mardi 6 avril 2021

Le cadeau d'anniversaire qui ne coûte rien et qui fait chaud au coeur





Le jour de mes 50 ans, j'aurais facilement pu me taper un bon petit coup de blues sur le thème "Ouiiin, je suis vieille et la ménopause ne va pas tarder à me tomber dessus avec son cortège d'emmerdes". Pour me remémorer que oui, un demi-siècle d'existence, c'est beaucoup, mais c'est surtout une chance, j'ai demandé à mes contacts Facebook - que, pour 90% au moins, je connais IRL - d'évoquer un chouette souvenir dans lequel nous sommes ensemble. Voici un petit florilège des réponses qui m'ont été faites:

♥︎ Un déjeuner aux Imaginales dans le petit resto végé, et une astuce que tu m'as donnée ce jour-là pour gagner du temps en trad  qui me sert encore beaucoup.
♥︎ La première fois que tu as rencontré tes lectrices. J'en faisais partie. Tu avais une magnifique robe en taffetas ou soie sauvage vieux rose. Grâce à cette rencontre je me suis sentie moins seule par la suite à Bruxelles.
♥︎ Le fameux « colonel » lors de l’escape game lillois.
♥︎ Notre première rencontre, mon seul salon du livre où j'ai fait une crise de panique due à la foule. Mais cette journée-là j'ai bravé ma timidité maladive pour venir me présenter.
♥︎ Ahhh... le concert de Toto au soleil, c’était un moment vraiment chouette… 
♥︎ Mon premier escape game ! C'est toi qui m'as fait découvrir ce loisir.  Et un après-midi au Starbucks à papoter !
♥︎ Nous sommes allés boire un verre (ou deux) au Prescription Cocktail Club avec MTLM pour un précédent anniversaire.
♥︎ On avait dormi ensemble, dans le canapé rouge de Scully. Le matin tu t’es levée en mode zombie, pas un mot, pas un geste, avant ton thé. On était mortes de rire.
♥︎ Une super soirée bruxelloise en compagnie de Fiona McIntosh, BBL, M&M, Isa V. et MTLM. Comme on était trois Isabelle, du coup, Fiona avait rigolé en disant "Call me Isabelle from now on". Et on lui avait appris l'expression "le gras c'est la vie", "fat is life", qu'elle avait adorée.
♥︎ Se voir à Trolls et Légendes, aux Imaginales, à Montreuil. Chaque discussion, tellement chouette!
♥︎ Je me souviens bien sûr de notre rencontre à Cavalaire. C'était en 2006! 
♥︎ La première rencontre après le concert d’Etienne au Cirque Royal. Le moment passé ensemble quand on s’était donné rendez-vous devant la Bourse. Et puis cette dernière soirée après le concert à l’AB.
♥︎ La 1ère fois en Suisse, on vous avait amenés à Gruyères. C'était une journée extraordinaire avec Giguerre, une géocache ratée et une fondue réussie. 
♥︎ La découverte de Graceland en 2007 (t’as vu je n’ai même pas parlé du resto à Nashville ...)
♥︎ Un lunch, dans un resto japonais, près de la place Jourdan. C'était une période stressante au niveau médical et je me souviens de ce lunch comme d'un moment drôle et réconfortant.
♥︎ Notre rencontre aux 10 ans de Bragelonne mais aussi lors de la venue de Laurell K. Hamilton en France.
♥︎ Si j’évite de remonter aux calendes grecques et à cette fameuse nuit du Nouvel An, je me souviens de notre dernière entrevue à Toulon à l’occasion d’un déplacement professionnel.
♥︎ La rencontre surréaliste dans un musée d'art contemporain au Japon (et le restau au musée Ghibli qui a suivi le lendemain).
♥︎ Outre les nombreuses troc parties, je me souviens d'une rencontre fortuite chez God Save the Cream, où je m'étais arrêtée en passant, par curiosité, sur foi de tes recommandations, et où tu étais entrée en habituée.
♥︎ La toute première fois que nous nous sommes rencontrées à l'aéroport de Genève. J'avais plein d'inquiétudes, je ne te connaissais qu'au travers de ton blog et de Chouchou et je me demandais si ça aller passer. J'étais fort impressionnée et j'ai passé tout le trajet en voiture à me sermonner sur ce qu'il ne fallait pas que je fasse. Et puis vous êtes arrivés, j'ai découvert ton sourire, ta joie d'être là et sur le trajet du retour, pendant que tu t'émerveillais des paysages, je me suis dit que j'avais de la chance de connaître des gens formidables.
♥︎ Le mariage Shalbuline et avoir partagé une table dont la nappe papier en fin de soirée valait probablement son pesant de cacahuètes.
♥︎ Les Fantasy Taverns!
♥︎ Je me souviens de cette soirée dans cet hôtel à LA où nous étions toute les deux dans les couloirs. Je t’ai demandé de passer devant moi et tu m’as regardée tellement compatissante en me disant « Toi aussi t’es perdue ? » et moi « Non non, je te suis ».  
♥︎ Quand tu nous a fait découvrir Cook & Book. Un moment de joie partagée. Entre culture et culinarité.
♥︎ Les nuits de JdR à s'imaginer vivre une vie à travers les aventures de nos personnages. Les longues discussions qui suivaient.
♥︎ Ah, il y a eu ce brunch... et cet autre brunch ? Et ce brunch, là sous les arcades!
♥︎ Le moment passé dans le bus pour aller voir le château Neuschwanstein, on a discuté de tout et rien tout en s'excitant sur l'apparition des Alpes devant nos yeux.
♥︎ Je vais épater plusieurs personnes... Ta patience et ton enthousiasme à jouer avec Choupie bébé.
♥︎ Un super thé chez Betjeman and Barton, il y a quelques années de cela ! 
♥︎  Un déjeuner à Mons en bonne compagnie dont la tienne. 
♥︎ Ici à Toulouse, un orage mémorable après un tour en grande roue (où j'avais une pétoche d'enfer, mais je n'ai jamais regretté d'avoir surmonté mon vertige pour vous, ne serait-ce que pour la vue !), on était tous les trois trempés comme des rats et on riait comme des bossus. La sensation de bonheur de cet instant me revient, tout comme le sourire, à chaque fois que j'y repense !
♥︎ Les retrouvailles aux Imaginales (option crapuleux à la rhubarbe) d'années en années, et les swaps littéraires ! 
♥︎ Les apéros avec lectrices où je découvre que tu es aussi fine, vive et drôle en vrai que sur ton blog. ♥︎  Une soirée "moules" au resto 't Kriekske dans le bois de Halle. Tu t'y étais régalée d'un steak je-ne-sais-plus-quelle-sauce.
♥︎ Ce jour où tu m’as offert un collier avec un petit poulpe aux Imas, juste comme ça. Je le porte toujours et je pense à toi à chaque fois.
♥︎ Des déjeuners chez Nathalie à échanger sur nos mésaventures amoureuses.
♥︎ Il y en a plein, mais je garde ce souvenir d'une nuit entière à discuter avec toi, chez moi lorsque j'habitais à Toulon rue Mirabeau. C'étais je pense en 1999 ou 2000, je ne sais plus exactement. 
♥︎ Une partie de Cards Against Humanity au soleil.

J'ai grimacé à la vue des photos d'accompagnement sur lesquelles j'avais encore un menton et une taille, rigolé en constatant que beaucoup des souvenirs évoqués tournaient autour de la bouffe (vous vous rappelez les restaurants?). Mais surtout, j'ai été très émue par le rappel de tous ces jolis moments - et un peu étonnée de voir que quelqu'un d'aussi asocial avait pu laisser tant de traces agréables dans la mémoire d'un entourage finalement pas si réduit. Après un an de non-vie sociale, ça a encore ravivé mon envie de revoir mes amis et même, soyons fous, de leur faire un gros câlin pour fêter ça.

Aucun commentaire: