mercredi 6 mars 2019

[GAND] Hôtel 1898 The Post, charme discret et confort absolu




L'an dernier, nous étions venus à Gand pour voir une expo au Design Museum, et nous en avions profité pour tester un bar à cocktails recommandé par Gasparde: The Cobbler. Celui-ci se situe au premier étage de l'ancienne poste de la ville, un bâtiment superbe datant de la fin du XIXème siècle dont le rez-de-chaussée est désormais occupé par un petit centre commercial bobo à souhait, et les étages par un hôtel appartenant au réseau Zannier. La simple vision des couloirs à la moquette épaisse et aux murs sombres, décorés de vieux livres, avait suffi à me séduire et me donner envie de revenir passer une nuit dans cet établissement. Bien que j'aie des goûts plutôt minimalistes en matière de déco, associés à une sainte horreur du bling-bling et du kitsch, j'avoue que je ne crache pas du tout sur le luxe bourgeois feutré. Et tout ce que je voyais des chambres du 1898 The Post sur leur site internet me disait que je m'y plairait beaucoup...

Dès que l'occasion s'est présentée, j'ai donc réservé pour un vendredi soir. J'étais très tentée par la The Letter, mais à 310€ hors taxe de séjour, elle était un peu hors budget. J'ai donc opté pour la The Carriage, une petite suite en duplex composée, en bas d'un salon avec bureau, fauteuil et guéridon, en haut, d'une chambre dont les fenêtres donnent sur la place Korenmarkt et d'une salle d'eau avec une très grande douche. Petit tour du propriétaire à notre arrivée:





Parmi les ouvrages à notre disposition, nous avons été ravis de trouver "The 500 Hidden Secrets of Ghent". Je suis très fan de cette collection de guides de voyage originaux, qui regorgent toujours d'adresses peu connues et surprenantes. Nous ne restions pas assez longtemps pour faire 17 repas et boire 23 cocktails, mais j'ai pointé tous les endroits qui m'intéressaient sur notre Google Map de la ville, et nous reviendrons sûrement les tester une autre fois. Je tiens aussi à mentionner le mini-bar à cocktails hyper bien fourni, avec agrumes frais et épices - même si nous avons préféré descendre boire au Cobbler, et nous sommes contentés d'utiliser le thé et la bouilloire fournis gracieusement. 






Les commentaires lus sur TripAdvisor mentionnaient presque tous la qualité de la literie, un point sur lequel nous devenons de plus en plus regardants au fil du temps. Ils ne mentaient pas: le matelas était à la fois ferme et moelleux, avec une couette chaude mais légère et des oreillers pareils à des nuages. J'ai rarement dormi dans un lit aussi confortable. Ce qui est une bonne chose, car le sommeil fut long à venir: d'une part, il faisait une chaleur terrible malgré mes tentatives répétées pour baisser le thermostat, et d'autre part, Chouchou ronflait très fort alors que j'avais oublié d'emporter des bouchons d'oreille. 

Vers 3h du matin, j'ai eu l'idée brillante d'appeler la réception (après avoir tâtonné partout dans le noir, y compris au salon, pour trouver le téléphone qui se trouvait à mon chevet). L'employé m'a dit: "En effet, je vois qu'il fait 27° dans votre chambre; je baisse immédiatement la température". Imaginant un tableau de bord digne d'un James Bond, j'ai répondu: "Merveilleux! Pendant que j'y suis, vous n'auriez pas des bouchons d'oreille?" "Si, je vous apporte ça tout de suite. Une ou deux paires?" Moins d'une minute plus tard, un jeune homme toquait discrètement à la porte avec le Graal de mes nuits - dans un petit étui individuel super pratique qui va rejoindre ma trousse de toilette de voyage et ne plus jamais la quitter. 






Nous avons passé une grande partie de l'après-midi du vendredi à prendre des photos dans la chambre avant de descendre boire un verre au Cobbler - où il y avait moins de monde que la dernière fois mais où la petite table devant la cheminée était bien entendu déjà occupée. Nous sommes sortis vers 18h30 dîner rapidement dans un resto voisin et faire une promenade nocturne, mais à 20h30, nous étions de retour. Chouchou s'est installé au bureau avec son MacBook pour trier ses photos tandis que je me calais dans le fauteuil pour planifier la journée du lendemain. De temps à autre, l'un de nous jetait un coup d'oeil à l'église Saint-Nicolas qui se dresse de l'autre côté de la place (déserte dès la tombée de la nuit, comme d'ailleurs tout le centre-ville) et soupirait: "On n'est pas trop malheureux, hein?". Le lendemain matin, nous avons fait la grasse matinée, et nous ne nous sommes résolus à quitter les lieux que 3 minutes avant midi, l'heure maximale de check-out. En nous promettant de chanter les louanges du 1898 The Post à quiconque pourrait être ne serait-ce que vaguement intéressé. Avant même de reprendre le train our Bruxelles, j'avais déjà envie de revenir. 




Graslei 16
9000 Ghent
Depuis la gare SNCB: tram 1 direction Evergem, descendre à l'arrêt Korenmarkt

3 commentaires:

MadeleineMiranda a dit…

L'hôtel a l'air vraiment beau, les photos sont magnifiques! Ce rouge à lèvres te va très bien :)

ARMALITE a dit…

@MadeleineMiranda: Merci, c'est mon fidèle Russian Red de chez MAC :-) Je pense que l'hôtel te plairait beaucoup, c'est le même genre d'atmosphère que ton club londonien.

elmaya a dit…

Oh que ça fait envie...