dimanche 2 septembre 2018

La semaine en bref #35





Lundi:
Dans son blog, Ali Edwards reparle de la fois où elle a fait une phlébite suite à un vol long courrier et fini aux urgences avec des caillots de sang dans les poumons. Moi qui avais arrêté de stresser avec ça depuis l'achat de mes chaussettes de contention, voilà que c'est reparti...
 Je sens que l'infusion N°108 du Palais des Thés achetée la semaine dernière ne va pas faire long feu. Dommage que je ne l'ai pas découverte au début de cet été caniculaire, car elle est délicieusement rafraîchissante!

Mardi:
 Cette nuit, j'ai eu un tout petit peu froid avec juste mon drap en lin. Je vais peut-être pouvoir éteindre la clim', qui tourne en boucle à Monpatelin depuis le début du mois. C'est bien la première année que je jubilerai au moment de ressortir la couette.
 Réservations faites pour assister à la soirée d'inauguration du Salon du Livre Jeunesse de Montreuil, fin novembre. J'ai hâte!

Mercredi:
 Ca faisait longtemps que je ne m'étais pas levée à 6h du matin pour prendre un train, et ça ne me manquait pas. Au moins, cette fois, je voyage en 1ère (quand il n'y a que 10€ de différence avec le prix de la place Prems en seconde, je m'offre la tranquillité d'une place isolée) et je n'ai pas à courir dans le métro parisien pour attraper une correspondance.
 "Je trouve toujours des gens serviables pour m'aider, c'est merveilleux", me dit avec un sourire lumineux la vieille dame quasi aveugle et plus très mobile à qui je viens d'aller chercher un café au lait dans la voiture-bar. Aïe, mon coeur.
 Pour fêter nos retrouvailles après presque un mois de séparation, Chouchou et moi décidons d'aller dîner au Hana. En chemin, on passe devant le Little Tokyo où on n'a pas mis les pieds depuis deux ans environ, parce que la carte était devenue trop européenne à notre goût. Alléchés par le tableau des suggestions du jour, on lui redonne une chance, et on se régale.

Jeudi:
 "Votre avis de taxe foncière est en ligne". Ca pique un peu au réveil - même si, à la base, c'est plutôt bon signe d'être redevable de cet impôt.
 Tout ce bouquin est invraisemblable depuis le début, mais la confrontation finale me fait exploser de rire plusieurs fois tellement elle est ridicule. M'en fous, c'est ce sera bien payé.
 Comment ça, pour Hong Kong, "il est fortement recommandé de se faire vacciner contre la diphtérie, la fièvre typhoïde, l'hépatite A et B et la méningococcie"? Mais je savais même pas que ça existait, la méningococcie; comment j'aurais pu penser à me faire vacciner contre? De toute façon, tant pis, c'est trop tard. (Hé hop, la tension qui remonte d'un cran.)

Vendredi:
 IL Y A UN MAGASIN TUTUANNA A HONG KONG! Je vais devoir acheter une valise sur place juste pour rapporter des centaines de paires de socquettes japonaises.
 Pour la seconde fois cette année, mon planning de boulot est tout à fait vide. Quand l'éditeur à qui je viens de livrer ma dernière trad demande: "Quelles sont vos disponibilités pour la suite?", je réponds sobrement: "...Assez grandes, en fait". "OK, je vais voir ce que je peux faire", me promet-il à mon grand soulagement.
 Objectif de l'après-midi: trouver un short en jean pour le voyage en Asie, histoire d'éviter le frottement des cuisses vite pénible quand il faut marcher plusieurs heures par jour dans un climat chaud et très humide. Chez H&M, j'attrape 5 modèles différents en rayon, hésitant devant le 42 qui m'a quand même l'air très grand. Au final, il me faudra du 44 - et dix boîtes de Kleenex pour éponger mes larmes de désespoir.
 J'en rêvais depuis le début de l'été: j'ai enfin réussi à manger une salade de ramen froides (chez Menma, avec Gasparde et Sunalee, après un cocktail au LIB). 31 août, il était temps!

Samedi:
 Au diptyque habituel bouquiniste-supermarché du samedi matin, nous rajoutons exceptionnellement un passage chez Oliban pour acheter une barquette du meilleur caviar d'aubergines du monde (ou au minimum de Belgique).
★ Le moins qu'on puisse dire, c'est que ma première tentative pour faire des beignets de courgette n'est pas une grande réussite. En plus, ça prend des plombes.
★ Le film du week-end, c'est "The bookshop", adapté du livre de Penelope Fitzgerald, avec le toujours excellent Bill Nighy. Amateurs de livres, de thé, de petites villes anglaises côtières et de sentiments pudiquement contenus, n'hésitez pas: il a beaucoup de charme.

Dimanche:
★ Cette nuit, j'ai rêvé que Kristen Bell et Dax Shepard avaient dans leur jardin des dizaines de figuiers dont les fruits se gaspillaient, et que je tentais de les convaincre d'en faire don aux nécessiteux d'Hollywood n'ayant pas les moyens de s'acheter des fruits frais. J'ai clairement besoin de vacances.
★ La file aux caisses de chez Filigranes me semble si inhabituellement longue que, prise d'un doute, je demande à une femme plantée là le regard dans le vague, à un bon mètre de la personne qui la précède: "Excusez-moi, vous faites la queue pour payer?" "Qu'est-ce que ça peut vous foutre?" aboie-t-elle. "Euh, c'était juste pour ne pas vous passer devant." "Ah bon. Je pensais que vous étiez en train de me fliquer de la part du gérant. C'est votre faute, vous m'avez parlé très agressivement." Je réprime à grand-peine le "Si vous êtes parano, il faut aller vous faire soigner" qui me brûle les lèvres.

6 commentaires:

Boomerang a dit…

Pour te rassurer, quand je suis passée à Hong Kong lors de mon aller pour l'Australie, je n'avais fait aucun vaccin spécifique. La diphtérie est combinée avec le vaccin tétanos il me semble. Et pour les hépatites A et B, si tu as fait les 3 vaccins (c'est 2 ou 3 je ne sais plus) dans ta jeunesse, normalement c'est bon à vie.
Ca se vérifie sur simple prise de sang ça.

ARMALITE a dit…

@Boomerang: Ouais je suis à jour de tous les vaccins qui étaient obligatoires en France au début des années 70, dont le DTPolio (et je présume que le D est pour diphtérie en effet). Pour les hépatites je n'en sais rien et je ne peux plus vérifier car là je suis en Belgique alors que ma Sécu et mon carnet de santé sont en France. Je vais croiser les doigts et espérer que tout se passera bien.

Gasparde a dit…

J'ai déjà eu des expériences de ce type chez Filigranes, j'ai assez vite renoncé ! (même quand je travaillais juste à côté). Soit j'étais dans le chemin (bah oui, je regarde des livres en fait), soit je choisissais pas assez vite mon lunch...

Clarisse a dit…

Dis-toi que c'est fort probablement l'industrie pharmaceutique qui a lobbyé pour inscrire cette recommandation sur les vaccins...
Pour l'Afrique, le vaccin contre la fièvre jaune était obligatoire (preuve à fournir pour pouvoir obtenir un visa!), et maintenant, soudainement, il ne l'est plus ... (smiley perplexe)

mmarie a dit…

L'esprit de Filigranes résumé en 2 lignes...

funambuline a dit…

Pis la typhoïde c'est rigolo, tu dors plein et tu fais des hallucinations, je recommende.
(Je déconne, bien sûr, mais ça se soigne avec des antibios. Ça m'a fait découvrir un médecin formé à Cuba dans un hopital yéménite. Souvenir impérissable...)