dimanche 15 mars 2020

La semaine en bref #114




Lundi:
Je craque et, à titre d'auto-cadeau d'anniversaire un poil en avance, je m'offre une deuxième toile de Jurij Frey. Si je plisse un peu les yeux, cette fille assise face à la mer, ça pourrait être moi...
 Chouchou a fait nuit blanche pour réparer le site d'un de ses clients. Je ne sais pas comment il tient; moi, je ne pense pas que j'arriverais à être efficace dans ces conditions.
 Une copine qui en a pas mal bavé est enceinte de 5 mois. Je suis ravie pour elle - et très envieuse de l'optimisme de tous les gens qui continuent à faire des enfants alors que l'humanité me semble promise à sa perte dans le demi-siècle à venir.

Mardi:
★ Jusqu'ici, je me disais "Quoi qu'il arrive, tant qu'on n'est pas malades et que notre avion n'est pas annulé, on partira en Ecosse comme prévu". Avec le confinement total de l'Italie, je commence à me résigner à l'idée qu'il va falloir reporter notre voyage - et perdre tout l'argent déjà versé - et ne pas marquer les 50 ans de Chouchou sur l'île de Skye comme j'en rêvais depuis 2 ans. 
★ Je pensais que le 3ème épisode de "Dispatches from elsewhere", consacré au personnage que je trouve le moins intéressant, allait m'ennuyer, et puis pas du tout. Non seulement il m'a émue, mais il m'a inspiré plus d'indulgence envers ma mère. 
★ Juste après, je chiale sur la fin de "In Five Years", qui n'était pas du tout le bouquin que je m'attendais à lire. C'est rare qu'une autrice arrive à me surprendre à ce point sans me décevoir. 

Mercredi:
★ Avant-hier, j'ai fini le stock de chocolat qu'une copine suisse m'avait envoyé en échange du tablier brodé offert par ma belle-mère en cadeau de Noël. Aujourd'hui, une copine belge qui part visiter l'usine Cailler propose gentiment de me rapporter quelques tablettes. Coïncidence? Je ne pense pas. De toute évidence, l'univers estime que je mérite un approvisionnement régulier du meilleur chocolat du monde. 
★ Au Takumi Jourdan ce midi, le couple d'expatriés britanniques assis à la table voisine argumente en faveur d'une absence totale de réaction face au Covid-19. Economiquement, s'écrient-ils d'une voix très forte, ça n'a aucun sens de gaspiller autant de fric pour sauver 2% de gens de toute façon si fragiles qu'ils ne tarderont pas à casser leur pipe pour une autre raison. Je voudrais leur vomir sur les pompes, mais je n'ai rien avalé depuis hier soir.

Jeudi:
★ Brussels Airlines m'envoie un mail pour me dire que notre vol Bruxelles-Edimbourg du 19 avril est annulé, et que nous sommes reportés sur un autre vol qui part plus tôt dans la journée. Ce qui ne me dérange absolument pas si nous arrivons à partir, et qui dans le cas contraire (nettement plus probable à ce stade...) me permettra de me faire rembourser nos billets - donc de limiter les dégâts financiers d'une annulation de notre voyage que je préparais avec beaucoup d'amour et presque autant d'argent depuis 2 ans, putaiiiiiiiiiiiiin je suis grave dégoûtée.
★ Tandis que le gouvernement français ferme les écoles avec 3 jours de retard sur l'Italie, maintient les municipales et ne donne aucune consigne aux restos ni aux magasins, la Belgique, bien que moins touchée proportionnellement, prend des mesures de confinement à partir de demain soir minuit. Fermeture des écoles, mais aussi des restos et des bars jusqu'à nouvel ordre, et désormais, les commerces non-essentiels ne seront ouverts que les jours de semaine. Je ne sais plus trop ce que j'attends pour emménager définitivement ici.

Vendredi:
★ En temps normal, nous faisons nos courses le samedi matin. Après les annonces d'hier, nous avons décidé de les avancer d'un jour. Quand nous arrivons au Delhaize vers 10h15, il ne reste plus une seule carotte ni une seule boîte d'oeufs, plus un seul rouleau de PQ ou de Sopalin, plus un seul paquet de pâtes ou une seule conserve de tomates. On dirait que le pays est entré en guerre.
★ L'après-midi, je file faire quelques dernières emplettes dans le centre. Voyant qu'il n'y a presque personne chez Polette, j'entre pour voir si je ne trouverais pas une monture à mon goût. Je demande à la vendeuse si la Pauline conviendrait pour des verres progressifs; elle me répond qu'elle est un peu haute et qu'il vaudrait mieux choisir un autre modèle; je fais valoir que j'ai le visage très large et que c'est la seule du magasin qui me va. Un quinqua en train de remplir sa commande lance: "Pas du tout, je suis sûr que tout vous sied à merveille". Moins d'une minute plus tard, un jeune métrosexuel tombe en arrêt devant moi et s'exclame: "J'adôôôre vos sourcils". De toute évidence, ces gens ont fumé beaucoup trop de beuh pour pallier leur angoisse.
★ J'ai dû faire la recette de Tropismes à moi toute seule aujourd'hui. En PQ et en pâtes, on n'a qu'une ou deux semaines de réserve; en lecture, par contre, j'ai de quoi tenir jusqu'à l'été. "Ah, je vois qu'il y en a pour toute la famille", commente le vendeur en scannant un album illustré pour enfants, un roman ado  et trois romans d'autrices de blanche que j'adore. Bonjour, je suis une famille à moi toute seule.
★ J'ai un nouvel amour: la crème pour les mains pamplemousse-rhubarbe de Pierre Hermé pour l'Occitane. Texture fondante et pas grasse du tout, odeur divine. Avec ma chance, c'est probablement une édition limitée que je ne retrouverai jamais.

Samedi:
★ Je passe la première moitié de la soirée à regarder "Knives out" avec Chouchou. Comme promis, c'est un excellent whodunit avec une chouette esthétique, de très bons acteurs et un ton grinçant à souhait.
★ Je passe la seconde moitié de la soirée à lutter contre les prémices d'une attaque de panique. Heureusement, en l'espace de 12 ans, je me suis constitué une sacrée trousse à outils. Aujourd'hui, ce sera un combo Xanax-cohérence cardiaque-lettres magiques tracées sur ma tête par Chouchou. Du moment que ça marche, hein.

Dimanche:
En triant le contenu de nos placards à épicerie, j'élimine un fond de paquet de panko périmé depuis 2010. Je pense détenir un record, mais cinq minutes après, je tombe sur un flacon de sauce d'huître avec une DLC à mai 2007. Voyons le bon côté des choses: d'ici la fin de la pandémie, nos apparts n'auront jamais été aussi propres et bien rangés! (Enfin, pour ceux d'entre nous qui n'ont pas de jeunes enfants.)
★ Pour se changer les idées, ce soir, on revoit "Le voyage de Chihiro". J'avais oublié toute une partie film, et contrairement à beaucoup d'autres, il m'éblouit autant voire davantage la deuxième fois.
★ Histoire de garder le moral pendant les semaines à venir, je lance sur Instagram un challenge appelé "Chroniques du confinement", visant à faire chaque jour un truc utile, un truc fun et un truc bon pour la santé physique ou mentale. Si le coeur vous en dit...

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour,

Si tu as réservé tes logements pour l'Ecosse sur airbnb,tu peux les annuler en disant que c'est à cause du COVID-19 et ils contactent le propriétaire pour lui demander s'ils acceptent de te rembourser intégralement, quelles que soient tes conditions d'annulation.

Ness a dit…

La crème pour les mains : Je pensais que c’était une édition limitée il y a trois ans déjà. Mais d’après ce que tu dis, elle est revenue en magasin 🙌