dimanche 9 septembre 2018

La semaine en bref #36





Lundi:
Au saut du lit, envoyer un texto à Attila pour lui souhaiter une bonne rentrée en terminale. Je croise les doigts pour qu'il soit bien accepté en prépa véto.
 Comme chaque fois que je suis professionnellement désoeuvrée, le matin, je fais des tonnes de trucs utiles pour compenser, et l'après-midi, je me tape des courses pas excitantes: aller à la Poste payer un rein pour l'acheminement d'une carte carrée, donner l'autre rein à la caissière du Brico contre quatre piles boutons, m'infliger H&M pour la seconde fois en quelques jours histoire d'échanger des T-shirts trop petits, chercher vainement des baskets de ville pas trop moches.

Mardi:
 Dieu sait que je ne suis pas fan de Nike et que ça ne me fait pas oublier les conditions de fabrication de leurs produits, mais je ne peux qu'applaudir leur nouvelle affiche avec Colin Kaepernick - et bien me marrer en voyant les hordes de racistes outrés (généralement des Blancs de plus de 50 ans qui n'ont pas dû acheter de baskets depuis des décennies) menacer de retirer leur clientèle à la marque.
 Hé hop, confirmation de la trad du thriller australien, que je peux attaquer dès maintenant si je veux. Ma première période de chômage technique avait duré une semaine, celle-ci ne se sera pas prolongée plus de 24h. Je me sens vaguement miraculée.
 Suite de la quête des baskets de ville pas trop moches: je commande sur Zalando une paire de Converse rouge très jolies et pas hors de prix, mais pour lesquelles il ne reste que du 35. Je croise les doigts pour qu'elles m'aillent. L'après-midi, dans le grand magasin de chaussures de sport de la rue Neuve, je trouve des Puma kaki plus chères et moins belles, mais sûrement plus confortables. Pas de regret toutefois: le 35,5 comme le 36 sont en rupture de stock.
 Petits plaisirs du jour: une nouvelle bougie Woodwick odeur feu de bois (achetée chez Popcorn) et une séance de lecture accompagnée d'un Ginger Elixir chez le Pain Quot'.

Mercredi:
 Pas réussi à m'endormir avant 3h du matin et levée très tard: je m'accorde une dernière journée de glande avant de me remettre au boulot.
 Je pars à pied au ciné voir "Photo de famille" dès la première séance. A mi-chemin, je me rends compte que j'ai toujours mes lunettes de lecture sur le nez. Je fais demi-tour pour récupérer les autres, puis attrape un bus au vol pour ne pas arriver en retard.
 Le film me plaît beaucoup, mais bon: Vanessa Paradis en tête de casting + histoire de fratrie et de deuil - le contraire aurait été surprenant.
 Mon bouquin terminé, je m'apprête à repartir du Comptoir Florian quand il se met à dracher violemment. Par chance, je suis passée à la Fnac juste avant: j'entame donc un autre bouquin en attendant la fin de la pluie au sec. Une demi-heure plus tard, de guerre lasse, je me décide à rentrer chez moi recroquevillée sous mon mini-pépin. La chaleur a été si insupportable cet été que je n'ai même pas envie de râler.
 Dans ma boîte m'attend le mail d'une copine éditrice qui vient d'arriver dans une nouvelle maison et m'annonce qu'elle aura peut-être bientôt du taf pour moi. J'attends toujours d'être payée pour mon boulot de cet été (et je commence à trouver le temps TRES long), mais au moins, l'automne et l'hiver se présentent bien.

Jeudi:
 Le thriller australien s'annonce super agréable à traduire.
 Petit bonheur du jour: supprimer les dizaines de raccourcis clavier relatifs à la loooongue série de bit-lit que j'ai récemment abandonnée.
 Irritée de voir mon compte bancaire toujours aussi vide alors que j'attends deux gros paiements, je me décide à contacter les éditeurs concernés pour savoir où ça en est. Quelques heures plus tard, un virement effectué hier apparaît comme par miracle, et je m'en veux de ne pas avoir été plus patiente (à ma décharge, celui-là, je l'attendais quand même depuis fin juin...).
 Ce soir, je fais tester le yin yoga à Chouchou. Ca ne bouge pas plus que le yoga restauratif, mais les ligaments et les tendons travaillent un max.

Vendredi:
 Encore dix jours de délai annoncé pour le second gros virement. Mes nouveaux éditeurs paient bien, mais ils ne paient pas vite...
 Barack Obama redescend enfin dans l'arène politique et prononce pour la première fois le nom de Donald Trump au cours d'une allocution magistrale. Welcome back, sir. We missed you.

Samedi:
 Marre des utilisateurs Cambio qui nous laissent une bagnole à sec une fois sur deux alors qu'ils sont censés faire le plein dès qu'il descendent en dessous d'un quart du réservoir - ou comment l'incivilité de quelques-uns gâche l'expérience de tout le monde.
 Ca faisait longtemps qu'on avait pas fait de grosses courses au Tagawa, et à 14,50€ les 150ml de sauce au yuzu, il est clair que ça ne risque pas de devenir une habitude.
 Diantre, le parc de Wolvendael ferme exceptionnellement entre 14h et 16h aujourd'hui. Arrivés avec vingt minutes d'avance, nous avons juste le temps de faire une séance photo dans un arbre avant qu'une voiture-balai nous mette dehors. Du coup, le pique-nique d'adieu de M&M a lieu sur l'esplanade devant la maison communale d'Uccle. C'est moins bien qu'une vaste pelouse, il y a vraiment beaucoup de gens que je ne connais pas et je déteste les adieux, si bien qu'on s'éclipse assez tôt.

Dimanche:
 Après un brunch préparé avec amour par Chouchou, nous avons traversé les rues envahies par la braderie pour nous rendre jusqu'au nouveau "supermarché du street art", ouvert depuis 3 jours face au Pêle-Mêle d'Ixelles. Si j'ai le courage, je me fendrai d'un article dans la semaine. En attendant, il y a déjà des photos sur nos Instagram respectifs.
 Sur le chemin du retour, je m'arrête chez Capoue pour me prendre une boule de sorbet à l'orange sanguine, et je demande à Chouchou ce qu'il veut: "Rien, j'ai trop mangé ce midi". Depuis 12 ans que je le connais, je crois que c'est la première fois que je l'entends refuser de la nourriture.
 Faire tenir mes affaires pour 15 jours en Asie dans un sac à dos de 30 litres: check! J'ai même un peu de place en rabe. J'ai soudoyé Chouchou à coups de bisous pour qu'il me filme en train de déballer le bouzin, au cas où ça intéresserait quelqu'un. La vidéo est ici, mais elle chargera plus vite si vous passez par mon Instagram. (Je préfère vous prévenir: ma voix est insupportable - chaque fois que je l'entends, je m'émerveille que des gens non malentendants acceptent de converser avec moi. Selon le soleil de mes jours, cela s'explique par le fait que "Dans un orchestre, les cuivres les plus courts émettent les sons les plus aigus". Grumpf.)

10 commentaires:

Pascale a dit…

Je m'auto-soûle quand je m’entends en vidéo ^^ Ta voix en revanche n'est agaçante et pas du tout désagréable à entendre :-)
Il fait très sac de Mary Poppins, ton sac à dos, je me suis demandé combien de choses tu allais encore en sortir!! Ça donne quoi, en poids?
J'ai hâte de suivre votre voyage en photos!

Sylvie a dit…

Bonjour,

Je pense que je ne me lasserai jamais d'être impressionnée par cette capacité de voyager léger.

Et comment tu fais pour tout ce que tu as envie de ramener ?

ARMALITE a dit…

@Pascale: je ne l'ai pas pesé, mais à mon avis il fait largement moins de dix kilos.
@Sylvie: je ne fais plus guère de shopping en vacances... Voyager avec seulement un bagage cabine m'oblige à être hyper sélective, et ce n'est pas plus mal. D'Ecosse, en juin, j'ai juste rapporté une tasse magnifique fabriquée par une artiste céramiste et une peau de mouton achetée sur l'île de Skye. D'autres choses m'avaient fait envie, mais avec le recul, juste ces deux-là, c'était très bien. Un truc que j'utilise pour récupérer de la place dans mon bagage à main au retour, c'est de partir avec des habits/chaussures/accessoires déjà beaucoup portés ou achetés très peu cher chez H&M, comme ça, s'il le faut, je les abandonne sur place sans regret, de même que les guides de voyage que je ne réutiliserais pas de toute façon.

Méghane a dit…

Wow, ton sac est super compact !
Je suis partie au Japon, puis au Vietnam, avec un sac un poil plus grand mais qui passe en bagage cabine : https://lowealpine.com/us/airzone-camino-trek-nd35-45
Il y a assez de place pour mon matériel de dessin, et les attaches sont pratiques pour rajouter bouteille d'eau et pique-nique. J'embarque aussi un sac décathlon à 3€ pour les excursions à la journée. Evidemment, côté look, c'est pas très glamour ^^'
Du coup, je suis bien tentée par un sac comme le tien pour des city trips.

@Sylvie
Pour ma part, j'amène un sac de sport vide, que je mets en soute au retour si besoin. En réalité, plus je voyage et moins j'achète de choses... À mon premier voyage au Japon, j'avais ramené 2 valises (!!), remplies de boîtes à bento, thé, gâteaux, vêtements. Certains sont dans leur emballage depuis 6 ans. Alors maintenant, je voyage super léger et ça fait du bien au porte-monnaie aussi :)

Et il n'y a plus le stress de perdre la valise, ou de la voir malmenée.

Sylvie a dit…

En fait j'ai besoin de savoir que je vais être à l'aise partout où je vais et ça commence par le voyage lui-même. J'ai tout un nécessaire dans mon bagage à main dont je ne peux me passer.

A côté de cela j'ai la valise et mon sac à dos.

Je pense que tout dépend de la façon dont on aborde le voyage. Et de ce que l'on veut en tirer.

J'aime le shopping. Mais je n'achète plus aujourd'hui comme quand j'ai commencé à voyager.

J'ai nombre de sacs qui ne servent jamais sous les yeux pour me rappeler que ce n'est pas plus mal de mettre davantage l'accent sur les expériences comme vous autres semblez le faire.

Cela me fait réfléchir pour mon prochain voyage que je souhaite être un séjour dans une grande ville.

Sophie a dit…

Bonjour,

Ma grande fille a regardé la vidéo avec moi et elle a dit, mais c'est le sac de Marry Poppins :)
Effectivement, c'est impressionnant, quelle organisation !
Bonne journée

elmaya a dit…

Eh bien, je suis impressionnée, j'emporte toujours 10 fois trop de choses en vacances (bon, les enfants, ça n'aide pas...). N'empêche, ce sac à dos contient plus qu'il n'y paraît, je me demandais combien de t-shirts tu allais en sortir ! Mary Poppins ne le renierait pas ! ^^

Bon, je suis malentendante, mais contrairement à ce qu'on pourrait croire, ça ne rend pas insensible aux voix, au contraire... Et la tienne passe très bien ! (Mais rien ne vaut la voix de Boulet, en vidéo, on est d'accord ?)

J'aurais du mal à ne pas emporter au moins un bouquin papier, quitte à le laisser sur place...

N.B. Désolée, c'est un peu décousu, mais j'ai le cerveau occupé par un projet boulot...

mmarie a dit…

Bien envie de voir tes talents de Mary Poppins (et de prendre une leçon de voyage léger, car j'ai encore bien des progrès à faire), mais la vidéo en lien ne semble pas décidée à charger, et je ne la trouve pas sur ton compte IG, caramba.

mmarie a dit…

Ce commentaire annule le précédent : j'ai trouvé !

Anneso a dit…

Mais il y a un trou dans le lit sous le sac,c'est pas possible! Un peu plus j'ai cru que tu allais nous sortir un piano et un vélo élliptique, ahah!