mardi 31 décembre 2019

2019 dans le rétro




Janvier: Un samedi en amoureux à Liège pour bruncher dans un salon de thé Alice au pays des merveilles et voir l'expo Génération 80. Pas payée depuis mi-novembre, je suis forcée de me mettre en mode restrictions économiques sévères; je passe le reste du mois à bosser et à faire du yoga avec le challenge Dedicate d'Adriene, dans lequel j'entraîne pas mal de lectrices. 


Février: J'ai reçu mes virements en retard; du coup je me lâche en organisant nos prochaines escapades. Passage décevant à l'inauguration de la Foire du Livre de Bruxelles où Gasparde présente son premier roman co-écrit avec Mlle Mars. Après 18 mois de PMA et de nombreux allers-retours à Barcelone, Junior est enceinte. Nous jubilons devant "Russian doll" et "The Umbrella Academy". 

Mars: Coup de foudre pour l'hôtel 1898 The Post, à Gand. Un escape game spectaculaire dans la Maison Blanche. Catastrophe: le producteur du You Zi Hua Cha cesse l'exportation vers l'Europe. Mon ophtalmo m'annonce qu'elle prend sa retraite, et ça nous fait pleurer toutes les deux. Un week-end de pré-anniversaire à Toulouse. Chouchou et moi enchaînons avec un très beau deuxième séjour à Porto dans le plus chouette appart' Air BnB qu'on ait jamais loué.

Avril: Je découvre Marlen Haushofer à travers son singulier roman "Le mur invisible", et c'est une énorme claque. J'arrête L'Annexe et rapatrie mes critiques de livres sur Le rose et le noir. Une excursion à Ostende et Le Coq m'inspire un double pétage de plombs.

Mai: Ravie de mon nouveau fauteuil et du coin lecture ainsi aménagé dans mon bureau. De nouveau au chômage technique, je trompe mon angoisse en enchaînant les puzzles fantaisie et en faisant un passage éclair à Aix-en-Provence. La dernière saison très attendue de "Game of Thrones" se révèle... problématique. Le syndic a fait n'importe quoi, et l'intervention anti-fourmis est complètement à côté de la plaque. Bonheur de découvrir Munich, de revoir M & M et de visiter avec elles le château de Neuschwanstein dont je rêvais depuis si longtemps. 

Juin: Mon inactivité involontaire se prolongeant, je m'inscris sur Creative Bug et me mets à la gouache ainsi qu'au tissage pour occuper mes journées. Avant la fin de la semaine, j'ai récupéré du boulot. En début de semaine suivante, deux autres gros romans de fantasy YA me tombent dessus, et mon planning se retrouve bourré jusqu'à fin novembre. Mais avec tout ça, j'ai 14/9.5 de tension; mon généraliste me recommande d'arrêter le sel et le fromage. 

Juillet: Petit saut à Toulouse pour fêter les 18 ans et le bac d'Attila lors d'une belle soirée organisée en secret par ses parents. Enfin payée pour le boulot fait en avril, je m'offre une couverture lourde et troque mon vieil iPad de 2011 contre un iPad mini super-pratique. Le coeur brisé par les dix dernières minutes de la saison 4 de "Veronica Mars". Quelques jours parfaits à Tallinn me font un bien fou.

Août: Découverte du Comptoir Rodin qui devient mon nouveau QG. Une chouette journée à Anvers en pleine Gay Pride. Ma soeur emmène Darklulu à Grenoble afin qu'il y poursuive sa scolarité en sport-études. Fiat lux: l'électricité est enfin réparée dans ma cuisine. Par contre, les fourmis charpentières deviennent vraiment problématiques, ce qui m'occasionne deux semaines d'énormes angoisses. 

Septembre: Une séance photo au Grand Béguinage de Louvain. Deux trads que j'attendais et une autre tout à fait inopinée viennent remplir mon planning jusqu'à fin mars. De plus, ma copine M. est embauchée chez l'éditeur-que-je-pleure-d'avoir-perdu-comme-client: sur le plan pro, 2020 se présente plutôt bien. L'achat d'un canapé Ikea, très confortable et prolongé par une méridienne, nous promet un hiver de cocooning intense. Une autre journée à Anvers, cette fois avec Autre Moi et Vaness. 

Octobre: Pendant l'assemblée générale de copropriété, que j'appréhendais beaucoup, le vote d'une nouvelle intervention anti-fourmis me rend un peu de sérénité. 25 ans de carrière et environ 300 titres au compteur. Pour fêter nos 13 ans de couple, nous passons une semaine bien remplie à Vienne (où nous rencontrons Madeleine Miranda). Naissance de la fille de Junior, Victoire la bien nommée. 

Novembre: Trois épisodes méditerranéens en l'espace d'un mois sur Monpatelin - quel stress. Très amoindri physiquement depuis un an, Chouchou consulte un endocrinologue qui lui diagnostique un gros problème de foie. Je rencontre mon nouvel éditeur et ça se passe bien; en revanche, la soirée d'inauguration de Montreuil se révèle une fois de plus hyper crevante. 

Décembre: Enfin un lave-vaisselle à Monpatelin! A cause de la grève massive contre la réforme des retraites (que j'approuve de tout ♥︎), mes trains sont supprimés: je remonte à Bruxelles en avion pour la première fois depuis... 10 ans? Les fêtes de fin d'année me dépriment. Malgré une avalanche de boulot en dernière minute, nous passons une journée décevante à Rotterdam, suivie de près par une belle escapade à Gand

Aucun commentaire: