toutes les pièces surnuméraires des Lego précédents pour le cas où. Et dans le tas... oui, il y a deux briques blanches à 2 plots. 

Dimanche:

 J'ai fini le Monstre Pénible sur lequel je transpirais depuis presque deux mois - hourra! Plus qu'à faire le ménage de l'appart' en grand avant de foncer à Toulouse. Je clôture cette semaine en proie à une satisfaction intense, et comme c'est pas souvent, je vais savourer un maximum tant que ça durera. 


1 commentaire:

nekonezumi a dit…

Profite bien de ton séjour sous nos cieux !