dimanche 18 avril 2021

La semaine en bref #171

 


Lundi:

Ma super dentiste m'appelle pour demander si ça me dérangerait qu'elle déplace mon rendez-vous de demain, de 9h à 16h30. Ne pas devoir me jeter hors du lit à l'aube blême pour faire trois quarts d'heure de bus et avoir ensuite ma journée de travail bousillée? Je devrais probablement gérer, mais c'est bien parce que c'est vous.

Mardi:

 Entre le confinement et la technologie sans contact, j'ai tellement perdu l'habitude de faire mon code de carte Visa que je confonds deux fois avec le PIN de mon téléphone avant de comprendre pourquoi l'appareil s'obstine à me dire "Code faux".

 Ma dentiste me raconte que très peu de ses collègues ont été infectés par la Covid alors qu'ils passent leurs journées dans la figure des gens. Elle en a déduit que le virus se transmettait par le contact des mains plutôt que de façon aérienne. Certes, toutes les études disent le contraire. Mais cette dame me reçoit toujours à l'heure; elle me détartre sans faire saigner mes gencives sensibles et radio panoramique comprise, je suis dehors en moins d'un quart d'heure. Je ne vais pas prendre le risque de la contrarier.

Mercredi:

 Soeur Cadette a 46 ans aujourd'hui, et comme tous les Béliers de France et de Navarre, c'est la deuxième fois qu'elle fête son anniversaire en confinement. Nous papotons au téléphone et convenons que je passerai les voir après ma 2ème dose de vaccin sous réserve que les déplacements inter-régionaux redeviennent possibles d'ici la mi-mai. Je croise les doigts super fort. 

Jeudi:

 Le mécanisme qui permet de bloquer le dossier de ma banquette convertible en position assise est cassé. Je contacte le service client de Maisons du Monde qui propose d'envoyer le transporteur la récupérer et de me l'échanger contre la même ou de me faire un avoir valable un an. En fait, ça tombe plutôt bien, car je n'en suis pas hyper satisfaite: la couleur est très jolie, mais elle n'est confortable dans aucune des deux positions. Du coup, je commence déjà à chercher ce que je pourrais prendre à la place...

 Le dernier épisode de la saison 1 de "The bold type" aborde le sujet des victimes de viol d'une manière très touchante. Décidément, cette série choisie un peu au hasard pour meubler entre deux lectures ne cesse de me surprendre en bien.

Vendredi:

 Qui d'autre est affreusement déçu par le premier épisode de 'The Nevers"? J'attendais cette série avec impatience et elle avait a priori tout pour me plaire, mais rien ne fonctionne, aucun personnage ne m'intéresse, et le scénario n'a ni queue ni tête. Il faut vraiment arrêter de faire n'importe quoi avec le concept de steampunk, merci, bisous. 

Samedi:

 Oh, un magnifique temps de merde pour mon unique journée de repos de la semaine! Ca me consolerait presque du fait que tout est fermé qu'on n'a le droit d'aller nulle part. Je guette quand même une éclaircie pour passer à la Poste et à la boulangerie sans me faire tremper - déjà que je suis forcée de ressortir mon manteau vu qu'on a perdu 10 degrés...

 Le cuiseur à riz que j'ai commandé est retenu en otage sur la plateforme de Saint Martin de Crau depuis mercredi. Les terroristes du basmati n'ont toujours pas formulé leurs exigences. Bon, ben je vais me refaire un taboulé en attendant. 

 Je ne saurai jamais ce que ça fait de passer 73 ans avec quelqu'un, mais la photo de la reine Elizabeth assise toute seule d'un côté de la chapelle pendant les obsèques de son mari me brise le coeur. 

Dimanche:

 Je suis sur les rotules. Je dors hyper mal depuis des semaines et au cours du mois qui vient, je dois boucler une grosse traduction qui m'épuise, avoir une conversation difficile avec mon généraliste, faire un bilan neuro-psy complet et recevoir une deuxième dose de vaccin qui, malgré l'impatience avec laquelle je l'attends, me mettra peut-être KO pour plusieurs jours. C'est peu dire que j'ai hâte d'être à la mi-mai pour que tout ça soit derrière moi. 


Aucun commentaire: