jeudi 31 mai 2018

"Juniper Lemon ou la stratégie du bonheur" (Julie Israël)


Juniper Lemon entre en première. Au début de l'été, sa soeur aînée, Cami, a été tuée dans un accident de voiture, et la jeune fille peine à s'en remettre. Sa mère s'enfonce dans le mutisme et la dépression; ses camarades et ses profs ne la voient plus qu'à travers le filtre de son drame familial. Pour tenir le coup, Juniper poursuit la rédaction de "l'Index du Bonheur" entamée suite à un pari perdu contre Cami, quelques mois plus tôt: chaque soir, elle synthétise sur une fiche bristol les choses bonnes ou mauvaises qui lui sont arrivées dans la journée. Mais bientôt, un autre projet mobilise son attention. Dans une poche d'un vieux sac de Cami, Juniper trouve une lettre d'amour adressée à un garçon qui n'est désigné que comme "Mon Toi". Elle entreprend de l'identifier pour lui remettre ce dernier message de la défunte...

Le deuil d'un proche, les relations entre soeurs, la recherche du bonheur: "Juniper Lemon ou la stratégie du bonheur" aborde plusieurs des thèmes qui me sont chers et que j'ai déjà beaucoup explorés en littérature. Avec son drôle de nom ("Genièvre Citron"), ses listes mentales, son chagrin fou et son envie sincère d'aider les autres, Juniper est une héroïne des plus attachantes. J'ai particulièrement aimé la façon dont elle utilise ses projets artistiques pour exprimer l'indicible, donner un sens à l'irréparable et rendre un dernier hommage à Cami. Autour d'elle, une poignée d'autres lycéens eux aussi en souffrance pour des raisons diverses vont lui redonner le goût de l'amitié et de la vie. Et même si elle n'est pas tout à fait celle qu'on attendait et espérait, la fin de son histoire porte un message beau et fort. Un roman jeunesse à découvrir.

Traduction de Sarah Cardy


Merci aux éditions Casterman pour cette lecture

1 commentaire:

Emilie a dit…

Je le note, il a l'air vraiment bien!