jeudi 23 avril 2020

"Bordeterre" (Julia Thévenot)


Alors qu'ils courent après leur chien Pégase, Inès, petite teigne de 12 ans, et Tristan, son grand frère autiste amateur de mots croisés, basculent dans un monde parallèle nommé Bordeterre. Là, les nouveaux venus sont des êtres transparents qui occupent le bas de la hiérarchie sociale et servent de gibier aux nobles. Chanter est interdit sauf dérogation, et l'économie locale est basée sur le quartz qu'il faut aller pêcher au fond d'un lac inquiétant.

Manifestant des dispositions pour cette activité, Inès est recueillie par Philadelphe de Saint-Esprit, le beau Capitaine de la Garde qui l'a prise pour un garçon et rebaptisée Ignace. De son côté, Tristan se lie d'amitié avec Alma, une jeune révolutionnaire fraîchement sortie de prison qui vit dans un camping-car tracté par des poules...

La première chose qu'on se dit en plongeant dans cet épais roman de fantasy jeunesse, c'est que Christelle Dabos a fait des émules. Le style de Julia Thévenot m'a tout de suite paru très influencé par l'autrice de "La passe-miroir", au bon sens du terme et dans une version un peu plus "parlée". Si son univers est moins foisonnant que les Arches, son intrigue a le mérite d'être plus facile à suivre.

Les héros ont de la personnalité sans être caricaturaux, bien que leur nombre empêche d'en développer certains autant qu'on pourrait le souhaiter. Autre gros point positif à mes yeux: l'histoire pas du tout gentillette, qui mélange aventure, romance et critique sociale, est bouclée en un seul tome - alléluiah! Même la fin m'a plu pour son côté ouvert. Bref, si vous cherchez à vous perdre dans les pages d'un livre hautement divertissant qui vous fera oublier la réalité l'espace de quelques heures, "Bordeterre" me paraît un excellent choix. 

Pour les Bruxellois, la librairie Flagey a cet ouvrage en stock et livre les commandes sur Ixelles et environs à partir de 50€. Contactez-les sur leur page Facebook ou au 02 649 02 11. Ailleurs en Belgique, retrouvez ici les initiatives de vos libraires locaux. 

2 commentaires:

Clarisse a dit…

Merci pour le conseil, il me donne vraiment envie de le lire !
Je patienterai jusqu'à la réouverture des librairies, mais hop sur ma liste !

Agnès a dit…

Comme dit dans un commentaire précédent, je souhaitais le lire car on l'a dans la librairie où je travaille mais le temps me manque.
Dès que la librairie rouvrira (on prend une semaine de congés bien méritée), je me jetterais dessus !
Merci encore pour toutes vos critiques :)