dimanche 2 juin 2019

La semaine en bref #73




Lundi:
C'est sympa de distribuer des guides pratiques à toutes les places des trains ICE, mais quand ma correspondance prévue ne figure pas dans la liste, ça me file juste un gros coup de stress.
 La cheffe de bord de notre deuxième train répète ses annonces en quatre langues après chaque arrêt et mange tellement ses syllabes qu'arrivée à Bruxelles, je n'ai toujours pas compris comment elle s'appelle. On dirait que son prénom commence par un F. Falbala? Fleubeuleu? Ftagh'nunu? Le mystère restera entier. 

Mardi:
 J'ai réclamé qu'on m'envoie ma nouvelle toile cirée par Mondial Relay, mais elle a été expédiée par la Poste. Chouchou a réclamé que les colis non-distribués pour cause d'absence soient déposés dans un Cubee, mais celui-ci nous attend quand même au guichet de la Poste la plus proche de chez nous. Vague impression d'uriner dans un instrument à cordes.
 65€ pour envoyer un colis de 500g à Hong Kong avec suivi. Bon, ben ça va être sans suivi et en croisant les doigts pour qu'il arrive quand même un jour chez Hot Fondue Pot.
 Pour la première fois de ma vie, je regrette de ne pas lire le néerlandais en constatant que cet alléchant récit de voyage n'est disponible en aucune langue que je comprends ne serait-ce que vaguement. Je me consolerai avec le site de l'auteur - en anglais.
 Dans le documentaire sur le tournage de la dernière saison de "Game of thrones", on entend "You want it darker" de Leonard Cohen et un remix tellement chelou de "This corrosion" des Sisters of Mercy que j'ai dû chantonner en fronçant les sourcils jusqu'au premier refrain avant d'identifier le morceau. 

Mercredi:
 La semaine dernière, une copine éditrice m'a parlé d'un texte qui aurait dû être rendu il y a déjà 16 mois (!), et pour lequel sa cheffe allait peut-être se décider à changer de traducteur. Je croisais les doigts très fort pour qu'il me revienne mais... mon collègue a promis qu'il aurait bientôt fini. Au moins, l'espoir de récupérer du boulot ces jours-ci m'aura permis de passer un bon séjour à Munich.
 Je suis tout de même assez découragée quand je descends chercher mon courrier et trouve dans ma boîte une grosse enveloppe en provenance de Hong Kong. En plus du bouquin dont nous avions parlé, Hot Fondue Pot m'a envoyé des Pocky au thé vert et trois masques coréens en forme d'animaux, DONT UNE LOUTRE. Parfois, sur internet, on se prend la lie de l'humanité en pleine face, et parfois, on tombe sur les gens les plus adorables du monde.
 La lecture de ce billet de blog sur l'autisme Asperger féminin me révèle l'existence de deux manifestations possibles dans laquelle je me reconnais à fond: l'absence d'identification à un genre et la tendance à couper brutalement les ponts. J'en rirais si ça ne me foutait pas autant les boules. 

Jeudi:
 "Joseph d'Arimathée aime la page Facebook de votre blog." J'attends maintenant Ponce Pilate de pied ferme. Qui sait, il aime peut-être les voyages et les escape games lui aussi.
 Damn: La Meute est fermée ce soir et ne l'a indiqué nulle part, ni sur les réseaux sociaux, ni même sur la porte du resto. Bon, ben ça va se finir au Black Sheep devant des burgers et un cidre pression. 

Vendredi:
 Je reçois un mail de Chine me demandant si je peux former 120 stagiaires au saut en parachute. Je me retiens de répondre que tout dépend de l'état dans lequel les stagiaires doivent être récupérés.
 Le midi, je rejoins Sophie-Grosquick à L'Osteria Bolognese, dont on lui a dit beaucoup de bien. Nous trouvons nos pâtes assez médiocres; en revanche, je m'émerveillerai toujours de notre inépuisable faculté à raconter des conneries même avec le moral dans les chaussettes. 
 Cerise sur le gâteau: elle m'a apporté deux de ses puzzles Wasgij dont le concept m'intriguait énormément. A peine rentrée chez moi après une brève visite chez Filigranes, j'attaque le premier. Deux heures rien que pour reconstituer le tour: je sens que je vais en baver. Mais c'est bien, ça m'occupera le cerveau. 
 Globalement fidèles au bouquin, si l'on excepte l'ajout de quelques personnages et la modernisation de certains détails, les deux premiers épisodes de "Good omens" ne me déçoivent pas.
 Ma soeur, David et Darklulu sont à Marseille ce week-end pour un tournoi de hockey. Ils m'envoient une photo en me demandant si je reconnais le resto où ils ont dîné. Non seulement ils passent à Toulon pendant que je n'y suis pas, mais ils mangent des pizzas napolitaines chez Marco, les fourbes!

Samedi:
 Péniblement levée à 10h avec l'énergie d'une huître bouillie, je passe ma journée à bouquiner et à avancer sur mon puzzle. C'est le problème avec l'oisiveté: moins on en fait, moins on a envie d'en faire. 

Dimanche:
 Le matin, je récure ma cuisine à fond et je fais une demi-heure d'abdos avec Adriene malgré les 30° qu'affiche le thermomètre. Du coup, l'après-midi, je vais glander chez Chouconut devant un délicieux thé glacé jasmin/framboise/rhubarbe.
 Premières sandales de l'année et zéro ampoule bien que j'aie négligé de mettre de la crème Nok. En ce moment, il n'y a pas de petites victoires.

7 commentaires:

Allie a dit…

16 mois ??! Je... que... QUOI ?!! Quand je pense que je me suis rongé les sangs en demandant deux jours de plus pour l'une de mes dernières traductions... Non mais sérieusement, comment ce type (si c'est bien un type) peut-il encore trouver du boulot ? Alors que moi, je cours après ! (et je sais que je ne suis pas la seule, je compatis à ton chômage technique.) Franchement, ça me dépasse.

Cloé a dit…

Mazette, il va vraiment falloir que je me penche sérieusement sur cette question de l'autisme ! Merci pour le lien vers l'article.
J'ai été diagnostiquée HP quand j'étais petite (pour sauter une classe). Et j'ai toujours eu des difficultés à côtoyer les autres et me faire accepter dans un groupe quand j'étais enfant.
Mon record dans un travail salarié est de 2 ans ^^, je coupe les ponts dès que je sens que la relation me pèse, et la maternité... disons que je regrette parfois d'être devenue mère. Cette nécessité de devoir faire passer tous les besoins de ma fille avant les miens est difficile à accepter. Ses loisirs m'ennuient profondément et je me force à les partager tout en pensant qu'à la place je pourrais lire un bon bouquin.
Bref, je te suis depuis quelques temps (années 😏) parce que j'aime ton humour et je me reconnais dans pas mal de choses.
Tu disais dernièrement ne pas vouloir te faire diagnostiquer, pour ma part je commence à m'interroger. Est-ce que ce serait juste une nouvelle étiquette ou alors une base pour savoir mieux me gérer ?

Sinon, je suis navrée que ça aille si mal dans le monde de la traduction. Est-ce comme pour la rédaction web et la course au moins cher quitte à passer par du off-shore ?

Bonne soirée,

Karine a dit…

Coucou ! 😊 Oh merciiii pour les gentils mots ! Contente si les pokys et les masques t’ont plu ! Je dois dire que les asiatiques sont super fortiches pour faire des trucs absolument adorables - mais les masques animaux gagnent la palme d’or !

Pour le paquet, il devrait sûrement arriver. J’ai aussi envoyé ton colis sans suivi (pour les mêmes raisons) et j’ai reçu à plusieurs reprises des paquets de France qui sont finalement bien arrivés.

Si tu décides d’accepter la proposition de formation des stagiaires au saut en parachute en Chine, profites-en pour faire une escale à HK, on ira manger des Dims Sums, haha !

ARMALITE a dit…

@Allie: en 25 ans de métier, j'ai eu du retard deux fois: 24h quand j'ai divorcé et suis partie m'installer aux USA du jour au lendemain, 48h à la mort de mon père. Je ne comprends pas comment les traducteurs chroniquement en retard arrivent encore à avoir du boulot dans les conjoncture actuelle.
@Cloé: c'est un problème complexe. Disons qu'en ce moment, les éditeurs préfèrent publier davantage d'auteurs français car ça représente un investissement moindre à amortir. Alors que les traducteurs d'édition, eux, sont de plus en plus nombreux à tenter d'en vivre malgré des conditions qui se dégradent depuis une dizaine d'années (tarifs stagnants voire en baisse, hausse ahurissante des cotisations sociales...)
@Karine: vu comment j'ai apprécié mon premier passage, je doute de retourner un jour à HK ^_^' On a plus de chances de se croiser en Suisse pour une fondue :-D

Méghane a dit…

Mmh, je ne sais pas si je suis asperger, mais je présente pas mal des charactéristiques qui sont décrites (et malheureusement, pas la partie "arriver à jouer un morceau après l'avoir entendu une seule fois).

Je n'ai jamais "coupé les ponts" de façon nette comme elle le décrit (façon "ghosting"). En revanche, à de rares exceptions près, les gens ne me manquent pas quand je cesse de les fréquenter. Quand je quitte une ville, je n'éprouve pas le besoin de rester en contact. Cela ne me dérangerait pas non plus de les recontacter totalement à l'improviste, mais je sais que certains le prendraient mal...

ARMALITE a dit…

@Méghane: Ce sont des caractéristiques que beaucoup de gens neurotypiques doivent partager. Tout est une question de cumul et de degré...

Méghane a dit…

Oui, certainement. Les seuls points que je ne coche pas sur cette liste sont "stéréotypies" et "mutisme". Pour les autres, ils ne sont pas handicapants au point vouloir en finir avec la vie, alors ça va - du moins pour moi, pour mes proches probablement moins. Même les phases de "temper meltdowns" (j'appelle ça "être dans le creux de la vague") finissent toujours par passer, alors je m'accroche.

Par contre, la phobie du bruit et le besoin de solitude me freinent réellement au quotidien. J'étais à un cheveu de quitter mon job parce que je ne supportais plus de travailler en open space. C'est inconfortable pour la plupart des gens ; moi ça me donnait envie de pleurer chaque soir en rentrant chez moi. Maintenant que je suis en télétravail une bonne partie du mois, ça va bien mieux.

En fait, j'aimerais bien pouvoir être diagnostiquée "autiste/Asperger" (ou n'importe quoi d'autre), non pas pour avoir une étiquette, mais pour savoir si je suis réellement câblée comme ça, sans aucun espoir de changer. L'autre option, c'est que je suis simplement faible psychologiquement, égoïste, insensible et asociale, mais que je pourrais m'améliorer en faisant suffisamment d'efforts. Pas sûre de savoir ce que je préfèrerais :)