mardi 18 décembre 2018

"Souvenirs de la mer assoupie" (Shin'ya Komatsu)


Lisa mène une vie paisible à Cap Verdredi, une petite ville blanche et ensoleillée au bord de la mer. Elle essaie d'apprendre à jouer du violon de verre trouvé sur la plage d'Aoûtia, se délecte des histoires fantastiques du marchand de limonade, rencontre un voyageur en parapluie volant, découvre le vent en canette et les coquillages siestacés qui projettent leurs rêves sous forme de mirage...

Avec son graphisme enfantin et sa dominante bleu azur, "Souvenirs de la mer assoupie" nous transporte dans un cadre qui n'est pas sans rappeler certains films de Miyazaki. Ici, pas d'histoire véritable, juste des tranches de vie empreintes de poésie onirique. C'est plein de douceur, et si rafraîchissant qu'on ne peut que regretter la brièveté de ce joli recueil. 

Traduction d'Aurélien Estager

2 commentaires:

Allie a dit…

Ooooh que ça me fait envie ! Je suis très friande des BD/Mangas "tranches de vie". D'ailleurs, connais-tu la série "Papa told me"? Le résumé m'y fait un peu penser. Je l'ai découverte par hasard il y a quelques années et ç'a été un énorme coup de cœur.

ARMALITE a dit…

Moi aussi, c'est un genre que j'affectionne beaucoup. Non, je ne connais pas Papa told me, mais je viens d'y jeter un oeil et ça a l'air très sympa.