samedi 3 avril 2021

Où je me fais vacciner contre la Covid 19

 


Dans ma tête, il n'a jamais fait aucun doute que je me vaccinerais contre la Covid 19 dès que j'en aurais la possibilité. Je suis fermement pro-vax dans l'absolu, et toutes mes interrogations (légitimes) sur ces vaccins mis au point si rapidement avaient trouvé des réponses satisfaisantes dans les stories de l'épidémiologiste Jessica Malaty Rivera (une vraie, avec un diplôme et de l'expérience sur le terrain, pas un chef d'Etat doté d'un melon sidérant).

Le vendredi 26 mars, j'ai fêté mes 50 ans. Avec mon IMC supérieur à 30, je suis donc devenue théoriquement éligible à la vaccination en France. Mes recherches sur Doctolib n'ont pas donné grand-chose: on me proposait dans le meilleur des cas un rendez-vous à Marseille mi-avril. En revanche, dès la première fois où je me suis connectée sur santé.fr, j'ai pu décrocher 2 rendez-vous dans le centre Zénith ouvert depuis un mois, juste à côté de la gare de Toulon: l'un pour le 2 avril, l'autre pour le 29. Qui plus est, avec du Pfizer réputé pour être le vaccin le plus efficace et celui qui a le moins d'effets secondaires. (Mais soyons clairs: j'aurais pris l'AstraZeneca avec gratitude si c'était ce qu'on m'avait proposé. Sauf contre-indications spécifiques, le meilleur vaccin, c'est celui qui vous protège le plus vite.)



Pendant les cinq jours qui se sont écoulés entre la prise de rendez-vous et le jour de la première injection, j'ai redouté que, comme c'était arrivé à certaines de mes connaissances, on me décommande en raison d'une pénurie de doses. Mais la veille, j'ai reçu une double confirmation par texto + mail. Je n'ai cependant été rassurée qu'en arrivant sur place le jour J - avec une heure d'avance car le TER suivant m'aurait fait arriver en retard. Je pensais qu'on allait me refouler et que j'en serais quitte pour patienter sur le parking, mais j'ai quand même tenté ma chance au cas où, et j'ai bien fait, car la dame de l'accueil a coché mon nom sur sa liste sans faire aucune remarque. 



J'ai rempli une fiche de suivi et un mini-questionnaire de santé; on m'a attribué un numéro d'ordre et guidée vers une salle d'attente où une dame est venue prendre ma température (37°2) et ma tension (15/9, ce qui m'a horrifiée, mais elle m'a dit que c'était complètement normal de faire une pointe de stress dans ces circonstances). Il y avait pas mal de monde, mais je n'ai pas dû patienter plus d'une dizaine de minutes. Après ça, enregistrement et remise des documents de suivi, puis entretien rapide avec une docteure en retraite qui avait repris du service pour l'occasion. Elle a vérifié mon absence de contre-indications et m'a prévenue que, comme j'étais encore jeune, mon système immunitaire pourrait avoir une réaction assez forte "bien que le Pfizer soit globalement très bien supporté". A titre préventif contre une éventuelle migraine, elle m'a conseillé de prendre du paracétamol dès que je serais rentrée chez moi. 

Enfin, je suis passée dans le bureau d'une des six infirmières présentes sur place pour l'injection proprement dite. Si vous avez peur des piqûres, pas d'inquiétude: l'aiguille est si fine que je ne l'ai même pas sentie se planter dans le haut de mon bras gauche. En moins de 5 secondes, c'était terminé. Je suis ensuite retournée dans une salle d'attente différente, où j'ai patienté un quart d'heure avant qu'une secouriste vienne me chercher pour reprendre ma température et ma tension, qui n'avaient bougé ni l'une ni l'autre. Puis j'ai repris le chemin de la gare en dansant dans la rue. 

Au total, il s'est écoulé trois quarts d'heure entre mon arrivée et mon départ du centre. Tout était super bien organisé et efficace, et je sais que ça n'est pas le cas partout - que certaines personnes connaissent d'énormes difficultés pour accéder au vaccin -, mais je voulais témoigner que ça peut aussi se passer sans anicroche. Quant aux effets secondaires: j'ai pris un Doliprane en arrivant chez moi; l'après-midi, j'ai eu le bras gauche un peu endolori et je me suis sentie vaguement fatiguée. Ce matin, tout est quasiment revenu à la normale. Rendez-vous en fin de mois pour la seconde dose!


5 commentaires:

nelly poipoi a dit…

Ça fait plaisir à lire et c'est vraiment rassurant. On entend tellement de choses sur la vaccination... Je me demande comment procéder en Belgique, personne ne nous donne la moindre information.

Anonyme a dit…

Moi aussi, ce matin, mais c'était l'AZ. Je vais croiser les doigts pendant 12 jours en espérant ne pas avoir ces effets secondaires un peu flippants :-/

ARMALITE a dit…

@Nelly: Tu peux déjà t'inscrire là au cas où: https://www.qvax.be/region
@Anonyme: Si tu parles de thromboses, les risques sont infiniment plus faibles qu'avec la pilule contraceptive, ne flippe pas trop!

nelly poipoi a dit…

Merci beaucoup je ne savais pas !

Anna a dit…

Je suis TELLEMENT ravie pour toi !