mardi 5 juin 2018

"Girl made of stars" (Ashley Herring Blake)


Mara vient de rompre avec sa petite amie Charlie, et même si c'est elle qui a pris l'initiative, elle ne le vit pas très bien. Mais les relations amoureuses sont très compliquées pour la jeune fille depuis qu'elle a été victime d'une agression trois ans plus tôt. Or, au lendemain d'une soirée lycéenne arrosée, son amie Hannah accuse Owen, le jumeau de Mara, de l'avoir violée. Mara ne veut pas croire que son frère, son double, ait pu faire une chose pareille, mais elle sait qu'Hannah ne mentirait pas sur un sujet aussi grave, et surtout, elle souffre trop de s'être tue elle-même à l'époque de crainte qu'on ne la croie pas...

Sous une couverture très poétique, "Girl made of stars" aborde un sujet douloureux avec énormément d'empathie et de justesse. Mara se retrouve dans une situation impossible, coincée entre son amour pour son frère, que leurs parents soutiennent à fond, et son amitié pour Hannah dont le traumatisme fait écho au sien. D'autant que la jeune fille est une féministe féroce, très engagée dans la lutte contre le sexisme et le patriarcat, qui ne supporte pas de voir ses camarades de classe prendre automatiquement le parti d'Owen et traiter Hannah de traînée. 

La manière dont l'auteure traite toute l'affaire est si réaliste qu'en tant que lectrice, j'ai été prise de nausée et de rage impuissante. Owen, ado ordinaire pas spécialement macho ou agressif, ne se rend même pas compte de ce qu'il a fait, et on comprend assez vite qu'il n'y aura aucune conséquence pour lui, tandis qu'Hannah sera condamnée à vivre toute sa vie avec le souvenir de ce viol impuni et à faire avec dans une société qui considère encore et toujours les victimes comme les coupables. 

A côté de ça, j'ai beaucoup apprécié la façon dont l'auteure dépeint la bisexualité de Mara - même si je doute que beaucoup d'adolescent(e)s soient aussi à l'aise avec cette orientation que l'héroïne du roman. D'ailleurs, son ex-petite amie Charlie, qui est gender queer, a bien du mal à se définir et à assumer vis-à-vis de ses parents. Globalement, les personnages de lycéens sont tous très réussis, complexes et attachants - à l'exception d'Owen, qu'on ne voit jamais qu'à travers les yeux de sa soeur alors qu'on aimerait savoir ce qui se passe dans sa tête et s'il est vraiment aussi basique qu'il en a l'air. 

J'espère que "Girl made of stars" sera traduit en français très bientôt: c'est un roman remarquable sur la culture du viol, avec une énorme valeur humaine et éducative, à mettre entre les mains de tous les ados. 

Aucun commentaire: