lundi 7 décembre 2020

"Dans la tête de Sherlock Holmes T1: L'affaire du ticket scandaleux" (Cyril Liéron/Benoît Dahan)

 

Londres, 1890. Un confrère du Dr Watson est interpelé en pleine nuit alors qu'il déambule dans l'East End en chemise de nuit, avec une clavicule cassée et un pied chaussé d'une pantoufle rose. Il se souvient d'avoir assisté à un spectacle puis... plus rien. Ca tombe bien: Sherlock Holmes s'ennuyait ferme, et il est ravi d'avoir une nouvelle enquête à se mettre sous la dent!

Comment la grande fan de Sherlock Holmes que je suis a-t-elle pu passer à côté de cet album pendant un an et demi, et ne le découvrir qu'à la faveur d'une réédition pour les 15 ans de la maison Ankama? Il y a là un mystère encore plus épais que celui du ticket scandaleux - mais qui aura néanmoins le mérite de diminuer le laps de temps pendant lequel j'attendrai impatiemment la parution de la suite et fin. 

"Dans la tête de Sherlock Holmes" présente une affaire dont le classicisme ravira les puristes. Le plus célèbre des détectives littéraires est toujours un cocaïnomane invétéré qui connaît Londres comme le fond de sa poche et n'hésite jamais à afficher son mépris pour l'intellect inférieur de Watson ou de l'inspecteur Lestrade. L'enquête réussit le tour de force d'être à la fois accrocheuse et parfaitement dans la lignée du canon. 

Mais le principal intérêt de cet album, c'est son graphisme époustouflant qui vise à retranscrire le cheminement de la pensée du héros. Le cerveau de Holmes est représenté comme une maison en coupe à travers laquelle il se déplace au fil de ses déductions; un fil rouge relie les planches les unes aux autres, et un élément visuel vient appuyer la révélation de chaque indice qui fait tilt dans son esprit. Ajoutons que la colorisation presque monochrome sert à merveille l'atmosphère victorienne déjà très bien installée par les décors. Bref, une petite merveille injustement méconnue. 




2 commentaires:

Elmaya a dit…

Ah ! Pour une fois que je découvre une pépite avant toi ! :-D
Je l'ai trouvé par hasard à la médiathèque et j'ai adoré le graphisme.J'attends la suite avec impatience.

Nelly Poignonnec a dit…

Merci pour cette belle découverte !