lundi 11 janvier 2021

Mon budget garde-robe en 2020




Après le tableau consacré en 2019 à mes achats de livres, en 2020, j'avais décidé de noter ce que je dépenserais en fringues (hors sous-vêtements, chaussettes, collants et utilitaires genre legging de sport) et en accessoires (chaussures, écharpes, ceintures, sacs à main...). Consommatrice compulsive dans ma vingtaine et ma trentaine, je m'étais vraiment bien calmée en la matière depuis quelques années, ce qui me procurait une triple satisfaction: plus d'argent à mettre ailleurs, des placards moins encombrés, une conscience soulagée. 

J'ai donc commencé l'année 2020 assez tranquillement, sans même faire les soldes d'hiver. Après une année à zéro paire de chaussures, je me suis juste décidée à remplacer deux modèles que je porte beaucoup et qui étaient vraiment très usés. Pendant le premier confinement, j'ai été encore plus sage: j'avais pris la résolution de commander le moins de choses possibles pour ne pas exposer les livreurs. 

Mais à partir de mai, tout s'est gâté. D'une part, j'en avais assez de passer ma vie à travailler sans pouvoir rien faire de sympa à côté. Une fois les factures payées, à quoi bon bosser si on ne peut pas dépenser son argent? Le shopping en ligne offrait une échappatoire facile à ma frustration - même si ensuite, je râlais de n'avoir nulle part où porter mes nouvelles acquisitions. D'autre part, j'avais réellement besoin de renouveler une partie de ma garde-robe, car mon corps change à l'approche de la ménopause (comprendre que ma taille est partie rejoindre l'ovale de mon visage dans le Larzac pour y élever des chèvres). Et puis la découverte, l'an dernier, du style cottage core avait réveillé un goût pour les fringues que je pensais définitivement enterré. 

Bref, ça a été un carnage. 

J'ai surtout acheté sur internet, parce que les magasins étaient souvent fermés et que de toute façon je n'aime plus tellement les faire, mais aussi parce que toutes les marques de robes en lin qui me plaisent sont basées à l'étranger et vendent uniquement par correspondance. J'ai eu quelques déconvenues: des articles qui ne m'allaient pas et que j'ai dû renvoyer à mes frais. Mais dans l'ensemble, je suis très satisfaite de mes emplettes, dont beaucoup ont été effectuées auprès de petits créateurs, et j'ai même réussi à porter la plupart d'entre elles au moins une fois. 

Je reste néanmoins passablement effarée d'avoir dépensé en fringues et en chaussures le budget du road trip écossais que nous avons dû annuler. En temps normal, jamais je n'aurais fait une chose pareille. Mais 2020 a été tout sauf normale, et si elle a eu quelques conséquences positives (notamment, me décider à prendre enfin en main mes problèmes de santé mentale), elle m'a aussi ramenée une décennie en arrière pour ce qui est de mes habitudes de consommation. Je ne l'en remercie pas. 


6 commentaires:

Lauriane a dit…

Bah, puisque ça correspond à une somme que tu avais prévu(e?) de dépenser, et que tu l'as dépensée dans quelque chose d'agréable et satisfaisant, c'est une réallocation des fonds judicieuse ;-) En tout cas j'admire cette capacité à lister exhaustivement un poste de dépenses, c'est instructif (et je n'en n'ai pas le courage).

Emilie a dit…

Tout pareil, j’ai plus acheté, j ai parfois gardé des fringues alors que j étais mitigée, je n ai pas eu d occasion pour les mettre, et comme mon poids fluctue...pas ravie de voir ce que j’ai fait avec ce confinement

nelly poipoi a dit…

C'est courageux. Je n'ose pas faire le calcul de mon côté. En tout cas tu as eu la bonne idée d'investir apparemment dans des pièces de qualité et c'est tout à ton honneur.

MadeleineMiranda a dit…

J'aime beaucoup ce genre d'article qui récapitule les dépenses :) Je trouve que tu as fait de très bons choix, tes nouvelles robes et jupes sont très jolies et te vont à ravir! Il faut bien se faire plaisir pendant ces temps difficiles...
Pour ma part je n'ai pas du tout eu envie d'acheter de vêtements dernièrement. J'ai fait un calcul rapide et j'ai dépensé €755 en vêtements/chaussures/sous-vêtemements/vêtements de sport en 2020, mais ça comprend des choses comme des vêtements d'été achetés en urgence, que je n'aurai pas acheté si j'avais pu être chez moi à Londres cet été.
Est-ce que tu vas continuer à noter tes achats vestimentaires en 2021? Ou, après les livres et les vêtements, peut être autre chose?
Bonne semaine!

Surella a dit…

Très intéressant ! Merci pour le partage ! J’ai dépensé pour ma part 1409€, en comprenant affaires de sports, sous-vêtements, chaussures, sac à main. C’est un budget conséquent mais qui reste très inférieur à ce que j’ai pu dépenser. Je suis contente de mes achats, plus réfléchis qu’il y a quelques années. Ce sont également des achats fait de plus en plus chez des marques « responsables » et également sur Vinted. Ce qui a flambé chez moi en cette année de confinements ce dont les dépenses pour mon intérieur... j’ai déjà dépensé mon budget 2021 en équivalent voyage !

Méghane a dit…

Je suis très admirative en voyant toutes tes robes et jupes, d'autant que personnellement, je déteste acheter des vêtements (trop stressant, et en ligne, c'est pire). J'ai dépensé 250€ en habillement, tout compris, en 2020. L'un des avantage du confinement, c'est que ça n'use pas les chaussures ^^

3000€ sur un an, c'est une somme importante, mais je suis encore plus impressionnée par les détails dans ta feuille de calcul. Cela m'a motivée pour en faire une aussi, pour mes dépenses 2021 en resto/salon de thé/brunchs et autres. C'est mon principal poste de dépense "loisir", et les options "à emporter" sont maintenant tellement variées que je n'ai pas l'impression de dépenser moins qu'avant.