dimanche 24 janvier 2021

La semaine en bref #159

 


Lundi:

 La question brûlante du jour: qu'est-ce qui arrivera le premier, du livreur Delhaize ou de la fin de notre ultime rouleau de PQ?

Vers 16h30, coup de fil de mon assurance habitation: je leur ai envoyé mes justificatifs (facture originelle de ma clim' réversible + devis) hier soir, et ils viennent de me rembourser le montant de la réparation moins la franchise de 150€.  D'une part, je n'en attendais pas tant; d'autre part, je suis bluffée par leur rapidité. 

 Je dis à Chouchou qu'il faudrait qu'il se décide à faire les magasins pour renouveler sa garde-robe, parce qu'il passe les fesses à travers tous ses jeans et que c'est plus possible. J'ajoute que pendant qu'il y est, il devrait aussi s'acheter un pull. "Fais-moi des propositions, lâche-t-il. Je vise un look viking goth." Je m'affole: "Non mais juste un pull noir et chaud, un truc sobre que tu pourras porter aussi bien au boulot que pour aller te balader en forêt." C'est là qu'il m'assène: "Le temps du sobre est terminé." J'ai peur. 

Mardi:

 Miraculeusement, il n'y a personne au centre Mérode quand j'y arrive pour passer mon test Covid. Entre le moment où je descends du bus et celui où je ressors de la salle de prélèvement, il doit s'écouler moins de 5 minutes. Attente du 80 et trajets inclus, je suis de retour à l'appart' à peine plus d'une demi-heure près en être partie. J'ai même réussi à éviter la pluie. 

 Je reçois mon résultat négatif vers 21h30. Me voici libre d'aller nulle part pour ne rien faire. 

Mercredi:

 Les images de Donald Trump quittant la Maison Blanche me mettent en joie. Moins, cependant, que le commentaire de Greta Thunberg: "He seems like a very happy old man looking forward to a bright and wonderful future. So nice to see!". Et on ose prétendre que les Aspies n'ont pas d'humour.

 Une inauguration présidentielle merveilleusement ennuyeuse - malgré quelques larmes d'émotion quand la juge Sotomayor fait prêter serment à Kamala Harris. 

 Assis tout seul dans un coin avec ses cheveux ébouriffés, sa vieille parka brune, des moufles en tricot, son courrier à poster sous le bras et l'air de se faire grave chier, Bernie Sanders est mon Patronus. 

Jeudi:

 Vers 4h du matin, nous sommes réveillés par la grêle qui tambourine aux fenêtres, et j'ai juste le temps de me taper une petite crise d'angoisse avant de me rendormir. 

 Chouchou a acheté du Signal à la noix de coco. Soit il s'est trompé dans le magasin, soit il essaye de me tuer. Je n'ai jamais goûté un truc aussi ignoble.

Vendredi:

 Il fait beau et j'ai fini mon taf de la semaine: je sortirais pas faire un peu de shopping, moi? Hélas, pour cause de Brexit, Waterstones n'a pas été livré depuis 3 semaines et les rayons font pitié; il ne reste même pas un paquet de shortbreads hors de prix pour me consoler. Quant à Sous la canopée, ils n'ont qu'une seule des 4 plantes que je voulais remplacer. Par frustration, j'en achète quand même 4 - de toute façon, à l'allure où je les tue, ça ne m'engage pas franchement sur le long terme.

 En remplacement de l'horreur à la noix de coco, Chouchou a acheté du dentifrice à la réglisse. Peut-on intenter un procès à son conjoint pour torture bucco-dentaire?

 Grosse déprime en découvrant que la Belgique ferme de nouveau ses frontières aux voyages non-essentiels. Ca veut dire que la prochaine fois que je rentre à Monpatelin, je ne peux plus remonter (et Chouchou ne peut pas non plus descendre) jusqu'à nouvel ordre. J'ai déjà les boules de penser que je ne pourrai pas passer mon anniversaire à Singapour ni même en Ecosse, mais l'idée d'être seule chez moi pour mes 50 ans me donne envie de pleurer.

Samedi:

 Nous sortons pour prendre des photos et acheter des vêtements à Chouchou chez Uniqlo. Après un shooting super tranquille dans la rue de la Cigogne déserte, nous passons à la boutique du LIB pour que je m'offre un de leurs cocktails en bouteille; nous nous arrêtons chez Passa Porta où je craque pour un roman anglais intrigant qui se passe à Edimbourg, et chez MultiBD où j'achète un manga et le dernier Lapinot; et nous finissons à l'Herboristerie pour renouveler le stock de tisane drainante de Chouchou. C'est une fois rentré à la maison que Chouchou percute: "Merde, on a complètement zappé Uniqlo!" 

Dimanche:

 On teste le brunch livré à domicile. Beaucoup d'emballages plastiques; l'oeuf de Chouchou a glissé dans la case Nutella et mes bâtonnets de concombre baignent dans le miel voisin. "Tous ces petits plats, c'est un peu comme les frites: ça supporte mal le transport", commente Chouchou avec philosophie. Je ne pense pas qu'on réitèrera.


6 commentaires:

nelly poipoi a dit…

Je me demande combien de personnes vont parcourir les kilomètres nécessaires pour passer la frontière en voiture afin de ralier la gare de Lille Europe... Je dis ça je dis rien.

ARMALITE a dit…

@Nelly: Il y a des postes de contrôle sur les routes aussi.

Karine a dit…

Je te recommande le dentifrice au Mojito. Un poil plus fun !

Mariposa a dit…

Si c'est pas indiscret, vous avez testé quoi comme brunch à domicile ? J'ai commandé une fois un petit déj' livré à la maison à Breakfast at home (sur insta) et nous avons été satisfait de la formule...

ARMALITE a dit…

@Mariposa: C’était chez Brunch Corner à Bruxelles.

Mariposa a dit…

@Armalite : Jamais entendu parler, mais j'ai l'impression que le brunch à domicile est devenu très à la mode. J'ai réservé pour la semaine prochaine celui de Brun'chez moi ( à nouveau découvert sur instagram)