dimanche 11 avril 2021

La semaine en bref #170

 


Lundi:

Tiens, une bonne grosse attaque d'hypocondrie. Ca faisait longtemps, ça me manquait presque (non). 

Mardi:

 Portée par un optimisme prudent, je commande un guide pour la capitale européenne où nous espérons aller passer quelques jours cet été. *musique à suspense*

Mercredi:

 A 18h10, je mets des aubergines à cuire dans mon four. A 21h50, je me rappelle subitement que j'ai mis des aubergines à cuire dans mon four. Elles sont un peu ratatinées mais encore consommables. Moralité: les légumes doivent cuire beaucoup plus longtemps que ce que je les laisse d'habitude. 

 On teste la série anglaise "It's a sin", mais sur le sujet de la bande de potes homos qui se prennent l'épidémie de SIDA de plein fouet au début des années 80, j'ai tellement aimé le magnifique "Les optimistes" de Rebecca Makkai que je m'ennuie à cent sous de l'heure. 

Jeudi:

 Vers 10h, je traduis "Le gâteau est un mode de vie", et j'envisage d'aller me recoucher car il est clair que cette journée ne veut pas de moi.

 A 18h, le réparateur qui m'avait promis de venir dans l'après-midi m'appelle pour s'excuser: le chantier précédent lui a pris beaucoup plus de temps que prévu. Il demande s'il peut passer maintenant. "Ma foi, si vous êtes encore en état de bosser, je suis en état de vous regarder faire." Une demi-heure plus tard, ma clim réversible fonctionne de nouveau, hourra!

 Je profite du passage mensuel des encombrants pour me débarrasser du vieux salon de jardin (en plastique blanc qui a viré au gris) sur mon balcon. Pour le remplacer, j'hésite entre un ensemble en acacia pliant que je pourrais rentrer en mes absences et même utiliser comme mobilier d'appoint à l'intérieur, et un ensemble bistrot moins pratique mais vraiment joli. 

Vendredi:

 Chouchou est grand-oncle. Sur la photo, l'aînée de ses nièces a l'air remarquablement en forme pour quelqu'une qui n'a pas dormi de la nuit et qui vient juste d'expulser l'équivalent de deux ballons de rugby par ses régions inférieures.

 "Morsian on nainen ja sulhanen on siili." "La mariée est une femme et le marié est un hérisson." Mes cours de finnois deviennent de plus en plus étranges. 

 Je veux me ravitailler en fruits et légumes, mais sur la façade du primeur, une affichette annonce que la boutique sera fermée aujourd'hui pour cause de vaccination. Trop contente pour les propriétaires, un couple super bosseur et adorable. Je mangerai des clémentines une autre fois!

Samedi:

 Mentalement épuisée, je décide de prendre ma journée même si je le paierai plus tard. Pour la première fois depuis mon arrivée mardi dernier, il fait un temps dégueulasse, gris et brouillasseux. Je ne fais rien de spécial: j'écris un article sur mes problèmes de sommeil actuels; je prépare un taboulé très réussi et un crumble raté; je finis un mémoire que je traînais depuis décembre, dévore un manga super chouette et commence un roman feelgood pas terrible; j'avance un peu sur mon puzzle méduses. Surtout, j'ai sur Messenger une discussion qui me soulage de l'enjeu émotionnel de ma trad en cours, ce qui devrait rendre la suite un peu plus facile, ou en tout cas moins pesante. 

 La jupe Opera, dont j'avais choisi la taille en me fiant au guide sur le site de Linen Naive, est tellement trop grande pour moi que je peux presque l'enfiler et la retirer sans baisser la fermeture éclair. Argh. Encore une mission pour ma Super-Retoucheuse.

Dimanche:

 Requinquée par une nuit potable et par la discussion d'hier, je ne m'arrache presque pas les cheveux sur mon boulot aujourd'hui. Je vais faire de mon mieux, et on verra bien. 


2 commentaires:

Katell a dit…

Bonjour !
J'étais en pleine lecture du roman "Les optimistes" lorsque j'ai entendu une chronique (sur France Inter, il me semble) qui parlait de la série "It's a sin". La chronique m'a donné envie de voir la série, je me suis dit que j'allais me retrouver dans le même type d'ambiance. Bref, j'ai moins envie maintenant !

J'ai également beaucoup aimé "Les optimistes".

ARMALITE a dit…

@Katell: Tu devrais l'essayer quand même, je suis vraiment assez difficile et la série a super bonne réputation. Ce n'est pas parce qu'elle ne m'a pas plu que tu ne l'aimeras pas!