lundi 17 juin 2019

La semaine en bref #75




Lundi:
 Audrey Alwett me remercie pour ma critique de son dernier roman et la relie sur Twitter, ce qui me fait ultra plaisir. 
Discussion houleuse mais fructueuse sur la gestion des repas, LE point problématique de notre quotidien depuis 12 ans. Un moment difficile, mais de ceux qui font avancer le schmilblick.
 Dans la foulée, je décide d'investir dans une couverture lestée dès que j'aurai été payée pour mon boulot d'avril. J'y songe depuis des mois, et je suis de plus en plus convaincue que ça me ferait beaucoup de bien. 

Mardi:
 Mon colis est enfin arrivé chez Hot Fondue Pot! Je commençais à croire qu'il s'était perdu dans la toundra entre Bruxelles et Hong Kong. Me voilà soulagée, et également ravie de ne pas avoir mis à côté pour mon choix de tablettes Dolfin: offrir du chocolat à une Suissesse, c'était risqué, mais apparemment, elle adore les spéculoos et le caramel. 
 L'amie avec qui je devais déjeuner se décommande en milieu de matinée pour cause de "moral suicidé". Etant donné mon propre état d'esprit, je ne peux que me montrer compréhensive.
 Tiens: le terminus du 95 n'est plus à l'endroit habituel, en haut de la rue du Lombard. N'ayant toujours ni smartphone (ce qui est mon choix) ni pouvoirs magiques (ce qui ne l'est pas) pour localiser le nouveau terminus, je décide de rejoindre le trajet du 38. Dans la rue de Eperonniers, je tombe sur une adorable papeterie appelée Mofelito Paperito où je m'offre deux rouleaux de masking tape pour mon art journal. Comment résister aux illustrations d'Alain Grée?
 Au menu de ce soir, les derniers spätzle rapportés de Munich. Dommage, je n'ai pas vraiment eu le temps d'apprendre à maîtriser la préparation. Il faudra retourner en manger dans leur pays d'origine. 

Mercredi:
 J'ai passé une grande partie de la nuit à tourner pendant des heures dans la Fnac, une veille de réveillon de Noël, en cherchant désespérément des cadeaux pour 8 potes que je n'avais pas vu depuis près de 30 ans, sans la moindre idée de ce qu'ils avaient lu ou pas et de ce qui pouvait leur plaire ou pas. Ni même - horreur des horreurs - s'ils lisaient ou pas. Je me réveille nerveusement épuisée. 
 Les deux grands magasins de literie de Bruxelles ignorent ce qu'est une couverture lestée. "Nos fournisseurs ne nous ont jamais proposé ça." Sans doute parce que les fabricants ne font pas partie du circuit classique, mais est-ce une raison pour ignorer tout un segment de marché en pleine expansion? (J'ai des restes de Sup de Co qui traînent au fond de mon cerveau, c'est indéniable.) 

Jeudi:
 Geste citoyen du jour: me prononcer contre la privatisation des aéroports de Paris. Le formulaire officiel est ici. Attention, il est parfois compliqué de valider sa commune de vote - et le nombre à 5 chiffres qui lui est associé dans le menu déroulant n'est PAS le code postal mais le numéro INSEE. En cas de problème persistant, essayez de changer de navigateur.
 Malgré deux relances, je suis toujours sans nouvelles de l'éditeur qui m'avait promis un texte à traduire pour le début de cette semaine. Ne pas paniquer me demande des efforts titanesques. 

Vendredi:
 Je ne mettrai plus jamais ni ces Docs en cuir de Barbapapa roses, ni ces New Rock qui pèsent un kilo pièce mais me surélevaient de 15 cm. Je ne les ai presque pas portées: tentons de les revendre sur eBay.
 La voisine du dessous (celle qui ne croit pas à l'existence du tapage diurne, a des goûts musicaux de merde et ignore que les portes, particulièrement quand elles sont blindées et pèsent trois tonnes, se ferment au lieu de se claquer) a déposé sur notre paillasson une invitation au lancement de son service de traiteur... en précisant l'adresse où ça a lieu, mais pas le jour ni l'heure. Acte manqué?
 Sunalee et moi faisons l'ouverture du LIB pour leurs 3 ans. Dans le menu des best of maison, je pioche courageusement un La Belle Equipe, sorte de Basil Smash à l'absinthe. Pas mon préféré - ça m'apprendra à vouloir toujours tester de nouveaux trucs alors que j'aurais pu jouer la sécurité et prendre un Burning Passion que j'adore.
 (Passe devant un magasin, aperçoit un truc dans un coin de la vitrine) "Oh, un bol homard! (Fonce à l'intérieur de la boutique.) "Bonjourjevoudraislebolhomarddelavitrines'ilvousplaîtmerci." (Attend pendant que le vendeur récupère le bol et l'apporte à la caisse. Entend derrière elle la voix de sa copine qui l'a rejointe entre-temps.) "Euh, c'est pas plutôt une langouste?" ...Si. Damned.

Samedi:
 J'ouvre un oeil 8mn avant le début de la location Cambio. Près de moi, Chouchou tyrannise toujours la même province sur son iPad et n'a pas du tout percuté l'heure qu'il était. Un quart d'heure plus tard, une Fiat 500 crème dont seulement 50% des occupants sont douchés se dirige vers le Delhaize habituel.
 J'avais de grands projets pour cet après-midi. Je voulais voir la dernière expo du Centre Culturel Coréen, sauf qu'aujourd'hui, il y a un événement spécial sur la K-Beauty et seules les personnes munies d'une invitation peuvent entrer. Je voulais donner mon sang, mais La Croix-Rouge n'acceptait les inscriptions que jusqu'à 15h - bien que les machines soient toujours là et le personnel aussi. Non mais vas-y, Semaine de Merde, frustre-moi jusqu'au bout.
 ...Sans compter la météo qui joue avec mes nerfs: une minute il fait grand soleil et on crève de chaud, la minute d'après il pleut et on se pèle. Nous sommes le 15 juin, et je n'ai toujours pas osé enlever la couette sur notre lit. 

Dimanche:
 La lumière du jour me réveille vers 5h. Assaillie par des idées suicidaires, je ne parviens pas à me rendormir et finis par me lever même si j'ai très peu dormi, histoire de détourner l'attention de mon cerveau en lui filant un autre grain à moudre que mes angoisses. Du coup, l'après-midi me paraît trèèèès long, et je lutte pour ne pas m'endormir devant la saison 5 de "The Big Bang Theory". C'était une mauvaise semaine, et j'ai malheureusement peu d'espoir que la prochaine soit meilleure. 

6 commentaires:

Bretonne en mal de pluie a dit…

Bonjour, tu trouveras sur internet des patrons de couverture lestée à faire soi même. Vu ton niveau de couture tu n'auras probablement aucun problème et cela t'économiseras environ 80% du prix.

ARMALITE a dit…

@Bretonne: Euh il doit y avoir méprise sur mon niveau de couture, je ne sais même pas faire un ourlet...

MadeleineMiranda a dit…

Je croise les doigts pour que l'on t'envoie le texte à traduire cette semaine!

Je serai curieuse d'entendre ton avis sur les couvertures lestées. J'en ai entendu beaucoup de bien et je connais une ou deux personnes qui les ont cousu elles-mêmes. Sinon, je me demandais pourquoi la gestion de repas est-elle difficile? Pour notre part nous ne mangeons pas du tout la même chose (lui aime les repas à base de grandes portions de pâtes, pommes de terre, riz, frites, pain etc, n'aime pas la salade et ne mange pas de poisson...) donc c'est souvent un casse-tête pour cuisiner, notamment puisque j'évite les féculents. Nous avons finalement adopté un compromis: nous mangeons uniquement végétarien à la maison et il se charge de cuisiner ses féculents pour compléter ses repas.

Je te souhaite de passer une bonne semaine! Bises

Laurence a dit…

J'ai pour ma part acheté une couverture lestée en janvier aux US. De mémoire, je l'ai payée dans les 150 USD. J'en suis très satisfaite. Il ne faut pas en attendre des miracles non plus. Une couverture lestée ne vous garantit pas 8 heures de sommeil non stop avec 25% de sommeil profound...Mais cela aide à bien dormir et favorise l'endormissement je trouve.

Karine a dit…

Le chocolat Dolfin est effectivement délicieux ! MERCIIIII ! Il n'aura pas survécu très longtemps ! J'ai eu un petit crush sur son emballage en forme de paquet de tabac à rouler !

Et je vais commencer le bouquin tout soudain. Là je dois d'abord finir un livre en anglais pour un challenge littéraire qui me donne du fil à retordre (même s'il est excellent)!

ARMALITE a dit…

@Karine: Moi il me reste encore un masque pour me déguiser en tigre :-D