vendredi 17 avril 2020

"Le serment des lampions" (Ryan Andrews)


Une vieille tradition veut qu'on jette des lampions dans la rivière le soir du festival d'automne. Cette année, Ben et ses copains se sont juré de les suivre à vélo pour voir où ils finissaient. Mais les jeunes explorateurs se dégonflent un par un jusqu'à ce que Ben reste seul avec Nathaniel, un garçon un peu à part dont il n'a jamais osé devenir l'ami parce que tous les autres se moquaient de lui. Commence alors pour eux une aventure extraordinaire...

Comme plein de gens de mon entourage, j'ai un mal fou à me concentrer sur un bouquin en ce moment - alors même que j'ai plus que jamais besoin de l'évasion offerte par la lecture. Aussi, je ne résiste pas au plaisir de partager avec vous cette merveille de roman graphique qui, l'espace d'une heure, m'a transportée très loin de notre morne quotidien en ressuscitant l'âme d'enfant bien planquée sous d'épaisses couches de pragmatisme adulte. 

Je m'en voudrais de vous gâcher les délicieuses surprises de l'histoire imaginée par Ryan Andrews, dans un univers qui louche du côté de Miyazaki tout en possédant sa propre identité. Aussi, je vais me concentrer sur l'aspect qui a résonné le plus fort chez moi: la personnalité des deux héros. Nathaniel est un garçon joyeux qui assume son originalité, ne s'offusque jamais de rien et voit l'aventure partout. Par contraste, Ben veut bien partir en exploration, mais uniquement selon les règles qu'il a édictées. Dès que la situation lui échappe, il se renferme sur lui-même, dédaigne l'amitié offerte par son compagnon et refuse de profiter des bonnes surprises que peut receler l'imprévu. Après l'avoir vu traîner sa grogne pendant près de 300 pages, j'ai jubilé quand il se lâche enfin lors d'une scène aussi enchanteresse que symbolique. 

Faites-moi confiance: "Le serment des lampions" est un pavé formidable qui ravira les petits comme les grands. Si vous lisez l'anglais, vous pouvez d'ores et déjà vous procurer la VO (intitulée "This was our pact") en version numérique. Sinon, vous devrez attendre la traduction française prévue pour le 27 mai. 

Aucun commentaire: