jeudi 30 mai 2019

[MUNICH] Mes coups de ♥︎




En décidant d'aller y passer quelques jours, nous n'attendions pas grand-chose de Munich elle-même: nous voulions avant tout rendre visite à nos amies M & M, et en profiter pour voir le château de Neuschwanstein qui figurait sur ma bucket list depuis des années. Nous avons été très agréablement surpris par celle que les autochtones appellent "la ville italienne la plus au nord". Certes, nous avons bénéficié d'un bel ensoleillement, mais il paraît que c'est monnaie assez courante dans le coin. Nous ne nous attendions pas à la gaieté des façades colorées et à la verdure omniprésente qui font des promenades à pied un vrai bonheur. Munich a l'air d'un endroit où la vie est douce. Ce n'est pas mon plus gros coup de coeur en tant que destination touristique (mais nous y avons sans doute fait trop peu de choses pour juger...); en revanche, c'est certainement une ville où ça ne me dérangerait pas d'habiter. 

Ce que j'ai préféré et que je recommande:
- Les biergarten, évidemment. Des tables communales entourées de snacks et de buvettes, où tout le monde vient boire ou manger à l'ombre des marronniers. Il y en a partout; c'est délicieusement convivial et bon enfant.
- Le schorle: Boisson composée de 50% de jus de fruits (le plus courant: la pomme; le plus typique: la rhubarbe) et 50% d'eau gazeuse très peu salée, ce qui donne un résultat rafraîchissant et pas trop sucré. Parfait pour nous qui n'aimons pas la bière!
- Le Viktualienmarkt: Un grand marché alimentaire en plein air qui se tient tous les matins jusque vers 14h en plein centre-ville. Ne pas rater l'étonnant stand de champignons séchés. C'est l'endroit idéal pour faire provision de fromage ou de schnapps, et grignoter un cookie géant décoré. 
- Rischart: cette mini-chaîne de boulangeries-pâtisseries est une institution munichoise. Ils fabriquent le meilleur pain que j'ai mangé de toute ma vie, des viennoiseries délicieuses et des apfelstrudel à se rouler par terre en poussant de petits cris de bonheur. La grande terrasse en hauteur qui surplombe le Viktualienmarkt est un endroit parfait pour recharger ses batteries en observant l'activité en contrebas. 
- Le Trachtenvogl: Pour sa déco rétro, ses confortables canapés en velours vert élimé et surtout ses 22 sortes de chocolat chaud ou froid. L'établissement sert aussi des gâteaux végans et sans gluten, ainsi que des lunchs végans.
- La cuisine bavaroise: Clairement, les fibres ne nous ont pas fait mal pendant ces vacances. Mais pour peu qu'on aime la viande et qu'on ne craigne pas de manger goûtu mais roboratif, on peut se régaler sans se ruiner. J'aime particulièrement les schnitzel (escalopes panées de porc ou de poulet) et les spätzle (pâtes fraîches cuites dans un mélange de fromages crémeux). Et le classique saucisse-choucroute passe toujours bien. 
- Le Neues Rathaus: l'hôtel de ville situé sur Marienplatz. Pour son glockenspiel qui se déclenche tous les jours à midi (et peut-être à d'autres moments, je ne sais pas), et pour son intérieur somptueux. On peut en faire une visite guidée d'1h30 pour 10€ par personne, et accéder ainsi à la magnifique bibliothèque de droit où les photos sont cependant interdites. 
- La Wasserpilz Brunnen: Etonnante fontaine aux champignons d'eau sur les marches de laquelle on peut se poser pour reprendre son souffle, voire bouquiner un moment au calme et au frais. 
- L'Englischer Garten: Le Central Park local. Parfait pour tuer un dimanche après-midi au soleil. Les surfeurs de la vague artificielle sur l'Eisbach offrent un spectacle insolite. 
- L'excursion au château de Neuschwanstein: Pas compliquée du tout même sans voiture avec un combiné train + bus, elle se fait très bien dans la journée et vaut vraiment la peine. Moi qui ne suis pas du tout amatrice de vieilles pierres et de dorures, j'ai été éblouie par cette folie architecturale.




Quelques considérations pratiques:
- Les transports en commun sont chers: 1,50€ le ticket pour 1 ou 2 stations de métro, 2,90€ à partir de 3. Si on prend une carte de dix (stripe card), on économise à peine 0,10€ par trajet. La carte illimitée à la journée (6,70€) devient donc très vite intéressante quand on ne veut pas trop s'user les pieds. On peut acheter les tickets directement sur son smartphone, ou à un distributeur qui prend aussi bien le liquide que les cartes de paiement. 
- Sinon, il est facile de louer un vélo pour se déplacer en ville. Munich est plate, et abondamment pourvue de pistes cyclables aussi larges que sécurisées - au point que je n'ai pas croisé un seul cycliste portant un casque. 
- La plupart des stands de nourriture et autres petits commerces n'acceptent que le liquide. L'avantage, c'est que l'Allemagne faisant partie de la zone euro, on peut multiplier les retraits sans se ruiner en frais bancaires. 
- Les gens parlent peu anglais dans l'ensemble, et il ne faut pas compter sur un double affichage dans les transports en commun ou les musées.
- Le dimanche, les magasins sont tous fermés, supermarchés y compris (sauf celui de la gare centrale, qui du coup se retrouve pris d'assaut par les autochtones insuffisamment prévoyants). On trouve des boulangeries-pâtisseries ouvertes le matin, et basta. 
- L'éclairage public est assez maigre. Super pour les économies d'énergie, moins super pour se sentir en sécurité quand on se balade seule la nuit. 
- La loi allemande limite à 6 semaines par an les locations de particulier à travers Air BnB. Si vous comptez passer par ce biais pour dénicher votre logement sur place, n'attendez pas le dernier moment!

Aucun commentaire: