lundi 2 mars 2020

La semaine en bref #112




Lundi:
 La récap hebdomadaire publiée ce matin est mon 6000ème billet disponible sur le blog. Ahouiquandmême.
Tiens, les Knees to Chin ont élargi leur carte et proposent désormais des baos honorables, ainsi que des salades de nouilles de riz franchement délicieuses. Surtout celle à l'aubergine teriyaki.
 "Quand tu angoisses, tu accélères; quand j'angoisse, je freine". Chouchou vient de résumer en une phrase la différence fondamentale entre nos anxiétés respectives.

Mardi:
 Dans le métro, la dame assise à côté de moi s'écrie: "J'adore votre tenue! Et croyez-moi, je suis super difficile!" Je porte ma robe longue écossaise Cora Kemperman (RIP), un manteau militaire kaki H&M vieux comme Hérode et un petit cartable brun Paul Marius. Comme quoi, y'a pas forcément besoin de se casser la tête.
 Suis-je une vieille conne de penser que les parents de jeunes enfants qui les laissent regarder des vidéos avec le son pendant un long voyage en train achètent leur tranquillité en faisant chier tout le reste du wagon?
 Ma voisine a perdu un deuxième fils il y a dix jours. Je suis affreusement désolée pour elle. Même quand ils meurent à un âge raisonnable (ici, plus de 70 ans), ça doit être terrible de survivre à ses propres enfants.
★ Tout va bien chez moi, et l'Urssaf Limousin a pris en compte mes deux demandes de rectification - hourra! Je peux donc consacrer l'intégralité de mon Quotient de Flipage à craindre que des mesures de confinement ou une fermeture des frontières due au coronavirus ne foutent en l'air nos prochaines vacances. Pas de répit pour les anxieux chroniques - jamais.

Mercredi:
★ Comme j'ai été super productive aujourd'hui tant sur le plan des corvées que sur celui du boulot, je commence le puzzle Wasgij "20ème anniversaire" en regardant l'intégralité de "I am not okay with this". J'aime beaucoup les personnages du copain et du petit frère. Sinon, moui bon bof.

Jeudi:
★ Je me rends dans la plus grande agence toulonnaise de ma banque afin de louer un coffre-fort où ranger mes papiers importants. Une guichetière aimable comme une porte de pénitencier m'informe que n'étant pas cliente chez eux, je n'y ai pas droit. Je me déclare prête à ouvrir un compte supplémentaire juste pour payer la location (mon compte actuel est chez leur agence en ligne, vachement plus pratique pour moi). Elle me répond que ça ne marche pas comme ça, que je n'ai pas le droit de multiplier les comptes courants et que pour m'en ouvrir un chez eux, ils exigeront la domiciliation de mes revenus. Pardon? Du coup, si on est étudiant, en recherche d'emploi, parent au foyer ou juste pas salarié, on se passe de compte bancaire?
★ Je vais calmer mes nerfs au Chantilly avec le premier tome de la nouvelle série de Yuhki Kamatani, une crêpe sucre-citron et un Thé à l'Opéra. Mais je n'accroche pas au manga, et je ne suis pas assez chaudement vêtue pour la météo. Au bout d'une heure, je me dépêche de regagner la gare sous la pluie. 

Vendredi:
★ Après quelques mois de paiements à l'heure, voire un chouïa en avance, février se termine sans que j'aie reçu aucun des trois virements que j'attendais. Heureusement que j'ai reconstitué ma trésorerie pendant le second trimestre 2019...
★ Flûte, on dirait bien que mon four est cassé. Certes, je l'ai eu en même temps que l'appartement, ce qui lui aurait fait l'âge de passer le bac de français en juin, mais il a si peu servi que je n'aurai jamais eu à le nettoyer.
★ Je brûle d'une rage mal contenue en regardant Adèle Haenel quitter la salle Pleyel après l'attribution du César du meilleur réalisateur à Polanski. Ce prix, ce n'est même pas une pseudo-séparation entre l'homme le violeur et l'artiste: c'est un crachat dans la gueules des féministes. Dont Fanny Ardant et Sandrine Kiberlain ne font visiblement pas partie, c'est bien noté. 

Samedi:
★ Je voulais voir Kiki cet après-midi, mais à cause de travaux sur ma ligne, je n'ai pas de TER. J'avais acheté 10 trajets Toulon-Monpatelin avant le début de la grève; j'aurai royalement réussi à en utiliser 3 avant la date d'expiration.
★ Et maintenant, recours au 49.3 pour faire passer la foutue réforme des retraites dont personne ne veut hormis LREM. "Quand on voit l'ambiance des 29 février, on comprend qu'ils en aient mis qu'un tous les 4 ans", commente quelqu'un sur Twitter. De fait. Vous voyez la démocratie s'éloigner jusqu'à n'être plus qu'un point minuscule à l'horizon?
★ La vidéo de mon projet 1 sec de février est ici, et celle de Chouchou, .

Dimanche:
★ Je crée un compte Instagram à part pour revendre mes chaussures, vêtements et sacs à main jamais ou peu portés. Instagram le lie à mon compte Le rose et le noir sans me demander de choisir un mot de passe. Puis, lorsque je veux m'y connecter pour publier mes premières annonces, il me réclame de taper le mot de passe que je n'ai jamais choisi.
★ Chouchou, appelé en renfort, doit déployer des trésors d'ingéniosité pour résoudre le problème. Je m'étonne: "Comment font les gens qui n'ont pas quelqu'un de calé sous la main?". "Ils envoient un message au support, qui leur répond trois semaines plus tard: ah bon, ce bug existe toujours?" m'explique placidement Chouchou (17 ans dans le support informatique à son actif).
★ A lire absolument: la tribune coup de poing de Virginie Despentes sur Adèle et les César, dans Libé.

1 commentaire:

Unknown a dit…

Waouh, quelle claque ce discours !
Bravo à elle et merci a toi pour le lien.
Je vais transmettre à mes filles.
Bonne journée quand même ....
Sophie