dimanche 23 décembre 2018

La semaine en bref #50





Lundi:
Mise en ligne de ma boutique à 8h30. Presque aussitôt, on me signale un problème au niveau des paiements - mais Chouchou parvient à le résoudre assez vite, et ensuite, tout roule! Merci aux lectrices qui ont déjà fait l'acquisition de mon Cultivateur de Bonnes Habitudes.
 Momox propose de me racheter 0,76€ le tome 2 d'une trilogie pour lequel la demande est "moyenne", et 2,31€ le tome 3 pour lequel la demande est "faible". Euh, OK.
 Plus chiant que la saison 1 de "The marvelous Mrs Maisel", j'ai trouvé: la saison 2 de "The marvelous Mrs Maisel". Quand je pense que j'ai tant aimé "Gilmore girls" et "Bunheads"... 

Mardi:
 A deux jours de rendre la trad sur laquelle je bosse depuis mi-novembre, je n'ai toujours pas récupéré mon contrat signé, et je ne sais pas non plus quand je vais toucher la première partie de mon à-valoir. Zen, restons zen.
 J'annonce la couleur à mes amis: cette année, je n'envoie pas de cartes de voeux, et je préfèrerais ne pas en recevoir non plus pour ne pas culpabiliser.
 Test du gommage Sanoflore que je me suis résignée à acheter en remplacement du Nuxe aux fruits rouges plus commercialisé par la marque. Verdict: ça sent bon, mais c'est loin de décaper aussi bien. 

Mercredi:
 Je profite du chèque-cadeau Amazon reçu aujourd'hui pour m'offrir en version Kindle les 8 numéros de "Strangers In Paradise XXV" déjà parus. Les nouvelles aventures de Katchoo l'emmènent à la rencontre des personnages d'"Echo" et de "Rachel Rising" en un crossover assez étrange, mais qui a le bon goût de passer par l'île de Skye.
 Ravie de désosser et de jeter enfin mon agenda de choses à faire 2018: trop volumineux, il m'a embêtée toute l'année. 

Jeudi:
 Ce midi, arrivée d'un colis de chocolat suisse accompagné du message suivant: "Ceci n'est pas une carte de voeux". Lady Pops est fourbe. 
 Sprint final sur ma dernière traduction 2018. L'éditeur m'appelle pour discuter des problèmes de contrat - dus au fait que j'ai envoyé un scan plutôt qu'une version papier, mais mon exemplaire signé est parti hier au courrier - et de paiement - non programmé ce mois-ci à cause du contrat bloqué en cours de route, mais il va faire le forcing auprès de la compta pour essayer de faire passer le double de la somme initialement prévue avant le 31. Ce sera le virement de Schrödinger: arrivera à temps pour que je n'aie pas d'impôts sur le revenu ni de cotisation vieillesse à payer dessus grâce à l'année blanche fiscale, ou arrivera en janvier et sera taxé de plus de 25%? Le suspense est insoutenable.
 La bonne nouvelle, par contre, c'est que ce même éditeur aura un autre bouquin à me proposer dès demain si je veux enchaîner immédiatement. Tu parles que je veux!
 Je serais bien sortie manger au resto pour fêter ça, mais il fait nuit, froid et pluvieux dans le Grand Dehors. A la place, on commande deux pad thai au Tom Yam. Ca faisait longtemps, et c'est toujours aussi bon. 

Vendredi:
 Après une nuit très courte due à ma brillante idée de boire un demi-litre d'Earl Grey hier soir vers 21h30, je vais déjeuner chez G& D. La maison qu'elles ont achetée l'an dernier est magnifique. Le bébé qu'elles ont fait au printemps l'est sans doute aussi, mais impossible de vérifier car il passe sa journée à la crèche. En tout cas, la discussion est très agréable; il faut qu'on se débrouille pour se voir plus souvent.
 Arrivée du texte promis hier: une dystopie YA qui m'occupera utilement jusqu'à fin janvier.
 Nous dînons chez le plus gros client de Chouchou, qui vient juste d'emménager pas très loin de chez nous avec sa future femme. Je kiffe le poêle dans leur salon. Le Saint-Emilion 2015 qui accompagne le repas est très bien aussi, mais sur le chemin du retour, je me sens si horriblement lourde que je manque vomir dans le caniveau. Les gros repas bien arrosés le soir, c'est plus possible du tout. 

Samedi:
 Pour changer de la traditionnelle cuisse de canard confite de chez Picard le soir du 24, et si on prenait des ris de veau aux morilles de chez Picard?
 La propriétaire du Nong Cha me souhaite de bonnes fêtes et ajoute "Merci pour votre bonne humeur constante". Si elle savait.
 "Crazy rich Asians": le film passe mieux que le livre, essentiellement parce qu'il me permet de revoir Singapour et les supertrees illuminés. Et c'est chouette, tous ces acteurs asiatiques réunis à l'écran. 

Dimanche:
 Xavier Mauméjean, écrivain et directeur de collection, qualifie ma VF des trois premiers romans de Claire North de "travail remarquable, de haute volée - un bonheur de traduction". Je suis méga fière. (Vous ai-je déjà dit que sur les 266 romans que compte ma bibliographie à ce jour, "Les quinze premières vies d'Harry August" est de loin mon préféré?)
 Dans la série "Quiche Cosmique aux fourneaux": je me dis que la petite poêle achetée récemment sera parfaite pour préparer des pancakes à la banane. Sauf que je n'ai pas la place d'y manoeuvrer ma spatule pour retourner quoi que ce soit, si bien que ma première crêpe présente une ressemblance certaine avec un bouledogue. Retour à la grande poêle habituelle.
 Après le contenu du sac à dos avec lequel j'étais partie un peu plus de 15 jours en Asie, ma deuxième vidéo IGTV montre l'agenda 2018 dans lequel j'ai noté tout ce que j'avais fait cette année et collé mes menus souvenirs.



Mon cultivateur de bonnes habitudes

2 commentaires:

MadeleineMiranda a dit…

Merci pour ta vidéo sur IGTV, j'ai beaucoup aimé la présentation que tu as faite de ton agenda 2018 :) J'ai un petit carnet comme le tien, mais je suis beaucoup moins assidue. Merci pour tes articles inspirants! Bises

ARMALITE a dit…

@MadeleineMiranda: Avec plaisir; j'aime partager ce genre de choses!