samedi 30 septembre 2017

"Une apparition" (Sophie Fontanel)


Je me fiche totalement de la mode, son domaine d'expertise sur lequel elle a écrit pendant quinze ans dans ELLE et continue à écrire actuellement dans L'Obs. Pourtant, j'adore Sophie Fontanel: je la trouve d'une bienveillance rare, drôle, légère et vraie à la fois. J'ai dévoré "Grandir" où elle racontait comment elle s'était occupée de sa mère devenue dépendante, et "L'envie" où elle évoquait une longue période d'abstinence sexuelle.

Dans "Une apparition", il est question de cheveux - les siens, dont elle a décidé un jour de laisser la blancheur naturelle prendre le dessus sur les teintures brunes. Cet acte a priori anodin suscite des réactions très vives autour d'elle: d'un côté le rejet, l'incompréhension et même un certain dégoût de la part de ceux qui considèrent son geste comme une forme de négligence ou d'abdication devant la vieillesse; de l'autre, l'admiration de ceux qui y voient (à juste titre) une manifestation de liberté, et l'envie de beaucoup de femmes qui aimeraient en faire autant mais n'osent pas.

Pendant un an et demi, l'auteure chronique sa transformation capillaire qui se révèle une transformation tout court. Elle ne s'est jamais trouvée belle, et voilà qu'au milieu de la cinquantaine, elle le devient par la grâce de sa crinière blanche qui l'auréole d'une lumière nouvelle. Sans prétendre donner de leçon ni détenir de vérité autre que la sienne, elle interroge indirectement le lecteur sur son propre rapport aux apparences et à l'âge. Entre humour et émotion, un livre plus profond que la photo de couverture façon Cousin Machin ne le laisse supposer!

Aucun commentaire: