dimanche 7 octobre 2018

[HONG KONG + SINGAPOUR] Conclusion et bilan du voyage





Si vous avez suivi mon récit au jour le jour, vous avez sans doute l'impression que je n'ai rien apprécié de mon dernier voyage, ou presque. C'est vrai que beaucoup de choses m'ont déçue et rebutée, et que je vais en tirer la leçon. De toute évidence, les climats tropicaux ne me valent rien: je les éviterai à l'avenir. Les mégalopoles qui m'électrisaient quand j'étais plus jeune me tapent désormais sur les nerfs; le grouillement humain, le non-respect de mon espace personnel, le vacarme et la pollution m'agressent au-delà du supportable. Je ne dis pas que je vais subitement devenir amatrice de grands espaces déserts, mais quand je vois combien j'ai apprécié notre road trip dans les highlands écossais, et notamment la solitude magnifique de l'île de Skye, j'en déduis que les prochaines fois, je devrais peut-être m'orienter sur des vacances moins urbaines, plus tranquilles. Pour l'an prochain, j'ai un projet au Canada qui se passerait un tiers (un quart?) du temps dans une grande ville et le reste sur la route à visiter des endroits calmes voire isolés. A suivre!

Néanmoins, n'allez pas croire que j'ai tout détesté de ce voyage en Asie. Hormis pour sa chaleur punitive, Singapour m'a totalement séduite, avec un gros coup de coeur pour les Jardins de la Baie si écolo-futuristes et un autre pour le quartier historique de Tiong Bahru - son hawker centre génial, ses ruelles tranquilles, ses magnifiques fresques de street art, sa merveilleuse librairie anglophone. C'est une ville où je retournerais très volontiers, car j'ai l'impression de n'en avoir qu'éraflé la surface. Nous y avons mangé comme des rois, dans le genre d'ambiance populaire que nous affectionnons tous les deux et pour des prix parfaitement ridicules. L'histoire de cette cité-état, découverte à la National Gallery, m'a tellement fascinée que je suis déjà en quête de romans se déroulant là-bas afin d'en apprendre davantage. 

Quant à Hong Kong, je ne suis pas près d'oublier le panorama fabuleux depuis Victoria Peak et la traversée nocturne de la baie à bord du Star Ferry. J'ai apprécié le métro, super propre, peu onéreux, bien fichu, hyper pratique avec ses indications claires, ses trains fréquents et sa carte Octopus qui sert aussi de porte-monnaie électronique. J'ai fait le meilleur repas végétarien de ma vie au restaurant du couvent de Chi Lin et un festin de dim sum pratiquement tous les jours, découvrant de multiples et délicieuses variétés dont je ne soupçonnais même pas l'existence; que ce soit dans les petites cantines de quartier ou les grandes chaînes, je me suis toujours régalée pour un prix allant du dérisoire au tout à fait raisonnable. J'ai pris plaisir à faire un peu de shopping, notamment de la papeterie fantaisie et des masques pour le visage ou les pieds quatre ou cinq fois moins cher que ce qu'on trouve en Europe, dans les multiples boutiques de cosmétiques qui fleurissent à tous les coins de rue (Sasa, Bonjour, Mannings...). Et pour les amateurs de photographie de rue comme Chouchou, cette ville si particulière est un terrain de jeu inépuisable. 

Quelques remarques d'ordre pratique:

- Lors de nos quatre vols, je me suis félicitée d'avoir choisi Cathay Pacific. Oui, il y avait moins cher chez d'autres compagnies, mais avoir un Bruxelles-Hong Kong direct nous a grandement facilité la vie. Et tout a été parfait - les mails de rappel, le check-in en ligne, l'absence de file d'attente aux comptoirs d'enregistrement, le personnel charmant, la classe éco plus confortable que la moyenne avec de très bons plateaux repas, un centre de divertissement au top, des toilettes assez spacieuses et régulièrement nettoyées... Les deux vols long courrier, que j'appréhendais beaucoup, n'auraient pas pu mieux se passer. Je crois que c'était la première fois de ma vie que j'arrivais à dormir en avion. 

- Nous avons passé toutes nos soirées à instagramer, bloguer, vidéoter notre journée; c'était très chronophage et absolument pas reposant. Mais je sais que si je ne chronique pas mes voyages (ou quoi que ce soit d'autre) au fur et à mesure, l'émotion du moment m'échappe très vite, tout comme l'envie de la coucher par écrit. Et encore, je ne fais plus de carnets papier! 

- Je n'ai pas regretté une seule seconde d'être partie avec un simple sac à dos de 30 litres. Faire la lessive à la laverie était plutôt sympa, et à aucun moment je n'ai manqué de quoi que ce soit. Je n'ai pas eu l'occasion d'utiliser ma veste imperméable (il n'a plu qu'une seule fois, alors que nous étions à l'intérieur), ni mon maillot de bain (pas le temps ni l'énergie de profiter de la piscine de l'hôtel à Singapour), ni mon oreiller gonflable (j'ai toujours eu assez de place pour m'allonger dans l'avion). Mais j'aurais été bien contente de les avoir en cas de besoin. Ce que j'avais emporté par ailleurs m'a tout à fait suffi, et être limitée en place dans les bagages m'a évité de me ruiner en conneries inutiles. 

- Meilleur achat avant le départ: des baskets de ville Skechers qui s'enfilent comme des chaussons (les mêmes que celles-là, mais unies noires). Au début, la semelle à mémoire de forme me paraissait très épaisse, au point de presque éjecter mon pied, mais très vite, elle s'est tassée sous mon poids et j'ai bénéficié d'un confort de marche incroyable. C'est simple, on a dû faire plus de 15 bornes par jour en moyenne, dans une chaleur torride, et pas une seule fois je n'ai eu mal aux pieds. En plus, la matière "respire" bien. Et il faut environ une seconde et demie pour les mettre ou les enlever, ce qui est très pratique pour passer la sécurité dans les aéroports, visiter des temples...

Pour conclure, un petit point budget. Achetés six mois avant le départ, les billets d'avion avec une assurance tout risque me sont revenus quasiment 1.000€ par personne. Concernant l'hébergement, je me suis bien débrouillée: Singapour et Hong Kong sont toutes les deux des villes chères sur ce point, mais en réservant 3 mois à l'avance sur Booking.com et en choisissant la formule "Annulation gratuite jusqu'à 24h avant le début du séjour", j'ai réussi à nous loger pour à peine plus de 90€ par nuit en moyenne, dans des hôtels bien placés avec des chambres doubles basiques mais propres et correctement équipées. Pour tout le reste, à deux, nous avons dépensé 90€ par jour en nourriture, transports et visites diverses - mais même s'il nous est arrivé de boire des cocktails dans des bars d'hôtels de luxe, globalement, nous avons privilégié les restos bon marché (ce qui était tout à fait possible sans sacrifier la qualité des plats) et évité les activités les plus onéreuses. Je ne compte pas le shopping perso. 

Voilà, je pense avoir à peu près fait le tour. S'il vous reste des questions, vous pouvez toujours me les poser dans les commentaires. 

11 commentaires:

Mutinelle a dit…

Ah ! Je suis contente de voir que finalement le voyage t'a plu. J'ai lu hier tous tes articles (oui, j'avais du temps) et je n'avais retenu que ton agacement. Ce qui ne m'a pas découragé d'y aller.

ARMALITE a dit…

@Mutinelle: La partie à Singapour m'a plu. La partie à HK, si c'était à refaire, je n'irais pas malgré les quelques trucs positifs.

lilipouch a dit…

en tous cas, c’était très chouette de suivre votre voyage, entre tes articles et les videos , ca permet de se faire une idée aussi,




( ceci doit être mon premier commentaire , alors que je te lis depuis une éternité,( je devais déjà certainement lire tes participations sur MBDF à la grande époque ) que j'aime beaucoup tes écrits)
mais on ne prend jamais le temps de dire aux gens qu on les aime dit Louis Chedid, et c'est bien vrai

ARMALITE a dit…

@lilipouch: En effet, la grande époque MBDF, ça remonte à.. pfouyaya... loin. Merci pour ce premier commentaire, donc! :-)

MadeleineMiranda a dit…

Hello! Merci beaucoup pour tous tes articles, que j'ai trouvé vraiment intéressants et utiles. En effet, je songeais à visiter Hong Kong, mais après avoir lu tes billets et regardé tes photos, je ne pense pas que cette ville soit faite pour moi. Je suis contente de voir que finalement tu retiens beaucoup de positif de ce voyage, j'avais peur que ça ne t'avais vraiment pas plu. Bonne soirée

Anonyme a dit…

Merci pour ce beau reportage au jour le jour. Et comme précédemment dit, je suis contente de ce post "bilan" positif car au quotidien j'ai réellement ressenti la chaleur, le monde, les déceptions, la fatigue,... Et moi aussi, lectrice sous- marine, je n'avais jamais commenté. c'est dire comme ces articles étaient déstabilisants: francs, intéressants et entiers, comme tout ce que tu écris. Marie de Bruxelles

Allie a dit…

Eh bien, j'ai pris tellement de plaisir à lire tes articles (un par jour ça m'allait bien, continue comme ça!) que malgré tes déconvenues, j'ai finalement toujours envie de visiter Hong-Kong :)
(et sinon pas d'expérience en house sitting mais beaucoup en échange de maisons si besoin de conseils.)

Ruas Nathalie a dit…

Je suis cette fille méditerranéene plus parisienne que la plus parisienne de tes copines qui a frôlé la crise d'agoraphobie sur la place de la Comédie par un samedi après-midi caniculaire et de braderie du centre historique et commercial de Montpellier. Donc je comprends très bien ce que tu as bien et mal vécu. Merci pour ta transparence que tu ne brades pas pour du personnal branding (auto-fiction intéressée?)

ARMALITE a dit…

@Nathalie: Bah déjà, pour brader quoi que ce soit, il faudrait que j'aie un truc à vendre :-D Je me faisais la réflexion hier que de toutes les rares nanas qui bloguaient depuis aussi longtemps et régulièrement que moi (toutes celles que je connais, en tout cas), j'étais la seule à n'en avoir jamais tiré au moins un revenu d'appoint, voire toute une carrière! Il faut croire que je ne suis pas bien maligne :-D

funambuline a dit…

J'adore voyager dans des grandes villes encore et toujours. Probablement aussi parce que je vis dans une ville moyenne voire petite selon les standards et que ça m'évade vraiment. Toutefois dans ces mégalopoles, je me rends compte que je cherche toujours les espaces d'évasion, là où la ville se calme. Ces rythmes de grouillement/calme-respiration me fascinent à chaque fois, j'en fais le but de mes voyages.

shermane a dit…

Du coup, j’ai encore plus envie de retourner voir si HK a tant changé que ça ^^ Mais clairement pas quand il fait chaud et moite, c’est horrible et ça gâche tout. En plus de rendre irritable.

Bon bah hum, j’avais d’autres restos végétariens bouddhistes à te conseiller, mais on va éviter : ils sont en Chine, le level supérieur, haha.

Et vive Cathay Pacific !