vendredi 24 août 2018

La partie la plus excitante





Il nous reste moins d'un mois avant le départ pour Hong Kong. Nous avons les billets d'avion, en classe éco mais avec des places convenables; nous avons des passeports tout neufs; j'ai réservé des hôtels pas luxueux mais corrects (celui de Singapour a même une piscine sur le toit!) et situés dans les quartiers qui nous intéressent; je me suis procuré des chaussettes de contention pour ne pas flipper à cause des risques de phlébite pendant le voyage. Miracle des miracles: mon cerveau semble avoir renoncé, sitôt cette dernière source d'angoisse mise derrière moi, à m'en sortir une nouvelle de son chapeau. Là, je me livre à la partie la plus excitante des préparatifs: j'épluche mes guides de voyage et je surfe sur internet pour déterminer ce que nous allons faire une fois sur place.

Il y a des millions de trucs à voir à Hong Kong comme à Singapour, et nous ne disposerons que d'un temps limité. D'un commun accord, nous avons décidé de faire peu de choses, mais de les faire bien, sans stresser ni courir dans tous les sens. Donc, j'établis une courte liste de priorités absolues. A Singapour, par exemple, je veux visiter les Gardens by the Bay avec leurs célèbres arbres artificiels géants et le zoo réputé pour être le plus beau du monde, monter sur la grande roue, boire des cocktails sur une terrasse avec une vue magnifique de la ville (probablement le 1-Altitude), tester un des innombrables escape games et faire une mini-razzia de papeterie dans un des Tokyu Hands locaux. Oh, et pendant l'attente de notre vol de retour, voir le jardin des papillons et me faire masser les pieds à l'aéroport de Changi. Tout le reste sera du bonus, ce que j'appelle ma "B list": on le fera si on a le temps et les sous, sans se mettre la pression.

Suite à des conversations avec Sunalee (que j'en profite pour remercier), je commence même, au lieu d'envisager tout ce qui pourrait mal tourner comme j'en ai l'habitude, à faire l'inverse et à imaginer toutes les bonnes surprises que je pourrais avoir. Pour le surclassement en business dans l'avion, ne rêvons pas: nous sommes deux, nous ne serons pas spécialement bien habillés, nous voyageons un jour de semaine où il y a moins de risques que l'avion soit surbooké, et nous ne passerons pas par le comptoir d'enregistrement. Néanmoins, je me dis que le voyage sera peut-être moins inconfortable que je l'imagine: Cathay Pacific se classe parmi les 10 meilleures compagnies aériennes du monde; j'ai prévu de chouettes oreillers gonflables et me suis fait prescrire par mon médecin un facilitateur d'endormissement; du fait justement que nous voyageons un jour de semaine et que nous avons réservé un hublot et une allée, nous nous retrouverons peut-être avec 3 sièges pour 2. Mais j'avoue que mon espoir n°1, c'est qu'en arrivant à l'hôtel le premier jour vers 8h du matin, on nous annonce soit que notre chambre est déjà disponible parce qu'elle n'a pas été occupée la veille, soit qu'il y a un lounge où nous pourrons faire une sieste de deux heures avant de partir à la découverte du quartier.

Plus que 27 dodos!

10 commentaires:

Mangaverse a dit…

J'en serais tellement mais tellement incapable... Un joli voyage de prévu en tout cas !

ARMALITE a dit…

@Mangaverse: Incapable de quoi, et pourquoi?

Sunalee a dit…

Contente d'avoir pu aider ;-)

A part ça, je suis très jalouse de votre voyage (oui, oui, même en ayant un super voyage prévu de mon côté) et je vous souhaite plein de belles découvertes !
J'ai hâte de te lire.

(et tout se passera bien)

FraiseDesBois a dit…

Nous avions pris la Cathay pour aller au Japon, en classe éco, c'était vraiment pas mal du tout
(et vive les chaussettes de contentions, je les utilises pour tous voyages de plus de 3h)

Mangaverse a dit…

@Armalite Incapable de tout en fait. Incapable de voyager, de pouvoir me projeter comme ça dans un voyage en plus aussi loin, de pouvoir organiser ça, et surtout de pouvoir y prendre plaisir. Pas que je ne le voudrais pas, mais juste psychologiquement incapable. J'ai un client qui me demande si je passerai pas sur Paris un de ces quatre (j'habite à Annecy) et je ne peux simplement pas. Je l'ai fait à une époque, et les conséquences aussi bien nerveuses que physiques ont été nettement trop lourdes que je m'y remette aujourd'hui.
Alors j'avoue que quand je vois des personnes qui peuvent partir sans en être malade avant-pendant-après (c'est-à-dire la majorité des gens en fait), ça me fascine...
(Mon psy m'adore :))

ARMALITE a dit…

@Mangaverse: Je suis de toute évidence plus mobile que toi, mais je le paye aussi quoique moins lourdement. La tension nerveuse en préparant le voyage puis pendant le transport... C'est rude. Mais je suis toujours contente de l'avoir fait après donc je m'obstine. (Je ne suis pas DU TOUT en train de dire: force-toi, ça vaut le coup, hein. Chacun fait comme il veut et surtout comme il peut.)

Allie a dit…

Je confirme, Cathay Pacific est vraiment une bonne compagnie - ils distribuent même un petit papier avec le menu au début du vol et des nouilles instantanées en cas de petit creux (non, il ne m'en faut pas beaucoup).
Une de mes amies déménage à HK l'an prochain, j'ai vraiment hâte de connaître tes impressions avant d'aller lui rendre visite.
Bon voyage :)

funambuline a dit…

Vous avez vu le dernier épisode de Anthony Bourdain: Parts Unknown à Hong Kong ? Pour les adresses authentiques de spécialités culinaires, je pense qu'on ne peut pas faire beaucoup mieux.

ARMALITE a dit…

@Funambuline: on a regardé les deux épisodes, celui de HK et celui de Singapour ^^

Anonyme a dit…

Cathay est vraiment chouette.
On a l'a testé et validé il y a 15 jours pour bali.