lundi 20 avril 2020

Comment je dépense mes sous pendant le confinement




J'ai la chance d'avoir encore du travail pendant cette période troublée, et aucune facture impayée jusqu'ici. Je me disais qu'avec des dépenses réduites aux charges de base et à la nourriture, j'allais pouvoir mettre plein de sous de côté. Et c'est en partie le cas - mais j'ai quand même effectué quelques achats pour égayer mon quotidien. 

Je me suis posé beaucoup de questions avant de commander: d'un côté, je ne voulais pas donner de travail supplémentaire aux travailleurs postaux et aux livreurs; de l'autre, je souhaitais aussi soutenir certains petits commerces et créateurs ou artisans pour qui le confinement risque d'avoir des conséquences catastrophiques. Pas facile de savoir quoi privilégier... Lorsque c'était possible, j'ai demandé un envoi après la levée du confinement. 

Voici donc les choses pour lesquelles j'ai craqué ces dernières semaines:

De la bouffe:
Nous avons commandé 5 fois des repas à livrer: au Deuxième Elément, au Tom Yam, au Iyagi, au Baogo et au Banh Mi Express. Oui, c'est un peu risqué en terme de contamination, mais nous avons décidé de faire confiance aux restos que nous aimons pour préparer leurs plats dans de bonnes conditions d'hygiène. Et c'est chaque fois une petite fête de savourer un délicieux repas asiatique que nous n'avons pas dû cuisiner nous-mêmes.

Du thé:
Plus de thé à la fleur de pamplemoussier et des réserves d'autres variétés qui touchent à leur fin, glups! Heureusement, la gentille dame de chez Sobica poursuit la VPC et a accepté de m'envoyer un petit colis en Belgique. J'ai hâte de pouvoir lui rendre visite dans son salon parisien quand ce sera possible en toute sécurité. 

De la méditation:
Au terme de 14 jours d'un essai gratuit qui m'avait ultra-emballée, j'ai souscrit un abonnement annuel à l'app Breethe dont j'adore les méditations guidées, mais aussi les playlists de sons de nature, d'ASMR ou de musique instrumentale apaisante. Utilisée en conjonction avec le casque anti-bruit offert par Chouchou, cette app est ma meilleure arme contre les crises d'anxiété. 

De l'art:
En plus du tableau de Jurij Frey commandé juste avant le début du confinement (et qui est donc arrivé pendant), je me suis offert une illustration d'Anne Montel et un tirage photo de A clothes horse - que je soutiens par ailleurs sur Patreon. Je ne les recevrai que plus tard, mais être entourée de belles choses me fera du bien lorsque nous tenterons de reprendre le cours de nos vies dans des circonstances qui seront tout sauf normales. 

De la culture:
Essentiellement des oeuvres dématérialisées: mon premier audiobook (comme je le soupçonnais, je n'aime pas du tout le principe), une demi-douzaine de livres numériques et un double CD live sous forme de MP3. Mais aussi quatre bédés déposées dans le hall de notre immeuble par le propriétaire de la librairie Flagey qui poursuit tant bien que mal son activité. 

Des loisirs:
Ce n'était pas strictement indispensable, mais j'avoue m'être fait livrer 3 puzzles Wasgij et la librairie Lego - dont je me demande toujours où je vais avoir la place de la monter. Par ailleurs, je pense m'inscrire à l'atelier en ligne Watercolor Summit qui débutera mi-mai: même après la fin du confinement strict, j'ai l'intention de sortir aussi peu que possible tant que le virus circulera et qu'on n'aura ni traitement ni vaccin. Je sais, ça risque d'être long. D'où l'intérêt d'une activité d'intérieur prenante. 

Et pour la suite...
J'hésite à prendre rendez-vous pour acheter quelques plantes supplémentaires chez Urban Jungle Flagey d'où vient ma belle monstera, ou Rocco Pantalon qui vend de superbes variétés peu communes telle cette peau de dragon que je convoite intensément. Et je profiterai peut-être de la réouverture des magasins de bricolage en Belgique pour me procurer de quoi repeindre le mur marron moche de notre salon - ça m'occupera toujours un week-end! 

Et vous, comment vous gérez votre consommation de trucs pas indispensables depuis le début du confinement?

13 commentaires:

tylwithes a dit…

Pour les livres audios, j'ai du mal à les écouter chez moi sans rien faire.
Du coup, j'utilise certaines promenades pour avancer dedans ou alors lors de moments ne réclamant pas trop de concentration (lorsque je cuisine, quand je me prépare le matin...). J'ai notamment beaucoup avancer lorsque je travaillais 10h/jour dans les champs en Nouvelle-Zélande haha. Mais après plusieurs mois d'abonnement chez Audible, j'avoue que j'ai suspendu mon abonnement car j'ai moins l'occasion d'en écouter par rapport à il y a deux ans et le rythme ne suivait plus.
Par contre j'ai adoré écouté les Harry Potter lus par Stephen Fry !

Ness a dit…

J’ai peu consommé mais des indispensables se sont imposés : savons et huiles végétales pour le corps et traitement de l’eczéma arrivés aujourd’hui de chez sebio, qui est très transparent sur la gestion de leurs équipes en temps de covid. Et mon téléphone me lâche. J’ai tenu le plus longtemps possible (aussi parce que je hais l’obsolescence programmée et que j’ai essayé de vivre dans le déni) mais là, il est carrément animé d’une volonté propre et fait des trucs comme possédé par le démon. Je vais aussi acheter des chaussures à ma fille (changement de saison et de pointure) pour quand on ressortira un jour. Ma limite c’est l’exploitation des livreurs mal protégés.Je sais que certains petits commerces assurent eux même les livraisons. Pour la poste, c’est plus mitigé. Cadences réduites mais aucune protection pour le facteur qui a déposé le colis ce matin dans les mains de mon compagnon. Là je cogite parce que mon déni de mon besoin de téléphone a été jusqu’à ne pas en commander un nouveau moi-même (oui, je sais) et du coup j’ai pas réfléchi si j’avais besoin d’un autre truc en même temps pour limiter les colis. Et en fait oui, un clavier pour la tablette nous permettrait d’avoir un semi poste de travail de plus pour des tâches simples. Je vais y réfléchir... ha oui, on a loué la reine des neiges II (on fait jamais ça) et on a fait croire à notre fille qu’on allait regarder un docu sur la culture des carottes pour tenir la surprise jusqu’au bout. On a regardé ça sur l’ordi emmitouflé sous la couette dans le lit d’appoint du bureau. Meilleure dépense jusqu’à présent 😊

Pascale a dit…

Et bien pour le moment je n'ai quasiment rien dépensé... j'ai justement fait mes comptes ce matin, à peine 70€ de débit: quelques jeux en ligne pour mes ados (ils demandent la permission, me piquent ma CB, éventuellement mon smartphone pour récupérer le code par SMS et remettent le tout en place ^^), quelques produits chopés en parapharmacie en faisant mes courses, deux livres commandés sur Amazon le week-end précédant le confinement (et trop tard pour annuler) pour l'anniv' de mon compagnon fin mars... d'habitude, c'est 5 ou 6 fois plus (vêtements/chaussures des deux olibrius qui grandissent sans cesse, un tour chez Rougier&Plé pour ma fille, des livres pour moi...).
J'ai choisi de ne pas commander quoi que ce soit, il y aura des dépenses à faire plus tard!

A vrai dire, je n'ai besoin de rien et surtout envie de rien de particulier... et devoir sortir tous les 8 jours pour les courses alimentaires me stresse déjà assez!!

J'aimerai surtout pouvoir récupérer mes nouvelles lunettes (RDV ophtalmo le 11 mars, choix de la paire le 14 et magasin fermé le 16 ^^), je fatigue pas mal avec celles que j'ai, plus adaptées à ma vue.

Alice a dit…

De notre côté, trois livres achetés sur ma liseuse (merci pour tes recommandations ! j'ai fini un gentleman à Moscou et je suis dans l'espace d'un an : les voyageurs) et on vient de craquer pour un triangle de Pikler pour notre fille qui développe sa motricité...mais ce sont les seules dépenses non alimentaires. En revanche les dépenses alimentaires flambent : plus de marchés donc on s'est rabattu sur une épicerie fine qui a des produits extra mais pas donnés pour ma campagne bourguignonne...et c'est vrai qu'on se fait plaisir...
J'adorerai acheter une illustration à Anne Montel mais je ne suis pas assez réactive :)
Merci en tout cas pour tes articles, c'est toujours un vrai plaisir quand mon RSS feed reader m'annonce un nouvel article sur ton blog !

Gasparde a dit…

Mon plus gros achat a été un casque antibruit pour pouvoir travailler et prendre des appels tranquillement, ainsi que de pouvoir éviter le JT. Sinon, j'ai passé deux commandes "non nécessaires" pour remonter le moral des troupes. (moi et mon cerveau). J'ai envie d'un livre papier, mais il n'y a qu'Amazon qui livre dans mon coin et je préfère ne pas passer par eux...

M'dame Jo a dit…

J'ai mauvaise conscience de commander des trucs et surcharger les services de livraison divers, donc je me retiens... J'ai tout de même commandé depuis mi-mars : un support pour poser le laptop sur les genoux, une bande élastique Blackroll pour la gym qui n'est toujours pas arrivée et une machine à café parce que la notre est morte.

Maintenant que je l'écris, je me dis que c'est pas très fun tout ça...

M'dame Jo a dit…

(Pis sinon à manger, bien sûr. Ça prend encore plus de place que d'habitude !)

Méghane a dit…

D'habitude, nos sorties au resto et nos billets de train pour voir la famille représentent l'essentiel de nos dépenses non essentielles, avec mon amoureux. Bilan de ce premier mois de confinement : moins de 400€ dépensés pour deux (courses alimentaires + 1 jeu vidéo).

Nous avions pris l'habitude de ne pas acheter de viande, car celle mangée au restaurant nous suffisait. Au bout d'un mois sans, ça ne me manque pas vraiment, bizarrement. Je pense en acheter bientôt, cependant, pour soutenir les éleveurs locaux. N'ayant pas l'intention de devenir végétarienne, cela m'ennuierait que d'ici quelques années, nous n'ayons plus que de la viande importée.

Les deux seules choses que j'aimerais vraiment acheter, si ça ne faisait pas inutilement travailler toute la chaîne d'approvisionnement ce sont: un crayon 4B et des plantes/graines pour mon balcon :)

Les artistes du Watercolor Summit font de très belles illustrations (merci pour la découverte !), mais 3 ateliers sur les 5 de Mai utilisent de la gouache. Et c'est "un peu" cher, aussi ^^'

Marieatoutprix a dit…

Nous avons essentiellement acheté de quoi créer un potager et des plantes pour notre jardin. Ce qui a représenté au final une belle somme mais qui sera rentable sur plusieurs années.
Nous avons également acheté un jeux de société à chacune de nos filles et on apprécie de jouer tous ensemble. Enfin nos dépenses de nourriture ont explosé, matin, midi,goûter et soir à 4... Glups. Mais maintenant je sais faire du yop maison...
Nous venons d apprendre qu un des restaurants de notre petite ville fait des livraisons. Donc je pense que nous passerons commande pour avoir un repas qui change et les aider

Allie a dit…

Je suis extrêmement jalouse de ce lego et dans ma grande bonté, je me dévoue pour t'en débarrasser si tu ne lui trouves pas de place dans ton appartement.

Sinon de mon côté, quelques achats pour soutenir des petites marques que j'apprécie (des chocolats et quelques produits de beauté qui seront livrés post-confinement), pas mal de livres numériques (chez Amazon, c'est mal), plus un don à une cagnotte pour soutenir les réfugiés mineurs isolés. En croisant les doigts pour que ma facture de mai me soit payée en temps et en heure ^^

Leyciaan a dit…

Quand ils ont annoncé que les écoles fermaient (le jeudi) j'ai filé le vendredi matin chez Decathlon acheter un trampoline et un parcours d'équilibre et deux autres trucs pour que le gnome à l'énergie débordante puisse se dépenser. Le trampoline sauve notre confinement, c'est le meilleur achat de ma vie.

J'ai commandé du matériel pour le gnome comme des feutres...

J'ai passé une commande à la Fnac pour recevoir des jeux de société pour le gnome. D'habitude on se fournit en brocante mais là elles sont annulées et ses jeux n’étaient plus adaptés à ses compétences. Je ne le regrette pas. On passe des super moments ensemble grâce à cela.

Enfin à l'annonce du confinement j'ai commander des livres à l'association Lire c'est partir, ça fait plus d'un mois, je ne les ai toujours pas reçu, la poste ne fonctionnant pas par chez moi du coup je le regrette.


Steguirou a dit…

Pour l'instant, nos dépenses se limitent essentiellement à la nourriture. Avec un extra legos pendant les courses pour l'anniversaire confiné de notre petit garçon de 6 ans. Et un ebook. J'avais un petit stock de livres audios empruntés à la bibliothèque, que j'écoute en cuisinant ou en dessinant. Pour la suite, ce sera probablement de quoi compléter les garde robes des enfants, surtout les chaussures devenues trop petites.

ARMALITE a dit…

@tylwithes: J'arrive absolument pas à faire deux trucs en même temps. Si j'écoute un livre audio en faisant du puzzle, je ne l'entends pas - ou je n'avance pas sur mon puzzle. Du coup, ça n'aurait d'intérêt que si je prenais beaucoup les transports en commun, mettons, mais ce n'est pas le cas.
@Ness: Chez nous, le livreur de la Poste a enfin un masque depuis cette semaine. Bon cela dit, il le porte autour du cou où il doit être à peu près aussi efficace qu'un casque de moto au coude d'un jeune en scooter....
@Pascale: Je compatis, moi aussi j'avais été faire un devis pour mes premiers verres progressifs la veille de la fermeture des commerces!
@Alice: Super, je suis toujours ravie que mes recommandations lecture servent à quelque chose!
@Méghane: En fait, c'est justement les ateliers gouache qui m'intéressent, et on en trouve très peu... Mais tu as raison, c'est hyper cher.