dimanche 31 mars 2019

[PORTO] Où notre dimanche n'est pas trop pourri




Même en tenant compte du changement d'heure, je suis réveillée et verticale bizarrement trop tôt.   Ca risque d'être dur de trouver un resto ouvert le dimanche midi dans le quartier. A l'aide, Google Maps! ...Ah ben voilà. Le Vogue Café, à 200 mètres de l'appart', propose un brunch qui m'a l'air tout à fait correct. Réservation instantanée sur The Fork, et on roule!  Chouchou découvre les oeufs Bénédict: "Et donc, c'est un moyen de vendre super cher un oeuf sur une tranche de pain, c'est ça?". En gros, oui. Encore faut-il maîtriser la cuisson de l'oeuf mollet. ★ "Quand tu iras aux toilettes, jette un coup d'oeil au hall de l'hôtel attenant: il est à tomber à la renverse, je n'ose même pas imaginer le prix des chambres." (Après vérification, dans les 230€ la double, ce qui me paraît très raisonnable pour un luxe pareil.) ★ Si je me rappelle correctement mes cours de portugais, ce bus va à Château Fromage. 




Au moment où il descend du bus bondé, Chouchou panique: "Mon téléphone!". Il se retourne alors que les portes se ferment, les bloque, remonte à bord, commence à se frayer un chemin parmi la foule vers les sièges que nous occupions dans le fond, puis fait demi-tour et saute de nouveau à terre sous le regard interloqué des autres passagers. "Non, en fait, c'est bon." C'est clair que 2 iPhones disparus en l'espace d'un mois, ça aurait commencé à faire beaucoup.  Est-ce parce qu'on sort juste de l'hiver? Est-ce à cause de la sècheresse qui accable le Portugal depuis un an? Est-ce la faute d'un manque de moyens en partie dû à la gratuité de la visite? Le jardin botanique, bien que très joli, fait plutôt triste mine. Et je regrette beaucoup que la serre qui contient les plus belles succulentes soit fermée.  Résultat d'une enfance passée dans une tour de 22 étages au bord d'une autoroute: j'ai envie de grimper à tous les arbres pourvus de branches suffisamment basses que je croise. (Et des fantasmes perpétuels de cabanes perchées, mais on le savait déjà.)  Coup de bol: le bus qui ne passe qu'une fois toutes les 30 mn le dimanche arrive à l'arrêt pile en même temps que nous. On aurait voulu le faire qu'on n'aurait pas réussi. 




D'habitude, les expos photos sont relativement inoffensives pour mon quotient de sensibilité artistique négatif. Mais celle de Miguel Vidal intitulée "Soños" ("Rêves", je pense) me laisse tellement perplexe que Chouchou se croit obligé de me décrypter chaque cliché jusqu'à ce que je crie: "Il faut me laisser maintenant, monsieur! Je ne vous connais pas; arrêtez de me suivre partout depuis douze ans et demi!". ★ Passer dans une boulangerie pour acheter des pastéis de chaves; comprendre tout ce que me dit la dame en portugais, sauf le fait qu'elle me propose de réchauffer mes emplettes, et une fois sortie de la boutique, être incapable de résister à l'appel du chausson de viande tout chaud. Tant pis, on mangera plus léger ce soir. 




Le Base Porto, bar situé au milieu d'une grande pelouse au pied de la Torre dos Clérigos, est visiblement ze plèce tou bi dès qu'il y a un rayon de soleil - soit sans doute 51 semaines sur 52. Que des cocktails super basiques, mais en même temps, il est 15h30: je vais me contenter d'un Somersby bien frais.  Assise au pied d'un olivier avec ma liseuse et mon cidre, je ne résiste pas longtemps à l'envie de virer bottines et socquettes. De l'autre côté du bar, l'orchestre qui s'installait à notre arrivée attaque une version lounge de "Comfortably numb". Pourquoi pas.  Un week-end où on a eu les pieds dans le sable et dans l'herbe est forcément un week-end merveilleux. Demain, je recommencerai à m'énerver à cause de mon boulot et de mes sous qui n'arrivent pas, mais aujourd'hui, je suis: vraiment, vraiment bien.

1 commentaire:

Méghane a dit…

Les œufs benedict sont pochés, pas mollets, et c'est plus si difficile à faire... une fois qu'on en a raté une dizaine :D
Par contre pour faire la sauce qui va avec, faut avoir le cœur bien accroché vu la quantité de beurre qu'il y a dedans (ça aurait dû s'appeler la sauce bretonne !). Ce qui est bien en les mangeant au resto, c'est de pouvoir faire semblant d'ignorer la composition ^^