dimanche 24 février 2019

La semaine en bref #59





Lundi:
★ Remarquant le patch Harry Potter que m'a offert Gasparde, Chouchou s'étonne: "Pourquoi Ravenclaw? Tu es Slytherin, non?". Comme plan B de carrière, il peut tirer un trait sur Choixpeau. 
En revanche, 12 ans et 4 mois après notre rencontre, je suis toujours aussi séduite par son risotto à l'huile de truffe (même si les champignons de Paris ont remplacé les pleurottes depuis belle lurette pour des raisons de commodité!). 

Mardi:
 Je ne suis pas mécontente du petit portrait de Greta Thunberg dessiné sur mon agenda à la page de jeudi, jour où elle sera à Bruxelles pour participer à la grève des lycéens. Cette jeune fille me fascine complètement. 
 "L'Académie Française se résout à la féminisation des noms de métier", titre L'Express. "Se résout", oui. Ce qui en dit long sur la gracieuseté avec laquelle le patriarcat cède le moindre pouce de terrain. Mais c'est pas grave: on est nombreuses à être remontées comme des coucous suisses et plus disposées à lâcher sur rien. J'ai hâte de voir la tête de citron avalé de travers que vont faire tous ceux qui trouvaient "autrice" moche ou ridicule. 

Mercredi:
 Début de journée difficile avec des marteaux-piqueurs juste devant chez nous et de nouveau mon nerf pincé sous l'omoplate gauche. 
 Je suis rarement ressortie de chez le coiffeur avec une tête aussi piteuse. Mais je ne m'attendais pas à ce qu'il coupe sur cheveux secs, du coup je n'avais pas fait de shampoing. Résultat, je ressemble à un balai à franges. 
 Avec une pensée particulière pour la choupinette d'Ando qui a eu besoin de plusieurs transfusions depuis le début de l'année, je passe au centre de la Croix-Rouge pour faire un don de sang. Pas de bol: il est désormais fermé le mercredi après-midi - un changement que même sa fiche Google ne mentionne pas. I'll be back un autre jour. 
 Pour me venger, je fais une descente chez Waterstones et vais m'installer au bar du Dominican où, histoire de changer un peu, je sirote un Napoleon's Nurse (Grey Goose orange, jus de mandarine).
 Ce serait beaucoup plus facile de devenir vegan si le Serrano avait le goût des salsifis et réciproquement. 

Jeudi:
 Ah, chouette: Escape Rush chez qui on s'était beaucoup amusés à empêcher la fin du monde l'an dernier nous invite à rester sa nouvelle salle
 Le test de grossesse de mon amie est positif! 17 ans que je l'entends dire qu'elle veut des enfants, 18 mois qu'elle avait entamé son parcours de PMA. Je suis toute émue pour elle. 

Vendredi:
 Constatant que la correctrice a fait des remarques hyper pertinentes sur les incohérences de l'histoire dans les marges de ma trad, je réponds à coups de: "Je sais, je me suis dit exactement pareil!" au moins 3 ou 4 fois avant de me rendre compte que mes réponses apparaissent dans la même couleur que les commentaires initiaux, qui étaient donc les miens. La la laaaaa.
 Un mec manque m'écraser sur un passage piéton où le feu était vert pour moi, et non content de m'avoir foutu une trouille terrible en pilant à quelques centimètres de mes jambes, il baisse sa vitre pour m'insulter. Je suis hyper choquée. 
 Choses que je me suis sagement retenue d'acheter cet après-midi: une paire de bottines Patricia Blanchet bleu canard avec un éclair en paillettes argentées sur le côté, soldées à moitié prix; une broche homard Macon & Lesquoy; une bougie en cire de soja parfumée au pamplemousse rose. 
 Le bar de l'hôtel le Châtelain est fermé, nous obligeant Gasparde et moi à boire nos cocktails dans la salle du restaurant qui n'a rien de cozy. Quant au Bao Bang Bang où nous voulions dîner, il affiche complet à l'exception d'une table minuscule où nous ne tiendrons pas avec Chouchou. C'est ainsi que nous finissons au Dam Sum. Au moins, la bouffe est bonne (j'adore leurs nouveaux raviolis frits végétariens avec une mayonnaise au wasabi), et la musique (une compile de tubes des années 80) aussi.
★ Chouchou, parcourant mon compte Instagram: "Un cocktail, du thé, deux cocktails... T'es pas une fille, t'es une éponge." Méheu. 

Samedi:
 Après notre passage hebdomadaire chez Delhaize, Chouchou me dépose à la librairie Flagey pour la dédicace de Wauter Mannaert. Je suis la première dans la file et j'ai mon dessin tout de suite. Quelques emplettes de livres supplémentaires et je rentre à pied à la maison où Chouchou, ayant ramené la Cambio entre-temps, est en train de ranger les courses. J'étends le linge tout juste sorti de la machine qui a tourné en notre absence pendant qu'il fait rissoler les patates du déjeuner, et à 13h, les corvées du jour sont pliées. 
 ...Ce qui me permet, non pas de sortir profiter du beau temps l'après-midi, mais de rester vautrée sur mon lit à lire des bédés. Je n'aurais jamais cru dire ça un jour, mais j'en veux à la météo d'avoir bouffé un mois entier d'hiver. 
 La fin de "The Umbrella Academy" est formidable. Note à moi-même: ne jamais contrarier Nekonezumi. 

Dimanche:
 Nous devions être 10 à la troc party, mais tout le monde se désiste au dernier moment et nous nous retrouvons à 3 chez Sophie-Grosquick. Moi je m'en fous, il y a un chat câlin et une jolie robe Lindy Bop "Palm Springs" pile dans ma taille que personne ne va me souffler sous le nez, du coup. En plus, à la fin, Maja a la gentillesse de me ramener en voiture jusqu'à Mérode, ce qui nous donne l'occasion de papoter encore un long moment. 


Mon cultivateur de bonnes habitudes

5 commentaires:

Clarisse a dit…

"Se résout" ... GRRRRR !
Et j'ai GRRRRR-é ce matin encore, en écoutant La Première : tous les journalistes, chroniqueurs, etc. (chronique économique, chronique cinéma, ...) étaient des hommes, intéressants certes, mais qui-c'est-qu'on-met à la météo et à l'inforoute ... Je vous le demande !

Méghane a dit…

"les commentaires initiaux, qui étaient donc les miens"
Haha, au moins tu restes cohérente avec toi-même :D

Une fois, je me suis faite klaxonner sur un passage piéton au feu vert, par une voiture qui tournait, et qui de toute façon aurait été bloquée dessus par les voitures la précédant. Je lui ai foutu un coup de pied avant de filer trèèès rapidement. Ce n'était pas très malin, rétrospectivement, mais quel bien ça m'a fait sur le coup !

mmarie a dit…

Rhooooo et je fais partie de la majorité qui s'est désistée, à mon grand regret :^(
Reste que j'aime toujours autant lire ta semaine en bref, avec son mélange d'anecdotes, de lucidité, d'humanité et de punchlines (et de thé et de cocktails).
Navrée d'y lire de la violence motorisée. Fléau déplorable.
Bonne nouvelle semaine

ARMALITE a dit…

@mmarie: J'ai bien pensé à toi et à tes mésaventures cyclistes à cette occasion!

Sunalee a dit…

@ Clarisse c'est râlant en effet pour la Première, mais je peux dire que pour certaines émissions, ils recherchent tout particulièrement des voix féminines, en tous cas dans les invités.