lundi 30 décembre 2019

La semaine en bref #103




Lundi:
Pour positiver une journée plutôt ratée à Rotterdam, je dirais que nous avons quelques bonnes photos, plus de 16 000 pas au compteur et aucun problème de train à déplorer.
 A la Gare du Midi, un gamin de 13 ou 14 ans, très pâle et visiblement mal nourri, me demande si j'ai une pièce pour lui. Sachant mon porte-monnaie vide, je marmonne "Désolée" en détournant les yeux. Cinquante mètres plus loin, je me souviens qu'il me reste un billet de 5 euros dans une poche. Je reviens sur mes pas, mais le gamin a disparu. Son visage me hante toute la nuit. 

Mardi:
★ Comme d'habitude les soirs de réveillon de Noël, c'est la grosse déprime malgré les petits choux de Chouconut (Montblanc, tarte Tatin, yuzu meringué) et le très sympathique "Klaus" sur Netflix. 

Mercredi:
★ Je me force à appeler ma mère, qui fait comme si de rien n'était, et raccroche le moral totalement flingué après 38 mn au téléphone avec ma soeur. Finalement, c'est ma faute: si je voulais une famille, je n'avais qu'à en créer une. Compter sur celle dont je viens, c'était un peu la solution de facilité. Et oui, je sais qu'il y a des nullipares qui arrivent à rester proches de leur famille d'origine - mais de toute évidence, ça n'est pas mon cas. Tirer un trait sur cette idée à laquelle je m'accroche en vain depuis la mort de mon père me permettra peut-être de passer enfin à autre chose. 

Jeudi:
★ Après avoir attendu 5 ans pour me plonger enfin dans "The Goldfinch" de Donna Tartt, je dois me rendre à l'évidence: l'autrice écrit toujours fabuleusement bien, mais comme dans son roman précédent "The Little Friend", l'histoire m'ennuie à mourir. J'abandonne après 130 pages. 

Vendredi:
★ L'affaire Matzneff: super, ça faisait au moins 3 jours que l'actualité ne m'avait pas donné violemment envie de vomir, et il ne faudrait surtout pas que je perde l'habitude. 

Samedi:
★ Passage chez Pêle-Mêle pour finir de vider la tonne de bouquins, de CD et de DVD dont Chouchou a décidé de se débarrasser, plus un petit sac de trucs à moi. Le vendeur feuillette mes trois tomes de "KakushiGoto" avec un air soupçonneux. "Ce sont des services de presse, non? Visiblement, ils n'ont jamais été lus." Si, par une personne soigneuse (qui, accessoirement, a acheté ces mangas de ses propres deniers). Bordel, mais comment les autres gens traitent-ils leurs livres pour que j'aie droit à la même remarque chaque  fois que j'apporte les miens à une bouquinerie?
★ J'avais eu toutes les peines du monde à finir le premier bouquin de la série et étais restée de marbre devant le film qui en avait été tiré. Pourquoi ai-je eu envie de tester la série tirée de "His Dark Materials"? Comme si Lyra allait subitement cesser d'être l'héroïne la plus tête-à-claques de la littérature jeunesse! (Spoiler: non.)

Dimanche:
★ Je mets à profit mon dernier jour de congé avant mi-avril (bouhouhou...) pour trier ma penderie d'hiver. Apparemment, mes collants se sont reproduits derrière mon dos. Même après avoir jeté les bas autofixants et les collants chair que je ne porterai plus jamais, il m'en reste 45 paires sans compter les pantys d'été.
★ Quand je vois l'infâme bazar provoqué par le transfert à l'URSSAF Limousin de la gestion des cotisations sociales des artistes-auteurs, je me félicite une fois de plus d'avoir basculé du BNC vers la déclaration en traitements et salaires. Ca ne veut pas dire que je n'aurai pas d'ennuis, mais j'en aurai probablement moins, et plus tard.
★ Test de la recette de shortbreads salés de Nigella Lawson - en français sur le blog de Madeleine Miranda. Ils sont pleins de parmesan (auquel je n'ai pas droit) et de farine blanche (à laquelle Chouchou n'a pas droit). Si nous ne réapparaissons pas dans le courant de la semaine, ce sont les biscuits qui ont fait le coup.

11 commentaires:

Elmaya a dit…

Vous êtes beaux tous les deux ! (Et sans ironie, je préfère préciser) :-)

Et pour Donna Tart, c’est exactement mon avis aussi, je croyais être la seule...

Cécile de Brest a dit…

Ah, j'ai beaucoup aimé le Donna Tart, moi...mais comme on me dit toujours que j'ai des goûts très bizarres en littérature, ceci explique peut-être cela.

ARMALITE a dit…

@Elmaya: Merci! (On essaye d'être rigolos et si on y arrive c'est déjà pas si mal).
@Cécile de Brest: Le livre ayant assez bien marché pour être adapté au cinéma, je doute que tu sois seule sur ce coup-là!

Anneso a dit…

@ Cécile de Brest: non, non tu n'as pas des goûts bizarres, moi aussi j'ai adoré "Le Chardonneret" ( mais moins "Le maître des illusions").

Anneso a dit…

En revanche le film est à chier !

Maïko a dit…

J'ai une amie qui n'a plus droit à la farine blanche non plus et elle remplace par de la farine de petit épeautre apparemment ça fonctionne bien (si ça peut servir)

Ness a dit…

Trop chouette la photo.
Témoignage de l’autre côté de la barrière : l’absence de liens familiaux satisfaisants et de proches encore vivants est encore plus criante quand tu te reproduis. Donc, argument invalide.
Et les shortbreads au parmesan, c’est un peu mes deux passions réunies, faut absolument que j’en fabrique.

ARMALITE a dit…

@Maïko: Oui, on est en train de tester divers substituts! Heureusement, on trouve des alternatives facilement de nos jours.

Anonyme a dit…

"Finalement, c'est ma faute: si je voulais une famille, je n'avais qu'à en créer une. Compter sur celle dont je viens, c'était un peu la solution de facilité."
Outch... Câlin ?

Mélusine

Elmaya a dit…

Puisqu’il est un peu question de lecture... je recommande «  Circé » de Madeline Miller, que je viens juste de refermer...

Clarisse a dit…

Je propose de créer l'amicale de ceux qui ne cassent pas la tranche des livres en les lisant - sivouplé merci ^^