dimanche 7 avril 2019

La semaine en bref #65




Lundi:
Cet article sur la réforme des retraites et ses conséquences pour les auteurs achève de me convaincre qu'en admettant que je vive jusqu'à l'âge de 65 ans, je n'aurai de toute façon pas les moyens de m'arrêter de travailler avant d'être tout à fait gâteuse. Joie et bonheur.

Mardi:
 J'ai été payée de ma plus grosse facture en attente après seulement 2 mois et 4 relances sans réponse. Ce n'est pas du tout usant pour les nerfs, non non.
 En ramassant le linge sale dans la salle de bain de notre appart Air BnB, je m'étonne: "Il n'y a pas de boxers?". Chouchou bafouille: "Oui, euh, je les avais préparés avant de partir, mais j'ai oublié de les mettre dans ma valise". Tom Hanks et Meg Ryan étaient sleepless in Seattle, Chouchou vient de passer presque une semaine slipless in Porto.
 30 balles les 3 fromages à la boutique duty free de l'aéroport: ça m'apprendra à avoir eu la flemme de faire mes courses en ville.
 10° et un vent glacial. Si Bruxelles voulait que je regrette encore plus de rentrer, c'est très réussi.

Mercredi:
 Tempête de pluie et de grêle en milieu de matinée + mail de l'Agessa qui semble contredire le principe de l'année blanche en 2018 + échec de ma première tentative d'envoi d'un colis Momox par consigne Cubee ("Votre code-barre est expiré ou n'existe pas") + impossibilité d'essayer la monture verte repérée sur le site de Polette ("Non, on ne l'a pas en magasin; non, je ne peux pas vous dire quand on la recevra"). Pour un peu, je penserais que l'univers équilibre les comptes karmiques après nos chouettes vacances en m'envoyant plein de petites contrariétés.
 Suivant mes propres conseils, je m'offre une jolie édition anglaise du "Livre de l'intranquillité" de Fernando Pessoa chez Passa Porta, histoire de rester un peu plus longtemps au Portugal dans ma tête.
 Le cocktail que j'ai commandé n'est pas du tout à mon goût; heureusement, le barman du LIB a la gentillesse de me l'échanger contre un autre: un mélange de rhums légèrement aromatisé à la banane et servi avec une truffe au chocolat pour contrebalancer la puissance de l'alcool. J'adore.
 Le gros avantage de tous ces restos qui livrent via Deliveroo ou Uber Eats, c'est qu'ils sont forcément équipés de containers pour transporter la bouffe. Donc, si tu n'arrives pas à finir ton assiette et que tu ne veux pas que le délicieux canard laqué du Yi Chan ait péri pour rien, tu peux toujours emporter les restes pour les finir le lendemain midi.
 Bonne surprise: le relevé de mes ventes 2018 chez l'éditeur pour lequel j'ai le plus bossé ces deux dernières décennies révèle un montant à payer deux fois plus élevé que l'an dernier (alors que je tablais sur moitié moins). 

Jeudi:
 Au lit tous les deux à 21h30: elle est dure, cette reprise! Surtout si on considère que la semaine dernière, on était à l'heure d'hiver (-1h) au Portugal (-1 autre h). 

Vendredi:
 Je découvre l'existence du MegaZip, une tyrolienne fabuleuse située sur l'île de Sentosa où nous n'avons pas pu nous rendre en septembre dernier faute de temps. Me voilà plus motivée que jamais pour retourner à Singapour.
★ Pour le goûter, je teste cette recette de cake, avec du lemon curd rapporté du Portugal. En effet, il est délicieux, même si j'ai mélangé un poil trop sur le dessus. Et il accompagne très bien le Kagoshima bio qu'Isa m'a envoyé pour mon anniversaire.
La robe Cora Kemperman commandée mardi, expédiée mercredi et reçue jeudi me va merveilleusement bien, tant au niveau taille que coupe et couleur. En plus, ELLE A DES POCHES. J'ai presque envie de m'en commander une deuxième en jaune. 

Samedi:
★ Aujourd'hui est le lancement officiel du plan "Sus aux féculents", alias "Il faut absolument que je perde 5 kilos, et ça ne ferait pas de mal à Chouchou non plus". Je vous en reparle quand on commencera à voir des résultats.
★ La raison pour laquelle l'avis de passage laissé dans notre boîte à lettres vendredi dernier indique que notre colis nous attend à Pétaouchnok restera à jamais inconnue, le colis se trouvant en réalité à la Poste juste à côté de chez nous - comme nous en informe aimablement le buraliste de Pétaouchnok une fois que nous nous sommes traînés jusque là. C'est pas grave, on adore faire des kilomètres pour rien avec une voiture Cambio dont l'utilisateur précédent a encore laissé un réservoir vide.
★ Note à moi-même: mes mocktails jus d'orange-jus de gingembre-eau gazeuse auraient été encore meilleurs si j'avais mis les oranges et le flacon de Gimber au frigo deux heures avant.
★ La nouille japonaise sauve du racisme! Le travers de porc réconcilie les familles brouillées! (J'ai enfin vu "Ramen teh". Ca donnait super faim, et envie de retourner à Singapour.) (Comment ça, je radote?)

Dimanche:
★ Au téléphone, ma mère me raconte un fait divers sordide qui s'est produit dans Sonpatelin. Je me réjouis de voir que 1/ la police est intervenue comme il se devait 2/ les médias qui couvrent l'affaire appellent les choses par leur nom.
★ Chouchou me propose de tester un lieu de brunch "qui vient juste d'ouvrir". Nous nous régalons, et je me réjouis d'avance de faire de la pub à ce nouvel établissement. Pensant à l'article que je vais écrire, je demande à la serveuse: "Et donc, vous avez ouvert quand?" "Euh, ça fait 3 ans." J'ai l'air cruche, et surtout, avec le nombre d'Instagrameuses et de blogueuses bruxelloises que je suis, je ne comprends pas pourquoi je n'en ai pas entendu parler avant.
★ A l'instar des Parisiens de souche qui ne visitent la Tour Eiffel qu'à l'occasion d'une visite de leurs cousins de province, voilà plus de 10 ans que nous habitons juste à côté du Musée d'Histoire Naturelle sans jamais y avoir mis les pieds. Aujourd'hui, nous nous décidons enfin à profiter de notre Museum Pass pour aller admirer les squelettes de dinosaure. "Désolée, nous ne sommes pas partenaires de l'opération", nous informe la dame de l'entrée. Au point où ils en sont, les dinosaures nous attendront sans doute quelques années de plus.

2 commentaires:

Clarisse a dit…

Les robes à poches, c'est la vie !
Et je vote pour l'achat d'un 2ème exemplaire sans délai ^^

ARMALITE a dit…

@Clarisse: Pousse-au-crime! :-D