lundi 3 septembre 2018

Pour une fois que j'étais motivée pour bouger...





C'est la rentrée, et j'ai vraiment besoin de me remettre à bouger. Récemment, j'ai donc décidé de tester une nouvelle salle et un nouveau type de cours: le yoga restauratif. Non, je n'imaginais pas un seul instant qu'on allait nous nourrir la tête en bas; j'espérais juste un enchaînement de postures apaisantes pour les organes, ou peut-être une forme de stretching tonique. 

Premier couac pendant que la salle se remplit: nous sommes 15 dans un lieu conçu pour accueillir 10 élèves max. La prof n'a même pas la place de mettre son tapis, et les nôtres sont espacés d'environ 25 cm. Je suis prise de sueurs froides en m'imaginant toucher par inadvertance le bras en sueur d'une inconnue. Heureusement que je me suis installée contre un mur, ça divise le risque par deux. 

PROF: Pour les nouveaux venus, je vais d'abord expliquer ce qu'est le yoga restauratif. En fait, il s'agit de prendre des poses relaxantes, généralement allongées, et de les garder 10 ou 12 minutes chacune. C'est le degré zéro de l'exercice.
MOI, dans ma tête: En gros, c'est du yin yoga, quoi. Bon, ben ça brûlera pas de calories, mais au moins, ça va m'étirer les articulations.
PROF: Et le principe, c'est d'utiliser les accessoires pour soutenir les différentes parties de votre corps de façon à ne jamais forcer une seule seconde. Le corps ne doit pas travailler DU TOUT, juste se détendre.
MOI, dans ma tête: ...Vie de merde. 
PROF: Pour bien commencer, nous allons tous chanter un mantra en sanskrit.
MOI, dans ma tête: Kill me now.

J'ai envisagé de me lever et de partir tout de suite, mais je m'en serais voulu de mettre la dame dans l'embarras, d'autant que j'étais à l'exact opposé de la porte et que j'aurais dérangé tout le monde en sortant. Alors, j'ai enduré une heure de l'ennui le plus incommensurable qu'il m'ait été donné de connaître depuis que Chouchou m'a infligé le visionnage de "Belle de jour", en retenant des soupirs de la profondeur de la fosse des Mariannes et en forçant quand même les postures le plus discrètement possible pour ne pas trop perdre mon temps. Plus immobile que ça, je pense que j'aurais remonté le temps (ce qui m'aurait peut-être permis de tourner les talons avant de tomber dans ce traquenard, mais bref).

A la fin, la prof m'a demandé ce que j'en avais pensé.
MOI: C'est, euh, pas tout à fait mon truc. J'aurais voulu bouger un peu. La prochaine fois, je viendrai plutôt au cours de hatha.
PROF: Ah bon? Pourtant, le yoga restauratif est de loin le cours le plus populaire auprès de nos élèves.
MOI: J'imagine qu'il y a beaucoup de gens stressés ou fatigués qui ont besoin de se détendre. 
MOI, dans ma tête: BANDE DE BRANLEURS.

3 commentaires:

CAT a dit…

Oh, ma pauvre… Je suis allée aujourd'hui à mon cours de yoga"normal" et c'est assez différent..Hihi...

elmaya a dit…

Ma pauvre… Et franchement, quand on ne veut pas bouger, pourquoi ne pas le faire tranquillement chez soi, plutôt que dans une boîte de sardines ?

Melle Mars a dit…

Même remarque qu'Elmaya^^ Je fais ça très bien chez moi devant la télé, en plus je peux tricoter en même temps :D