lundi 4 juin 2018

"Les jours de ton absence" (Rosie Walsh)


Fraîchement divorcée de l'époux californien avec qui elle avait fondé une association caritative d'aide aux enfants hospitalisés, Sarah rentre dans la campagne anglaise où elle a vu le jour afin de passer un peu de temps avec ses parents. Le jour anniversaire de l'accident de voiture qui lui a enlevé sa petite soeur bien-aimée, elle croise un homme en train de parler à un mouton dans un champ. Entre Eddie et elle, c'est le coup de foudre. 

Ils passent sept jours enfermés dans la grange convertie où habite ce menuisier. Lorsqu'ils doivent se séparer brièvement, ils savent déjà qu'ils sont fait l'un pour l'autre et ne conçoivent plus le reste de leur vie qu'ensemble. Sauf que... après ça, Eddie disparaît. Il n'appelle pas Sarah comme il avait promis de le faire et ne réagit à aucune de ses tentatives de contact. Certaine qu'il lui est arrivé quelque chose, la jeune femme remue ciel et terre pour le retrouver...

Les histoires d'amour, ce n'est pas du tout mon truc, mais je suis toujours intéressée par un bon mystère et la promesse d'un twist final. Sauf que là, le twist, je l'ai vu venir très vite, d'autant que j'étais déjà tombée sur le même dans un bouquin lu la semaine précédente. J'ai un peu pesté intérieurement et hésité à interrompre ma lecture, mais le style de Rosie Walsh était suffisamment agréable pour que je poursuive. Et j'ai bien fait, car au final, l'auteure a réussi à me prendre au piège de mes propres suppositions. Je n'ai pu qu'admirer rétrospectivement la manière dont elle s'y était prise. 

Par ailleurs, même en faisant abstraction de son ressort romanesque majeur, qu'on peut trouver plus ou moins crédible, "Les jours de ton absence" présente plusieurs situations difficiles tout à fait réalistes avec beaucoup de délicatesse et de subtilité, d'une manière qui invite à la compassion sans jugement. Un roman et une auteure à découvrir. 

Traduction de Caroline Bouet

Aucun commentaire: