dimanche 24 décembre 2017

C'était la semaine où... (#51)




...pour notre dernier escape game de l'année, à Cologne, j'ai voulu réserver une salle à thème "bibliothèque de Harry Potter": c'était 4 joueurs minimum. La salle "cirque steampunk"? 3 joueurs minimum. J'ai fini par trouver une salle faisable à 2 avec un thème pas déjà vu et revu, mais moins excitant que les autres. J'espère que ce sera bien quand même! 

...Sofia Helin a repris un Instagram de Chouchou sans le créditer. Je me doute que c'est par ignorance des usages plutôt qu'autre chose, mais zut.

...ayant sauté le repas de midi, je suis passée me chercher un cornet de frites à la Maison Antoine nouvellement (et coûteusement) reconstruite sur la place Jourdan. Elles ne valent toujours pas celles du Frit'Flagey.

...j'ai développé une bonne crève, probablement chopée le dimanche précédent lors de la sortie au Bozar. Je l'ai attaquée à coups d'huile de pépins de pamplemousse, de spray nasal et d'inhalations à l'eucalyptus. Je ne suis pas sûre que ça ait fait une grande différence.

...j'ai commencé à piger la logique de l'alphabet coréen. Par contre, pour la prononciation, il va falloir s'accrocher et pas qu'un peu. C'est là que je me rends compte que du point de vue oral, le japonais était une promenade de santé grâce à sa platitude tonique absolue.

...j'ai décidé d'arrêter les goûters chez Méert: les gâteaux, bien que délicieux, sont trop sucrés pour moi et j'en laisse toujours la moitié; je ne raffole pas de leur thé, et leur chocolat chaud ressemble à une conspiration pour enrichir le Conglomérat de la Greffe du Foie.

...j'ai découvert le compte Twitter de Satan, et je me suis vraiment bien marrée.

...ayant constaté que mes pleurotes roses restaient désespérément petits et peu nombreux au bout d'un délai deux fois plus long que celui annoncé pour la récolte, j'ai contacté le fournisseur. Il m'a immédiatement renvoyé un kit - jaune, parce que les roses étaient en rupture, mais j'ai apprécié quand même. Surtout qu'à mon avis, la mauvaise pousse était ma faute: j'avais pratiqué une trop grande ouverture dans le plastique, et le substrat a dû sécher.

...dans la même journée, un livreur a sonné pour me déposer le cadeau de Noël de Chouchou, et en a profité pour me refourguer deux colis pour des voisins; puis un autre livreur m'a suppliée de signer pour un colis destiné à un des voisins en question car c'était le dernier de sa journée et si personne ne le prenait, il devait l'emporter jusqu'au dépôt en mobylette, sous la pluie et dans le froid. J'ai eu pitié.

...je voulais profiter de la promo de Cami (-10% sur tous les Mac le week-end du 23-24!) pour changer mon laptop plus tôt que prévu. Mais étant donné que je n'ai TOUJOURS PAS reçu le virement qui était dû fin novembre, et que j'ai comme un mauvais pressentiment sur celui qui est dû fin décembre, j'ai repoussé ça au mois prochain. Minimum.

...j'étais en train de passer commande au comptoir de Chouconut quand une détonation a retenti à ma droite. Une bouteille de Curieuse Neus posée sur une étagère venait d'exploser spontanément, m'arrosant de bière. Par chance, les éclats de verre m'ont tous manquée. Ca ne m'a pas coupé l'appétit, et j'ai beaucoup apprécié mon chou ananas caramélisé/crème coco.

...on a été faire un tour aux Plaisirs d'Hiver, dans le centre. Résultat, une très belle série de selfies lunaires ratés pour moi, un chouette spectacle son et lumière sur un medley de Sia, et la constatation qu'il y avait beaucoup moins de monde que d'habitude. La peur des attentats? Pas le froid, en tout cas: il faisait 12°. Un peu inquiétant dans le contexte du réchauffement climatique, mais un moindre mal pour les sans-abri.

...on a voulu aller tester Noir, le nouveau bar à vin et à pizza de la place Fernand Cocq, mais ils n'avaient pas encore reçu leur appareil à carte. Du coup, on s'est rabattus sur le plus modeste mais toujours sympathique Eccome no - et on s'est dit que de la pizza à la taille, ce serait une contribution parfaite au dîner d'amis de la semaine prochaine. Y'a même une recette à la truffe.

...j'ai entamé un livre marketé comme "une histoire d'amour épique dont vous ne devinerez JAMAIS la fin". Au chapitre 2, j'avais un premier indice. Au chapitre 5, j'avais une certitude. Le problème, quand on lit beaucoup et qu'en plus on exerce un métier qui pousse à décortiquer chaque formulation particulière utilisée par un auteur, chaque précision dispensable, chaque non-dit tenu pour une évidence, c'est qu'on devient impossible à surprendre par quelque twist que ce soit.

...j'ai testé cette recette de velouté de chou Romanesco, en rajoutant un filet d'huile d'olive et deux-trois pincées de graines mélangées sur le dessus à la fin. C'était super bon. (Par contre, grosse grosse galère pour trouver un chou Romanesco: contrairement à ce que je croyais, c'est un légume d'été!)

Ce soir, on reste tranquillement à la maison avec l'ami Picard pour nous nourrir et Mrs Maisel pour nous divertir. Passez un bon réveillon!


Aucun commentaire: