mardi 17 octobre 2017

[BRUXELLES] Les brunchs du dimanche (47): Lulu Home Interior




Rue du Page, dans le quartier bobo du Châtelain, se trouve un magasin de mobilier et de décoration qui possède également un espace de restauration et propose des brunchs le week-end. Le concept me plaisait suffisamment pour que je téléphone la semaine dernière afin de réserver. Mon interlocuteur m'a demandé de prévenir si jamais nous décidions de ne pas venir ou allions être en retard, "parce que vous comprenez, nous sommes assez carrés sur l'organisation". Aucun problème, je comprends très bien. 





A l'arrivée, la première impression est excellente. La déco bric-à-brac parsemée de détails régressifs n'est pas d'une folle originalité, mais je la trouve joyeuse et assez cozy. Un serveur souriant nous accueille; une serveuse aimable nous place et revient peu de temps après pour noter notre commande. 
MOI: On va prendre deux formules brunchs. 
ELLE: D'accord, mais je dois vous prévenir que l'oeuf à la coque a été remplacé par un oeuf au plat...
MOI (grimaçant mais sur le ton de la plaisanterie): Vous voulez dire, le même que je me fais trois fois par semaine à la maison? 
Par-devers moi: L'oeuf à la coque, c'était trop long et compliqué pour un restaurant, c'est ça? 
ELLE (gênée): Et aussi, à la place des beans, c'est un demi épi de maïs grillé. 
MOI: Bon, ben pas de formule brunch pour moi, donc. Vous me laissez deux minutes pour regarder le reste de la carte? 
ELLE: Pas de problème. 

Elle s'en va, et j'avise une formule lunch qui pourrait me convenir. J'apostrophe une autre serveuse qui passe près de nous.
MOI: Dites, mademoiselle, la tartine de la formule lunch, c'est quoi?
ELLE: Celle que vous voulez dans la liste des tartines juste au-dessus. 
MOI: Super, merci. 

La serveuse initiale revient. 
MOI: Donc, je vais prendre une formule lunch avec une tartine Catherine.
ELLE: Vous ne choisissez pas la tartine, elle est imposée, et c'est la Berger. 
MOI (avec une pointe d'agacement): Sérieusement? Bon, pas de formule lunch alors, mettez-moi juste une tartine Catherine et une Veggie. Avec un jus d'ananas frais. 
ELLE: On n'a pas d'ananas aujourd'hui. 
MOI: ...Pamplemousse rose, alors. 
ELLE: Désolée, il n'y en a pas non plus. 
MOI: Ben rien, alors, juste les tartines. 

Assez vite, on nous apporte le thé que Chouchou a commandé pour sa part. En attendant la nourriture, je vais faire un petit tour dans la partie magasin. J'avise une cabine Photomaton et, pour la modique somme de 2€, je m'amuse à prendre trois poses sur un banc tellement bas que ma tête peine à atteindre l'objectif. #vismaviedenaindejardin




Je regagne ma place, et mes assiettes arrivent. Comme je suis morte de faim, je me jette dessus sans attendre la formule brunch de Chouchou, mais comme je ne suis pas rosse, je lui rétrocède une partie de mes tartines. Nous convenons qu'elles sont correctes mais  pas transcendantes. 




Après ça, nous attendons. Nous appelons la serveuse pour demander poliment où ça en est. Elle dit qu'elle va voir. Nous attendons encore. Chouchou, assis face à l'escalier de la cuisine, commente que ça semble être la panique totale. Et l'établissement étant ouvert depuis un an, difficile de blâmer une nécessaire période de rodage... Nous rappelons la serveuse, qui se confond en excuses. Une demi-heure plus tard, nous sommes sur le point de partir finir notre repas ailleurs quand l'assiette brunch de Chouchou arrive enfin, surmontée du plus vilain oeuf au plat que j'aie jamais vu: caoutchouteux, brûlé sur les bords, avec un jaune complètement durci à l'intérieur. Effectivement, je comprends que la cuisson d'un oeuf à la coque aurait représenté une difficulté insurmontable. 




Bref, malgré le charme de son cadre et un personnel très agréable dans l'ensemble, je n'ai pas été séduite par le brunch de Lulu Home Interior, et encore moins par la gestion lamentable de la carte et du suivi de commandes. "Carrés sur l'organisation", qu'ils disaient. Ca doit être de l'humour belge, parce que personnellement, il ne m'a pas fait rire. 




Rue du Page 101
1050 Bruxelles

4 commentaires:

Boomerang a dit…

Sincèrement, je serais déjà partie à la partie "commande".
Si à chaque fois que tu demandes quelque chose, il n'y a pas et qu'il faut tout le temps choisir autre chose, pour moi c'est " Merci mais non merci !".

ARMALITE a dit…

Ah mais j'ai bien failli, mais j'avais déjà fait le coup à Chouchou dans un bar pas longtemps avant ^_^ Et puis on venait de marcher 40 mn depuis chez nous, on avait super faim et on ne connaissait pas trop d'autre endroit sur lequel se rabattre à proximité, en général le dimanche midi tout est plein...

Emilie a dit…

Clairement une adresse ou je n'irai pas...

ARMALITE a dit…

En semaine quand il y a moins de monde ça peut être sympa, mais clairement, en cas d'affluence, ils sont très mal organisés pour gérer...