lundi 6 avril 2020

La semaine en bref #117




Lundi:
Je n'ai pas du tout un naturel jaloux. En général, la réussite des autres me stimule et m'inspire; leurs dons innés ou les trucs qu'ils ont reçus à la naissance me font juste hausser les épaules en pensant que moi aussi, j'ai des qualités et des privilèges. Mais là, les gens qui traversent la pandémie avec un zen parfait, j'avoue: j'hésite entre des fantasmes de strangulation et l'envie de me jeter à genoux en me griffant le visage et en hululant: "POURQUOIIIIIIIII?" à la face du ciel.
 Pour rattraper une journée de déprime, nous commandons un délicieux dîner au Tom Yam. D'un côté, nous hésitons à nous faire livrer depuis le début du confinement parce que ça représente un risque pour nous comme pour le livreur. De l'autre, on voudrait bien que ceux de nos restos chéris qui poursuivent leur activité de traiteur survivent à la crise.

Mardi:
 Je viens d'écrire: "Les chevaux sont scellés." Lapsus confinement, bonjour!
 "Chouchou, tu fais quoi cet après-midi?". "Je bosse." "Ca je m'en doute, mais tu fais quel genre de boulot? Tu parles avec des gens ou tu tapes sur ton clavier?" "Je tape sur des gens." D'habitude il parle à son clavier; ça changera un peu.
 Je publie ma vidéo "1 seconde par jour" de mars. Clairement le mois le moins palpitant de ma vie, mais en ce moment, avoir une vie ennuyeuse est plutôt bon signe. Et ce serait dommage de ne pas garder une trace, même modeste et peu spectaculaire, de cette période si particulière.
 Je termine la grosse trad sur laquelle je bossais depuis fin janvier. C'est la suite et fin d'une duologie de fantasy dont le premier tome sorti fin février avait suscité des réactions hyper enthousiastes avant la fermeture des librairies. Je l'ai trouvé encore meilleur, ce qui est rare pour un second tome, et j'espère qu'il me sera payé sans trop attendre trouvera son public le moment venu.

Mercredi:
 Parmi les phrases que je pensais ne jamais prononcer un jour: "Le prix des puzzles flambe".  Plus un seul Wasgij au prix normal (entre 15 et 20€) sur Amazon, et certains modèles qui s'envolent jusqu'à plus de 200€. Unbeulivébeul: la pandémie a mis mon loisir ringard à la mode.
 Noisli, que j'aimais bien utiliser comme bruit de fond apaisant dans les périodes difficiles, est désormais payant: 8€ par mois, soit le prix d'un abonnement Netflix pour quelques sons naturels à mixer entre eux. Les gens qui gèrent ça habitent une région où les bureaux de tabac ont fermé et ils se sont rabattus sur la moquette - je ne vois pas d'autre explication.

Jeudi:
 Aujourd'hui, j'aurais dû redescendre à Monpatelin. J'ignore quand je reverrai mon appartement. Je suis mieux à Bruxelles pour le moment, mais c'est quand même très étrange de me sentir ainsi coupée de mon camp de base.
 La journée se termine sur deux notes très agréables: l'inspirante interview d'Elizabeth Gilbert par le boss des TED Talks, et la fin du concert improvisé de Matthieu Chedid sur Instagram. Mais j'ai trop tardé à prendre mon Xanax et commis l'erreur de regarder quelques news en fin de soirée. Peu avant minuit, je m'effondre complètement, crise de sanglots incontrôlable et idées suicidaires.

Vendredi:
 Pour ne pas devenir dingues et parce que Chouchou a besoin de renouveler son stock de médocs, nous nous aventurons brièvement à l'extérieur. Je profite de son passage à la pharmacie pour faire quelques courses chez Sequoia où je n'avais encore jamais mis les pieds. Le magasin est très sécurisant, mais ici non plus, il ne reste ni farine de blé ni levure.
 Je m'offre le dernier double album live de M et passe une bonne partie de l'après-midi à sautiller sur ma chaise en me demandant pourquoi, au nom du ciel, je ne découvre sa musique que maintenant - mais du coup, j'ai de quoi occuper mes oreilles jusqu'à la fin du confinement!

Samedi:
 J'écoute le podcast de Brené Brown sur l'anxiété. Le début ne me parle pas trop (bien que je sois l'aînée de ma fratrie et clairement dans la catégorie des overperformers), mais il y a quelques observations et conseils très intéressants à la fin.
 Drive Carrefour: plus jamais ça. Non seulement il m'a fallu deux heures montre en main pour réussir à passer une commande sur le site hyper mal foutu, mais quand j'arrive au magasin pour la récupérer, il manque une grande partie des articles - et à cause d'un problème technique, on veut m'envoyer payer aux caisses normales. Pire encore, les employés n'ont pas de masque pour se protéger et ne pas contaminer les clients, et ils paraissent tout surpris que je ne leur crie pas dessus, ce qui en dit long sur les conditions dans lesquelles ils bossent en ce moment.
 Après avoir contourné en voiture la place Flagey grouillante de monde par cet après-midi ensoleillé, je retire ce que j'ai dit que le fait que les Belges respectaient mieux les consignes que les Français.

Dimanche:
 Cette nuit, je me suis réveillée à 4h du matin, et l'angoisse m'a empêchée de me rendormir. Je ne suis pas du tout coutumière de cette forme d'insomnie (en général, j'ai plutôt des difficultés d'endormissement), mais là, c'est déjà la 3ème fois depuis le début du confinement. Je dois attendre que le soleil se lève pour trouver une forme d'apaisement et réussir à somnoler entre 7h et 9h.
 Je discute sur Messenger avec une amie qui a été très malade du Covid-19, mais qui malgré des symptômes spectaculaires s'en est sortie sans aller à l'hôpital. Et la personne avec qui elle est confinée n'a eu que de légers symptômes durant 2 jours. Voilà qui me rassure un peu. On lit beaucoup de témoignages inquiétants, et il en faut pour convaincre les porteurs sains de rester chez eux dans l'intérêt général, mais c'est difficile à gérer pour les hyper anxieux dans mon genre - ça fait perdre toute perspective.
★ L'éditeur à qui j'ai rendu ma trad mardi me donne le feu vert pour émettre ma facture de solde. Ce n'est pas une garantie qu'elle sera réglée rapidement, mais c'est un bon début!
★ J'ai beau adorer Wes Anderson, je décroche de "Isle of dogs" au bout de 10 minutes. J'aurais sans doute plus apprécié un "Mountain of cats"!

2 commentaires:

M'dame Jo a dit…

Je suis personnellement plus sujette aux insomnies de milieu de nuit - à me réveiller pour cause de tête trop pleine à 3 ou 4h du matin... Et ben j'aime pas ça !

Anonyme a dit…

Pour remplacer Noisli, tu peux peut-être tester https://mynoise.net/
Bon courage