mardi 4 septembre 2018

"Why Mummy drinks" (Gill Sims)


Cette année, tout sera différent, décide Ellen à la veille de la rentrée des classes. Elle sera mieux organisée, ne criera plus sur ses enfants Peter et Jane, aura une maison toujours impeccable et une relation harmonieuse avec son mari Simon. Mais dès le lendemain, la réalité reprend ses droits, et pour tenir le coup, Ellen n'a pas d'autre choix que de recourir à des quantités copieuses de vin et de gin tonic. L'impossibilité de gérer sa vie autrement qu'en enchaînant les crises domestiques lui inspire une app vengeresse dont, à sa grande surprise, les ventes se mettent très vite à cartonner...

Ne vous laissez pas rebuter par cette vilaine couverture qui semble sortie du crayon d'un enfant de 8 ans sans doute destiné à travailler dans la finance. A l'heure où on parle beaucoup de la charge mentale des femmes, surtout quand elles sont mères de famille, Gill Sims illustre le concept d'une façon hilarante avec son héroïne au bout du rouleau, changée par les circonstances en mère indigne semi-alcoolique. Mention spéciale aux vacances de Noël durant lesquelles Ellen doit supporter à domicile sa belle-soeur hippie qui vide son bain moussant de luxe, la ruine en produits bios et utilise son blender pour préparer des smoothies... très particuliers, tandis que ses nombreux rejetons font caca par terre ou tentent de voler les iPads de leurs cousins.

Bien entendu, certaines situations sont extrêmement outrées et vous feront regarder vos enfants turbulents ou votre belle-famille de l'enfer avec une indulgence nouvelle, mais le fond me paraît tout à fait réaliste. Partant du principe qu'il vaut mieux en rire qu'en pleurer, "Why Mummy drinks" a tellement bien marché en Grande-Bretagne que l'auteure a déjà publié une suite, "Why Mummy swears". Je serais très étonnée qu'une traduction française ne soit pas disponible prochainement. 

Aucun commentaire: