dimanche 6 août 2017

Une semaine à Toulouse #3




Samedi

La moitié du temps, on ne m'écoute pas quand je parle; l'autre moitié, on entend l'inverse de ce que j'ai dit - et en plus, on m'engueule. Je suis à deux doigts de la crise de nerfs. 

Un des bébés de Huan Huan est mort dans la nuit, Darklulu est au plus mal. 

L'épreuve annuelle de l'achat de chaussures attilesques pour la rentrée est pliée dès le premier magasin, avec un butin exceptionnel de trois paires - en soldes de surcroît. Du coup, on va prendre un goûter au Chapristea pour saluer la performance.

Devant des scones et un thé Elle voit des nains (et dans l'indifférence générale des résidents félins du lieu), j'apprends qu'Attila a décroché son premier contrat de sponsoring pour une marque d'équipement de hockey. J'en connais un qui va devoir apprendre à se servir d'Instagram...

La fameuse Perlette coûte le prix de l'or et doit être transportée avec les mêmes précautions que de l'uranium instable. Heureusement, grâce à Chouconut et à ses cartons dans lesquels les choux valdinguent au moindre soubresaut, je maîtrise à donf la compensation de cahots et de virages serrés dans un véhicule en marche. 

Bus bondés et 10€ les trois heures de parking en ville: c'est Vinci qui va bien profiter de l'absence de métro A à Toulouse cet été!

Dans la voiture, ma soeur et moi chantons "Né en 17 à Leidenstadt" qui passe sur RFM. Attila: "C'est qui, Patrick Bruel?" Presque. T'as au moins bon sur la religion.

Zyva David, aboule plus de menthe fraîche dans les mojitos.

Menu du soir: brochettes de boeuf maître d'hôtel, brochettes de boeuf à l'échalote, brochettes d'onglet aux trois poivres, brochettes de poulet, restes de saucisse de Toulouse d'hier - et une salade de riz pour l'accompagnement. La malédiction végétario-végane grimpe au niveau 17; je m'attends à être attaquée par une horde de courgettes enragées la prochaine fois que je passerai devant un étal de primeur. Mais c'est vachement bon (pun intended).

Si, j'ai les bras trop courts pour ma taille, et je vous le prouve.

Ca se dispute sec pour savoir qui sera le fantôme durant notre prochaine partie de Mysterium. Attila fait valoir que son frère l'a déjà été et lui jamais; du coup, Darklulu boude et décide de ne pas jouer.

...Nous n'avons toujours pas gagné une seule partie en niveau moyen.

2 commentaires:

Gasparde a dit…

Il faut se méfier des courgettes, tu as bien raison !

ARMALITE a dit…

@Gasparde: Je savais que tu approuverais.