lundi 6 août 2018

"Venise n'est pas en Italie" (Ivan Calbérac)


Emile Chamodot est en première, avec un an et demi d'avance. C'est le matheux de sa famille installée à Montargis. En attendant le permis de construire de leur future maison, ses parents et lui vivent dans une caravane au fond de leur terrain. Bien entendu, il n'est pas question que la jolie Pauline, gosse de riches et violoniste émérite pour qui notre héros en pince très fort, découvre que son père est un VRP amateur de maximes foireuses, que sa mère lui teint les cheveux en blond parce qu'elle le trouve plus beau ainsi, et que son frère aîné se spécialisait dans <s>le vol</s> l'emprunt de motos avant d'entrer dans l'armée. Quand elle l'invite à venir le voir en concert à Venise pendant les vacances de Pâques, Emile ne se tient plus de joie... jusqu'à ce que ses parents lui annoncent qu'ils vont l'emmener eux-mêmes en Italie.

C'est à la première personne et sous forme de journal intime qu'Ivan Calbérac a choisi de raconter quelques semaines mouvementées de la vie d'Emile: l'histoire de son premier amour, articulée autour d'un road trip familial cocasse. Mélange de sagesse précoce et de naïveté adolescente, son jeune protagoniste se débat entre l'amour immense qu'il voue à ses parents et la honte que ceux-ci lui inspirent constamment. Que le lecteur qui n'a jamais été mortifié par ses géniteurs à l'âge de 15 ans lui jette la première pierre! Drôle et touchant, "Venise n'est pas en Italie" mérite bien que vous lui fassiez une petite place dans vos lectures de vacances.

Aucun commentaire: