mardi 4 mai 2021

Armalite au pays des Neuro-Atypiques #2

 


Hier matin, je suis retournée chez C*ridys pour la première partie des tests de mon bilan. J'avais l'estomac vide car je petit-déjeune rarement et avais oublié de dîner la veille, si bien que je craignais d'avoir du mal à me concentrer. Mais je savais où je mettais les pieds cette fois, et à cause des horaires du TER, j'étais arrivée en avance: donc, je partais confiante et détendue (quoique le ventre gargouillant). La psy m'a administré la Wais-IV qui est depuis très longtemps la batterie standard utilisée à l'international afin de déterminer un Quotient Intellectuel compris entre 40 et 160. Vous trouverez une liste détaillée dans le lien ci-joint, mais en gros, j'ai passé deux heures à jongler avec des mots, des chiffres et des formes. Selon le type d'épreuves, j'ai trouvé ça facile et sans intérêt, un peu moins facile et amusant ou un peu moins facile mais ennuyeux. 

La psy m'a félicitée en me disant qu'elle n'avait jamais vu quelqu'un calculer de tête aussi vite et j'ai dû me retenir de répliquer 1/qu'elle était jeune et n'avait pas encore dû recevoir beaucoup de patients 2/que les capacités intellectuelles ne relèvent pas d'un mérite personnel et ne sont pas plus admirables que le fait d'avoir gagné à la loterie génétique et d'avoir des jambes d'1m12. Que par ailleurs, même si elles offrent des facilités appréciables dans certains domaines (je suis ravie d'avoir pu me bricoler une carrière sur mesure sans études ad hoc), elles génèrent aussi un fort sentiment d'incompréhension et d'isolement. Mais bon, ça n'aurait pas été très malin de me prendre la tête avec quelqu'un qui était là pour m'aider. 

J'ai passé 3 questions qui m'énervaient - je n'étais pas venue péter un high score - et buté sur un mot que je connaissais mais n'arrivais pas à retrouver. Pour le reste, je ne pense pas avoir fait beaucoup d'erreurs mais je n'aurai les résultats que lors de l'entretien de conclusion, en début de semaine prochaine. Bien que la séance ne m'ait pas stressée ni fatiguée mentalement, j'en suis ressortie un peu perplexe: je n'ai aucun questionnement quant à mes facultés intellectuelles et ne voyais pas trop l'intérêt de passer deux heures là-dessus. Mais soit, c'est la procédure et je m'y plie. Prochaine séance de tests demain après-midi. 


4 commentaires:

Emilie a dit…

Je me permets un commentaire pour rebondir sur ton post. Le test en soi est obligatoire dans ce genre de diagnostic (tout comme il l'est aussi pour les TDAH, etc). Déjà, parce que la personne a peut être un ressenti de ses capacités qui n'est pas la réalité (ce genre de décalage arrive, dans un sens comme dans l'autre). Ensuite parce que sa passation va permettre de lier ou écarter des problématiques qui pourraient avoir les mêmes symptômes (ou au contraire associer autre chose que juste un diagnostic d'autisme). Enfin, tout est analysé dans ce genre de test. Pas uniquement le résultat global, mais les indices, les notes, et ton attitude tout au long de la passation. Parfois, on le fait plus passer pour en extraire d'autres informations. Par exemple, pour les enfants TDAH, parfois on va s'attendre à ce que certains indices soient plus faibles ou élevés (indices, pas QIT), qui vont pouvoir confirmer, infirmer, ou laisser une hypothèse en suspens d'un trouble (je précise bien sûr que ce n'est pas le seul test en cas de TDAH, mais le premier d'une série). Par contre j'ai un gros doute que 160 soit le maximum, je crois que c'est un chouia plus (score que sans doute personne n'atteint vraiment).
Et concernant la remarque de la jeune dame, dis toi que malgré son jeune âge, si elle en fait tous les jours une ou deux, elle en a déjà sans doute fait plus que moi en 15 ans de boulot qui en fait quelques unes sur la semaine. Soit tu es la première personne qu'elle voit et qui a réagit comme ça, soit ça peut être aussi un renforcement positif. Et tout ce que tu dis, elle le sait sans doute très bien, mais elle n'est pas là pour avoir ce genre de conversation, mais te donner un retour sur le test que tu passes.

Et ce test sera utile au médecin qui te diagnostiquera, vu qu'il te verra "juste" une fois pour le diagnostic (c'est pas à ce moment là qu'il va évaluer tes capacités en se basant sur ton discours)
Enfin bref, voilà. Courage pour la suite ;)

chouvelle a dit…

Merci pour le partage !

ARMALITE a dit…

@Emilie: Merci pour cette explication, je comprends mieux!

nelly poipoi a dit…

Est-ce que quelqu'un pourrait m'expliquer comment l'Humanité fait pour gagner chaque année en point de Q.I. tout en me paraissant toujours plus navrante ? Désolée, je parcourais le lien explicatif du test et j'ai malencontreusement buté sur l’effet Flynn...